Rajout dans la radioblog ! (Speechwriters LLC)

Celà fait un moment que j'ai découvert Speechwriters LLC et je suis tombé complètement amoureux depuis, et c'est pour celà que je ne peux m'empêcher de vous fournir des news du groupe ou alors des critiques de leur musique tout à fait éblouissante !
Vraiment plus j'écoute les mixtapes plus je me prend à chanter leurs chansons surtout French Song et plus j'apprécie vraiment ces rythmes enveloppants, et originaux.
Sachant que presque la totalité de leur chansons sont dispo: sur leur site, je vous conseil le mixtape 2003 pour commencer !

Enfin pour les gros flemmards qui ne prendraient même pas la peine, j'ai mis les chansons que j'écoute beaucoup en ce moment et qui me font me trémousser dans ma radio-blog.

J'ai nommé :

  • Dear Liz tout à fait reposant, tout à fait mélancolique, tout à fait Speechwriters !
  • French Song la seule chanson dans la langue de molière, les paroles sont trincantes de vérité. Je propose à tous les pseudo-artistes de prendre exemple sur eux, ils savent au moins toucher astucieusement un sujet déjà utilisé moulte fois, mais une nouvelle fois ils savent être originals et coiffer sur le poteau même dans une langue qui leur est étrangère !
  • Annie Dan j'aime c'est tout !

En cadeau, voilà quelques wallpapers à l'image de leur musique: épurée, originale et esthétique

Non, non, non ne me remercier pas, j'aime pas ça ! et en plus ca coûte cher !



Snow Patrol - Eyes Open (ddl)

1. Pranging Out 03:55
2. War of The Sexes 03:30
3. The Hardest Way To Make an Easy Living 03:17
4. All Goes Out The Window 03:34
5. Memento Mori 02:38
6. Can't Con an Honest Jon 03:44
7. When You Wasn't Famous 03:21
8. Never Went To Church 03:38
9. Hotel Expressionism 03:35
10. Two Nations 03:08
11. Fake Street Hats 03:13

Critique:
La critique ne sera pas passionné car l'album en lui même ne m'a pas passionné plus que ça, en effet c'est très pop/rock, je dirais trop même mais sans véritablement arriver ce que doivent réaliser ce genre de groupe, c'est à dire des tubes.
Certes nous avons les très bon Eyes Open et Chasing Cars, enfin par très bon, je dirais qu'ils sont bon à passer à la radio...
Je dirais qu'il y a bien un titre qui m'a bien plus et qui m'a même forcé à réécouter plusieurs fois l'album mais sans résultats. C'est donc un peu déçu puisque le Chocolate pris pour la Bande Original de The Last Kiss est tout bonnement génial et tubesque !
L'album est donc une succession de chanson dénuée de véritablement rythme, on écoute, c'est sur que l'album n'est pas déplaisant à se passer mais les rythmes ne restent pas, on finit par se lasser très rapidement d'un album qui ressemble à tant d'autre.

Conclusion:
Je dirais qu'il n'y a que quelques titres à écouter et réécouter dans l'album se sont ceux que je vous offre dans ma radio-blog.
A moins de vraiment aimer ce genre de music et encore ou alors si vous êtes complêtement fan du groupe; autrement je pense vous proposer de bien meilleurs albums...

Autres:
Site Officiel

Pour les interessé, voici le liens en ddl: Snow Patrol - Eyes Open



Rose Bonbon (Pretty in Pink)

Synopsis:
Andie est plutôt jolie et une bonne élève au lycée mais elle est pauvre. Tombée amoureuse d'un riche étudiant, pourra-t-elle aller au delà des barrières sociales posées par ses parents et surout par ses amis qui rejètent cette liaison ?

Critique:
En tant qu'inconditionnel du grand John Hughes, je me suis lancé le défi de me regarder tous ces films avant 90's que ce soit ce qu'il a scénarisé ou qu'il a réalisé...
Et me voilà donc lancer dans Rose Bonbon, que l'on peut classer inévitablement dans les oeuvres Hughesque, avec ses thèmes préférés tels que l'adolescent, un amour impossible, et le geek ici interprété par Jon Cryer. Enfin voilà en plein esprit 80's, on a le droit à une bande originale soignée à la fois jazzy, mais aussi très rock, d'autant plus que le réalisateur: Howard Deutch (Mon voisin le tueur 2) nous offre une danse fantastique :).
Donc pour soupoudrer le tout, on retrouve Molly Ringwald dans son rôle qu'elle affectionne tant, et sur lequel elle fait des merveilles, celui de l'adolescente en quête d'amour ! Elle aura tenu ce rôle dans Breakfast Club, Sixteen Candles... Très jolie, très rousse cependant mais, elle joue tellement bien l'adolescente stéréotypée que l'on ne peut retrouver une figure familière qui pleure à cause d'un émoi amoureux!

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Reprenant le principe de Cendrillon, John Hughes nous peint une comédie bien pale à comparer de ses chef d'oeuvres précédents, on apprécie cependant son univers très lycéen qui m'a tant plus dans les précédents opus, mais peut-être que la magie ne peut pas opérer du fait que John Hughes n'est alors pas derrière la caméra, et ne peut pas faire briller le tout ?
On préférera donc dans le même style, exactement Sixteen Candles tellement plus drôle !



Ma vie actuelle, et future !

Je n'ai rien trouvé de mieux pour illustrer mon article qui sera sur ma vie et surtout sur mon avenir parceque vous êtes surment très impatient de me connaitre un peu mieux ou tout simplement de me cadrer un peu mieux pour m'insulter un peu plus facilement...
Bon quoi qu'il en soit, j'ai donc fini mes années au lycée et j'ai réussit le bac avec un petit mention Bien, qui m'a permis d'avoir pas moins de 100€ en ouvrant un compte à la CIC (pour ceux que ca interresse :)).
Donc pour ce qui était de ces années fougueuses de collège et de lycée, on peut les qualifier de productives car j'ai été accepté notamment en prépa et en écoles ingénieur intégré (toutes celles de FESIC pour les connaisseurs), mais l'école de mes rêves: INSA LYON m'était alors refusé :(.
Néanmoins suite aux notes du bac, j'ai pu être accepté à INSA strasbourg ce qui ne m'interressait pas du tout, et je me suis retrouvé sur liste d'attente à Lyon et lorsque j'ai pu voir aujourd'hui que j'étais pas loin de 200ème sur la liste d'attente, j'ai préféré accepter définitivement CPE (Ecole Supérieure Chimie Physique Electronique de Lyon) pour me tourner vers l'électronique ou vers la Chimie si je me prends d'amour pour cette matière... Pwa so boringgg and so Gayyy ton histoire ! vous me diriez ! Oui c'est vrai !
Enfin voilà tout ca pour dire que je n'ai pas été assez bon pour aller à l'INSA lyon, mais que je me retrouve tout de même à Lyon l'année prochaine et c'est pour celà que je fais un appelle à toutes les filles qui voudraient me faire visiter la grand-ville, et si de préfèrence elle est près de Fourvière ce serait parfaite, et encore si cette même fille en question aime la mie de pain, je serais dans l'obligation de l'épouser, en effet j'aime la croute donc comme ca c'est parfait !

Donc voilà, je me tourne vers des études plus ou moins prolongées dans l'électronique, j'aurais souhaité faire plus dans physique, dans l'astronomie, mais les deux années de prépa m'offriront la possibilité de rejoindre le cursus classique des Fac si je me prends d'une véritable passion pour cette physique qui me plait déjà tant !

Voilà si vous allez à LYON, on pourrait faire une rencontre des bloggeurs de la campagne qui migrent à la grand-ville ?



Benchwarmers : Ca chauffe sur le banc

Synopsis:
Lors des matchs de baseball de leur enfance, Gus, Richie et Clark jouaient plus souvent qu'autrement sur le banc, étant jugés trop chétifs et pas assez doués par leur entraîneur. Un jour, sur un terrain de jeu, Gus et Clark se portent à la défense du petit Nelson, pris pour cible par une bande de durs. Reconnaissant, le père milliardaire de l'enfant propose aux trois potes de financer un tournoi au cours duquel ils affronteront, en trio, des équipes formées de jeunes fiers-à-bras, histoire de redonner espoir à Nelson et à tous les enfants peu athlétiques condamnés à moisir sur le banc. Et pour entraîner ses trois poulains, Mel engage nul autre que Reggie Jackson, l'ex-star des Yankees de New York.

Critique:
Une des seules raisons pour laquelle, j'ai regarde, c'était la présence de John Heder (Napoleon Dynamite, Et si c'était vrai.) dans le casting et il est vrai que j'ai été déçu par son rôle, une fois de plus il joue un excentrique, un peu débile, qu'est-ce que j'aimerais le voir dans un autre registre. Mais quoi qu'il en soit, le film en lui même n'était pas insupportable. Bon par contre on est bel et bien dans une comédie de seconde zone, avec les principes américains et une pseudo moral.
Mais outre celà, il y a quelques bonnes idées de blagues qui font quelques fois rires :) et oui j'ai rigolé durant le film par son humour lourd et sans véritable intelligence !
Enfin voilà, un film qui n'est pas spécialement à louper, mais que je déconseille vu toutes les autres comédies de meilleurs qualités !

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Petite comédie sans prétention qui arrive néanmoins à ses fins puisqu'elle est arrivé à me soutirer des sourires et deux ou trois rires !



Milosh - Meme

* 1. It's over
* 2. Falling away
* 3. Couldn't sleep
* 4. You fill me
* 5. Instrumental
* 6. I'm trying
* 7. The city
* 8. My life
* 9. This way
* 10. Run away
* 11. Playing with yen

Critique:
J'ai décidé de ne plus écrire sur les artistes que j'idolatre, afin d'être plus crédible, parcequ'il est vrai les critiques musicales sont en générales et uniquement très gentilles du fait que je ne post que lorsque j'ai écouté plus de 15 fois l'album donc tout de suite, c'est que j'ai adoré l'album...
Donc voilà Milosh a sorti son deuxième album intitulé Meme, on est dans l'electro, dans ce qui ressemble étrangement à The Postal Service dont l'album Give Up avait été pour moi un véritable cadeau :) !
On ne peut pas dire que la musique de Milosh est mauvaise parceque si on l'écoute concentrer on remarque que les rythmes, et sa voix sont très travaillés et que ce côté electro passe très bien à l'oreille, mais cependant, j'accroche pas à l'album en entier. Même si on pourrait trouver des ressemblances avec l'univers de Imogen Heap notamment dans Couldn't Sleep l'album est loin d'être de la qualité, de la prestance de Speak For Yourself.
On sent que l'artiste à plein de bonne intention avec un style très mélancolique, très 'émo', néanmoins le feeling ne passe pas avec moi, mais peut, peut-être passer avec vous, donc allez consulter la radio-blog il y a City surment le meilleur titre.

Conclusion:
Album très peu chanté qui joue surtout sur les jeux de sons, j'accorche pas, mais je ne peux pas dire de méchancetés sur l'album et encore moins sur l'artiste parceque je sens bien qu'il y a un univers, quelques choses dans cet album, mais malgré tous mes essais répétés, je n'adhère pas, et je passe donc mon tour !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap