The Weepies - Say I Am You

Titres:
Take It From Me
Gotta Have You
World Spins Madly On
Citywide Rodeo
Riga Girls
Suicide Blonde
Painting By Chagall
Nobody Knows Me At All
Not Your Year
Living in Twilight
Stars
Love Doesn’t Last Too Long
Slow Pony Home
Critique:
Et bien Merci à Thiews, si tu as un blog ou un site j'aurais fait un ptit lien avec plaisir mais là ...
Enfin, il m'a fait découvrir un petit groupe The Weepies qui avait déjà frappé en 2004 avec leur album appelé Happyness, deux ans plus tard ils recommencent avec le même schéma d'album, et nous voila avec "Say I Am You".
Certes vous pouvez rire, encore de la chanson mélancolique, c'est minable... mais prout quoi ! mais lorsqu'elles sont toutes de qualités ont ne rechigne pas.
Attention, je me plait à comparer la musique produite à celle de Joshua, quelques chansons semblent très Radinesque avec une voix féminine bien marquée sur un fond de voix masculine, j'adore... Après rien de très remuyant, on est dans une musique de repos, c'est vrai, mais disons que "Painting" peut procurer un petit sourir. Il ne reste plus qu'à se coller dans l'herbe et l'écouté avec mélancolie et une certaine jouissance tellement la voix de la chanteuse est attachante...

Que dire, j'aime ca me passe le temps, sans être un album de la consécration, celui-ci sorti il y a juste 2 mois devrait au moins permettre au groupe de piquer un peu de popularité à ceux qui n'en mérite pas...
J'ai un petit regret, je n'ai que 6 tracks sur les 13 :( !



Cannes 2006

Comment passer à côté du festival de Cannes lorsque l'on est passioné par le cinéma...
Cette année, la selection des films en compétition compte certains films que j'attends... Mais cette année j'attends toujours un sei > Lire la suite



Da Vinci Code.

Synopsis:
Une nuit, le professeur Robert Langdon, éminent spécialiste de l'étude des symboles, est appelé d'urgence au Louvre : le conservateur du musée a été assassiné, mais avant de mourir, il a laissé de mystérieux symboles... Avec l'aide de la cryptologue Sophie Neveu, Langdon va mener l'enquête et découvrir des signes dissimulés dans les oeuvres de Léonard de Vinci. Tous les indices convergent vers une organisation religieuse aussi mystérieuse que puissante, prête à tout pour protéger un secret capable de détruire un dogme deux fois millénaire...
De Paris à Londres, puis en Ecosse, Langdon et Sophie vont tout tenter pour déchiffrer le code et approcher les secrets qui remettent en cause les fondements mêmes de l'humanité...

Critique:
Ron Howard, un réalisateur que j'aprécie, il a pas une réalisation extraordinaire mais il sait choisir ses sujets. Emballé par Un homme d'exception, Cinderella Man, ou encore Apollo 13 même si mes souvenirs sont un peu embué. Enfin bon; j'aime assez Tom Hanks donc je ne voyais pas grand chose pour m'empêcher de le voir. Les critiques, je m'en méfie les "intellectuels" rejètent trop facilement les bons divertissements, comme ils ont osé boudé l'excellentissime V for Vendetta.
Certes je n'ai pas lu le livre, mais cela ne devrait pas m'empêcher d'aprécier le film de Ron. Mais malheureusement directement on sait dans quel genre on se place, l'Hollywoodien, néanmoins V for Vendetta est de la même cathégorie et mon apriori était le même au même moment du film :) ! Malheureusement il ne remonte pas la pente, on reste trop en facade, Ron Howard s'appuie beaucoup trop sur les effets sonores qui deviennent trop stréssant. Et bien le scénario par contre est amusant, décadant, ce qui sauve le film mais disons qu'en lui même le film n'apporte pas grand chose. Si les oui dire que j'ai entendu sont vrais, c'est à dire que le film n'est qu'un calcage du livre, je ne vois pas trop l'interêt puisque la réalisation est médiocre tout comme les acteurs. Quelle deception de voir mon Tom Hanks si peu impliqué dans le film, ou une Audrey Tautou au plus mauvais jour, je crois encore que j'aurais préféré revoir Forrest Gump ou Venus Beauté.
Mais disons que le film est pas plus mauvais que certains films qui sortent mais ce qui me parait honteux, c'est de voir comment un simple coup de pub peu faire déplacer tant de personnes pour un film si médiocre, non parceque l'on ne peut pas dire qu'il est mauvais complet, mais il ne mérite pas le nombre d'entrée qu'il fera, ça c'est sur.
J'étais dépité quand j'ai vu à l'affiche V for Vendetta et Da Vinci Code, et voir impuissant que tout le monde se glissait pour aller voir l'action commerciale de cette année alors qu'à côté...

Conclusion:
Loin d'être bon, je suis à me demander si ce n'est pas la télé qui dicte le cinéma. Le film fera surment l'une des plus audiance de cette année grâce à la publicité télévisuelle.
Après on se plaint que le cinéma est en train de baisser, en accusant le téléchargement, il suffirait simplement de faire la pub de meilleurs films peut-être que les gens auraient moins la mort de payer pour le cinéma. Plutôt que de se déplacer la plupart du temps pour Les Bronzés, Da Vinci Code...
Enfin vous prenez ce que vous voulez sachant que je n'ai pas lu le livre donc...



Clerks, les employés modèles.

Synopsis:
Dante est caissier dans une épicerie du New Jersey. Randal est employé dans le vidéo-club voisin. Les deux amis débattent regulièrement des sujets les plus divers. Et parfois, la routine laisse place à des journées pour le moins étonnantes...

Critique:
Je me souviens très bien de l'excellent Jay et Silent Bob, et il s'avère que ces deux personnages sont tirés d'un petit film de Kevin Smith (Dogma, Jersey Girl). Alors c'est vrai qu'étrange dès le début on a plus l'impression d'être en train de regarder un court métrage plutôt qu'un chef d'oeuvre du cinéma. Mais très vite on remarque que ce que souhaite faire ressortir Kevin Smith est une sobriété de la réalisation pour contraster avec des dialogues plus qu'atypic mais déjà culte.
Le film critique aisément la société de consommation tout en évitent les discours moralistes, ou toutes autres merdes. Ainsi le film est une succession de scène posée qui montre une discution en binome, rare sont les scènes avec plus de 2 personnes à l'écran. J'aprécie surtout que le noir et blanc rend le tout esthétique et l'on se focalise alors beaucoup plus sur les dialogues où est l'interet du film.

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Quelle merveille ce film, entre rire et réflexion on ne sait plus où l'on est. Les dialogues sont bourés d'humour noir, d'humour décalé. Un film qui montre que le cinéma n'est plus ésothérique la réalisation n'a pas besoin de divers technique pour produire un bon film.

Clerks 2 devrait sortir cet été, devait même être présenter au festival de Cannes ! Un des films qui me fait le plus baver, alors j'espère que Kevin sera faire un film aussi personnel que le premier ;)



Malcolm fin de la siason 8 et fin de la série...


Qui ne connait pas cette série, la présenter serait vraiment inutile. Je la suis depuis le début gentillement rigolant à chaque épisode et prenant un fou rire environ tous les 10 épisodes. La série est entrainante, non ennuyeuse les gags se renouvellent enfin une série comme on les aime.
Le problème c'est que je savais que la série devait s'arrêter assez tot, soit durant la 7ème ou la 8ème, mais j'étais insousiant, je regardais les épisodes au compte goute avec plaisir surtout que la VO est extraordinaire. Mais il est donc arrivé l'épisode numéro 22, et j'ai pu voir une fin spécial, récapitulatif, une famille qui se separe. J'étais assez étonné et en me renseignant j'ai pu apprendre que c'était bel et bien la fin d'une des séries qui aura bercé mon adolescence.
J'ai adoré cette fin très sobre, très "dans l'esprit de la série". Certes les scénaristes nous ont placé une petite touche de sentimentalité mais comment ne pas l'aprécié :).

Voila; la prochaine série culte qui devrait nous quitter n'est autre que Scrubs :( mais l'affaire n'est pas encore dans le sac alors croisons les bras :) !

La suite comporte des spoilers de la fin de la sé > Lire la suite



These Girls - Le film (Trois pour un)


Synopsis:
Pendant leur dernier été d'adolescentes, trois jeunes amies séduisent tour à tour Keith, un charmant homme marié dans la trentaine. Lorsqu'elles découvrent qu'elles ont chacune été intimes avec le même homme, au lieu de devenir rivales, elles élaborent un plan insolite pour se le "partager". Le "pauvre" doit se résigner à exécuter le plan des filles, car elles menacent de tout raconter à sa femme.

Critique:
Comédie légère abordant le sujet de la première relation, intéressant surtout que les trois actrices sont attachantes et avec des personnalités différentes ce qui n'est pas toujours le cas des teenmovies. Quoi que, j'ai du mal à le placer dans cette cathégorie, je dirais que c'est un peu plus qu'un de ces films, mais le film reste bien superficiel pour rester grâver dans une mémoire ou bien servir de sujet pour une discution.
Le casting met ainsi en scène David Boreanaz alias Angel et une jeune actrice plutôt étonnante Caroline Dhavernas, que j'aimerais assez voir dans un autre registre afin de confirmer son talent ou l'infirmer...

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us


Conclusion:
C'est donc sans regret que je fini les 1h30 du films et que je repars avec une idée plutôt méliorative du film. Le film aura su très d'un sujet délicat sans tombé dans des clichés trop simple en entremelant une histoire assez bien ficelé mais qui reste sur une happy end alors qu'une tout autre fin aurait été meilleur... Bizard comme film, je n'arrive pas à dire du mal mais le bien est tout aussi dure à faire ressortir du film



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap