Forgetting Sarah Marshall (Jason Segel)

14651329_SarahMarshallLarge

Je l'attendais internet me l'a donné. Forgetting Sarah Marshall est la nouvelle comédie typée indie. Un peu comme Zach Braff, Jason Segel s'est attaqué à l'écriture d'un film dont il est l'acteur principal tout juste après son explosion médiatique grâce à une série télé.
Il en ressort de ce cerveau à l'humour décalé, une comédie romantique qui possède l'allure classique, et imposée par Hollywood mais les personnages, et les dialogues sont à l'image des deux héroïnes (Kristen Bell, Mila Kunis) c'est à dire charmeurs et irrésistibles.

forgettingsarahmarshall460

On remarque aussi très vite que c'est la boite d'Adam Sandler qui est derrière la production et on retrouve toujours avec le même plaisir des gars comme Jonah Hill, Paul Rudd en second plan.

Ce n'est pas non plus tout bon, Forgetting Srah Marshall souffre du symptôme du film indie: tout est triste au départ, puis à la fin tout rentre dans l'ordre...

Après tout, je ne retiens véritablement que les bons côtés, et j'ai passé un très bon moment.



Kt Tunstall honore les Jackson 5

Juste un relaie de l'article de Hypno sur SoundNation qui proposait la vidéo. Kt est sacrément à l'aise sur cette reprise de I Want You Back.



Russian Red - I Love Your Glasses (2008, mp3)

l_8341deb698c8776910730b9a5400931e  
L'espagne possède elle aussi sa Rachael Yamagata sauf que son nom est Lourdes Hernadez alias Russian Red et c'est chez le label indépendant Eureka Records. C'est Edouard qui m'a confié cette découverte aux douces sonorités pop.

12 titres qui résonnent et rayonnent en ce début de vacances, avec des tubes incontestables comme They Don't Believe, Take Me Home, ou l'extraordinaire Kiss My Elbow.

Ce qui est étonnant aussi, c'est la largeur de ses influences qui va presque jusqu'à imiter le folk plaintif Marissa Nadler sur Hold it Inside. Et plus on fouille, et plus on s'attarde sur les titres plus intimistes, plus folk délaissant la carapace pop des débuts. Et puis, pourquoi elle s'arrêterait là? elle va même emprunter le dream-folk virvoltant de Priscilla Ahn sur Just Like a Wall.

Une étiquette Highly Recommended sonne directement lorsque j'écoute Russian Red et son album sorti en Avril dernier.
Et pour les nostalgiques de Cyndi Lauper, aucun problème, puisqu'on note une drôle et attendrissante reprise de Girls Just Wanna to Have Fun.

LIENS:
MySpace
Un blog espagnol qui a l'air d'avoir aimé aussi et en propose un peu plus...
Eureka Music

MP3:
Cigarretes
They Don't Believe
Take Me Home



Strange Wilderness le teenmovie dans la jungle

strangewilderness

Même si, en ce moment c'est véritablement Forgetting Sarah Marshall que j'ai envie de voir. Dont le scénario et la bande son est le produit de Jason Segel (Marshall de How I Met Your Mother).

Mais bon, dans le même style avec les deux chouchous des films destinés aux adolescents américains: Justin Long (Accepted, Idiocraty, Walk Hard, Waiting) et Jonah Hill (Superbad, Knocked Up, Walk Hard, Accepted, 40 ans toujours puceau). Comme est coutume dans ce genre de film, les dialogues fusent tout comme les insultes qui abondent. Personnellement, je ne m'en lasse pas mais ça peut porter à la longue.

Il n'y a pas grand chose à décrire à part qu'il s'agit d'un pur divertissement sans prétention aucune.



Beowulf l'image de synthèse au service du cinéma

beowulf2SCPE2507_468x322 

Je m'attendais à tout sauf à une surprise sur ce film. Très divertissant, on rie souvent au début, et à la fin on est séduit.
Le spectacle qu'offre Zemeckis possède néanmoins un avis partagé à la longue. Certes, le démarrage est tonitruant mais ensuite on sent que l'équipe s'est plus attardée à la recherche technologique et aux dialogues plutôt qu'au scénario ou à la mise en place d'une véritable intrigue. Tout ce déroule comme on l'imagine sans réellement surprendre sur le fond à défaut d'éblouir.

Mais bon, après tout, pour du divertissement grand public le résultat est satisfaisant malgré une énervante envie de faire émerger dans la conscience commune une légende qui n'en vaut pas la peine.

PS: Kyte est LA bonne surprise de ce mois allez l'écouter moi je ne les lâche plus depuis plus d'une semaine.



Fin de saison pour South Park, How I Met Your Mother, The Big Bang Theory

isb
C'est ce que l'on peut appeler un montage paint. 

Cette année je n'ai suivit régulièrement et attentivement que ces trois séries. Un format idéal: 20 minutes, une bonne dose d'humour et surtout très proche de son publique.

Ce post sera donc un récapitulatif des saisons (demi-saison pour South Park).

Commençons par la plus jeune: The Big Bang Theory. La série est une miraculée, elle a d'abord survécu à la grève et c'est enfin vue offrir une deuxième saison sur CBS (grâce à ses excellents scores d'audiences). On retiendra l'humour décalé qui revendique ce côté geek/intello. Presque aucunes fausses notes, on notifiera juste la présence trop modérée et la non-exploitation du personnage Penny (la voisine d'à côté). On rigole en entendant Sheldon ou Howard alors qu'on se prend d'affection pour Leonard. C'est sûr, je me réabonne l'année prochaine.

South Park est LA série du moment pour la tranche 18/25 ans, et possède une véritable communauté de fans. La moitié de la saison 12 est encore plus virulante que les précédentes et je ne répèterais jamais assez que Parker, et Stone (les créateurs, scénaristes, réalisateurs, dialoguistes...) sont fantastiquement satiriques.

Et enfin ma petite préférée How I Met Your Mother. Très bon début de saison avec divers rebondissements. Malheureusement elle lasse ! Les gags se renouvelles, mais la grève à stopper net la dynamique et on se retrouve avec une fin de saison fade, pas réellement amusante, et ultra-prévisible. On retiendra néanmoins le très bon épisode finale.


Trois séries au fort potentiel qu'il est bon de regarder pour changer d'air !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap