Arizona Dream - (Johnny Depp 1993)

Synopsis:
Installé à New York après la mort de ses parents, Axel Blackmar mène une vie heureuse, recensant les poissons pour le compte du département de la pêche et de la chasse. Mais son oncle Leo, vendeur de voitures en Arizona sur le point de se remarier, le rappelle pour lui servir de témoin et, espère-t-il, de repreneur. Sur place, Axel va se retrouver balloté entre ses propres rêves, ceux de deux femmes, ceux de son oncle...

Critique:
Bouli, m'a forcé la main pour voir ce petit filmounet et je ne le regrete pas alors merci :) !
A première vu, on se demande dans quel film on est, en plein pole nord je croyais qu'on m'avait dirigé vers un film sur la chasse à l'ours. Le début est très dur, très pathos, on se retrouve très vite mal à l'aise face à cet homme des neiges. Mais ensuite le film change completement on retrouve Johnny Depp et à partir de ce moment les stars pleuvent à l'écran on voit ainsi défiler l'indémodable Jerry Lewis, puis Faye Dunaway qui fut MAGNIFIQUE mais vraiment d'une beauté sans égal dans Bonnie and Clyde mais qui a malheureusement tout perdu avec ses opérations... Enfin revenons au film qui, sait allier la métaphore lancinante aux scènes plus rythmé avec en véritable maitre d'orchestre Emir Kusturica derrière la caméra qui sait tenir Johnny Depp et qui lui permet de ressortir tout son talent.
Oui parceque c'est bien Johnny Depp qui est à l'origine de tous les sentiments du film en jouant un rôle qu'il affectionne tout particulièrement celui du type qui se parle à lui même, celui du type perdu, celui de l'homme de l'interrieur...
Impossible de parler du film sans la B.O qui est assez bonne même très bonne malgré peut-être la volonté de trop vouloir placer la chanson far du film. (5 à 6 fois durant le film) !

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
On a pas le droit de ne pas aprécié ce conte pour grand enfant. Les histoires d'amours s'entremèlent avec une pointe d'humour, j'aime la façon d'être filmé surtout avec le jeux de mirroir pour symboliser le changement de vision. Mais il n'a su cependant me touché au plus profond, je resterais donc satisfait mais surment pas chambouler !
J'aime et je le recommande !



My Weekly Selection [#9]

Baccalaureat fini, je reviens de plus fort avec une nouvelle sélection, qui sera plus lacunaire que les précédentes du fait des évènements...



The Matador - même les tueurs ont besoin d'amis

Synopsis:
Julian Noble est un tueur à gages cynique et alcoolique sur le retour. Seul à Mexico, le soir de son anniversaire, il accoste Danny Wright, un homme d'affaire timide et maladroit et décide... d'en faire son meilleur ami !
Mais pour Danny Wright, comment se débarrasser d'un "ami" aussi encombrant ?

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Critique:
Voilà fini le "baccalaureat général" série scientifique, identifiant: M006785573 ;) etc etc ! oulo j'ai subit un lavage du cerveau complet ! Bon donc me revoilà dans la course au visionnage, mais je sens que j'ai plus le rythme, plus le physique pour le rythme d'antan !
Je n'ai plus d'yeux que pour les comédies car me divertissent alors que je suis conscient que les films inoubliables ceux qui m'ont choqué, ceux qui m'ont apporté quelques chose c'étaient des drames !
Hier, c'était une comédie, même si elle se voulait un peu dramatique, il n'y avait rien de celà, mais le film était plutôt plaisant et m'a apporté le divertissement qu'il me fallait :) !
Depuis qu'il a été remercié des 007, Brosnan n'a jamais eu de rôle grandissime, mais tous lui collaient assez bien à la peau, et celui-ci n'échappe pas au théorème, c'est donc très bon qu'il nous entraine dans son antre, une comédie, drôle, humaine.
Outre les acteurs bons, on a un film qui évite les rebondissements prévisibles et essaye de se jouer de nous, ce qui marche quelques-fois mais pas à tous les coups (on est pas des pigeons) ! mais très vite, mes cheveux me passent devant les yeux, et m'interressent plus que le film, ca c'est un preuve que le film perd de son souffle, mais il sait se revitaliser, et je me replonge de ce film, sans prétention mais qui sait être dynamique, et filmé d'une manière très posé, et très amusante !

Conclusion:
Bronsnan est en train de se refaire une nouvelle peau, en jouant avec son rôle de vieux beau-goss vieillissant et sûr de lui. S'ennuit s'avère à la fin, presqu'impossible mais on ne peut pas dire qu'il restera graver dans la mémoire bien qu'il soit divertissant !



Bo de films en Direct Download

J'ai trouvé quelques liens de bandes sons de qualités de 6 films alors si vous êtes interressés par celle de Garden State, Eternal Sunshine of the Spoltness Mind, Lord of the Ring, Love Actually, Forrest Gump, et A Beautiful > Lire la suite



Rascal Flatts - Feels Like Today

Titres:
1. Where You Are
2. Bless The Broken Road
3. Then I Did
4. Feels Like Today
5. Fast Cars And Freedom
6. When The Sand Runs Out
7. Here's To You
8. The Day Before You
9. Break Away
10. Holes
11. Oklahoma-Texas Line

Critique:
Rah, je suis assez frustré de voir la tête des chanteurs, à vrai dire ils sont vraiment laid ! Mais ce qui importe c'est uniquement leur musique et on peut dire qu'il savent remonter le niveau avec une musique tubesque. Alors on commence tranquillement par ce qui devrait faire découvrir l'album qui fêtera bientôt ses 2 bougies, c'est à dire les tubes ! Feels like today est incontestablement le titre far de l'album déjà emprunté pour un épisode de Smallville, la musique allie fort bien la rythme épuré de la battrie avec celui d'une guitare électrique qui reste néanmoins timide à l'arrière plan et avec bien entendu la voix du chanteur si particulière. L'autre "tube" de "Feels like today" c'est The Day Before You, assez country du fait de la voix du chanteur mais, les instruments derrières font leur boulot très bien et on en oublierait presque la chanteur... Ensuite Holes, peut-être plus intimiste qui essaye plutôt de mettre en valeur la voix étonnante du chanteur sur des variations vocales qui passent plutôt bien.
Pour ce qui est du reste de l'album celui est un peu caché au début par les chansons mais très vite on se rend compte que le charme est déplacé et que ce n'est pas The Day Before You le plus intimiste ou alors Feels like today celui qui donne le plus de frisson, parceque le propre des bons groupes c'est d'arrivé à appater avec des chansons qui tappent à la première écoute, et après d'arriver à nous garder pour faire découvrir des chansons plus personnelles. C'est ce qu'ils font merveilleusement, avec Then I Did, Bless the Broken Road... enfin je me demande pourquoi je me fais chier à recopier tous les tracks de l'album puisque tous sont de qualités.
Passons à la voix qui est si particulière et qui fait surtout l'interêt du groupe. On la sent très nasal, très pousser pourtant mais le tout passe étonnement bien. Inesplicable comme le reste de l'album qui reste inesplicablement dans ma playlist alors que celà fait deux ans que je l'ai...

Conclusion:
Album qui a accompagné mes nouvelles découvertes de cette année pourtant il n'a pas été mis sur la touche, grâce à des rythmes simples mais efficaces. On se rapprocherait presque de la country? avec la voix du chanteur mais on reste dans de la pop, à la Canadienne que j'apprécie tant !

PS: si vous voulez voir ce que cela donne, je vous renvoi à ma radioblog !



Nelly Furtado - Folklore

Titre:
1.One-Trick Pony
2.Powerless (Say What You Want)
3.Explode
4.Try
5.Fresh Off the Boat
6.Forca
7.Saturdays
8.Picture Perfect
9.The Grass Is Green
10.Build You Up
11.Island of Wonder
12.Childhood Dreams

Critique:
Vous me direz, mais cet album date de 2003; oui mais il ne vieillit pas ! et c'est surtout pour introduire ma future critique de son nouvel album Loose malheureusement moins bon, beaucoup moins bon :( !
En ce qui concerne la chanteuse, on peut lui trouver des origines Portugaises bien que la belle fut élevé dans les grandes plaines du Canada. Elle avait fait sensations avec son premier album Whoa, Nelly! parut en 2001, qui certes moins accompli que celui-ci était une prémise bien prométeuse. Son style est un hybride entre du folk, hip-hop, rnb, rock qui en fait l'une des chanteuses, compositrice et productrice les plus talentueuses de ce XXIème siècle.
Autant dire que je suis completement fan, d'autant plus que cet album Folklore, est extremement accomplie, extremement fignolé et surtout extremement diversifié. On passe d'une chanson galvanisante, entrainante, qui joue sur sa voix avec des variations d'intonités extraordinaires. Puis on passe sur un style plus hip-hop avec Explode, mais qui sait rester bien dans son style avec notamment un refrain comme elle sait en faire. Ensuite elle nous offre une track plus qu'intimiste Try, une des chanson les plus envoutantes que j'ai eu la chance d'écoutant, elle chante très haut mais affreusement juste. Forca très espagnol était plutôt connu pour avoir été la chanson officiel de la coupe d'europe de l'année 2004, là on est dans le rythme latino avec des percutions de partout et une voix qui supplante le tout. Un de mes titres préféré est Saturdays qui fait très Live avec un petit rire au milieu qui fait forcement sourir en vue de la chanson elle même !

Conclusion:
Inévitablement une de mes chanteuses préférées car elle a su creer son style, transmettre sa passion à travers ses chansons très latino.
Cet album le meilleur incontestablement recèle de tubes à vrai dire il n'y a que celà dans l'album et ce n'est pas en cachant que son nouvel album m'a déçu gravement et j'hésite à faire une critique qui serait l'opposé total de celle-là... INCONTOURNABLE !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap