Oh la bonne idée...

Quelle surprise; Oh quelle étrange surprise, que voilà !
Jeudi même ou mercredi ou même Mardi j'avoue avoir oublié, mais l'important est qu'un matin de cette semaine, nous sommes tous arrivé à l'école en regardant bizarement un torchon blanc de plusieurs mètres de long, qui recouvrait un mur de notre Prehaut.
<>. Intriguez j'apprends que c'est un stupide projet pour le bac de dessin, mais bon on avait le droit de marquer ce que l'on voulait donc je pensais que ça allait être sympa !
Que nenni, toutes les inscriptions étaient d'un pathétisme RARE, entre essai de poésie ou prose monoposée. Enfin que de l'inutile, voir même de l'ennuyeux...

On a donc due sévir ce midi en marquant nos rêve:
<< Je rêve : - que minus finisse par conquérir le monde !
- que le Coyott attrappe enfin BipBip !
- Qu'il y est plus de boule noire à Motus (Oh... ohohohoh... ohohoho)
- Qu'un power rangers violet soit créé
- que les poétic lover fasse un comeback
- de rencontrer les zizipotes de J.L Reichmain.

Peut-être que vous avez de nouvelles idées, et c'est pour celà que je fais appelle à votre ingenieusité pour que les examinateurs, et les générations futures puissent rire un peu, parceque j'ai failli tombé dans un coma, d'amour et d'eau frèche lorsque j'ai lu les créations des autres...



Dodgeball

Synopsis:
Peter LaFleur est le charismatique et sous-estimé propriétaire d'un club de gym, pompeusement appelé Average Joe's. Mais l'endroit attire les convoitises de White Goodman, une puissante figure du monde du sport, propriétaire du rutilant Globo Gym. Une banque commissionne une experte, Kate Veatch, pour s'infiltrer dans les rouages directionnels de l'Average Joe's afin de finaliser l'OPA de la petite salle de gym par le géant complexe de fitness. Mais c'était sans compter sur les charmes enfantins de Peter qui, rapidement, acquiert à sa cause la belle Kate. Une alternative se présente à eux pour sauver l'Average Joe's : se lancer dans une compétition de dodgeball avec pour adversaires les gros bras du Globo Gym.

Critique:
Je l'avais déjà vu, mais j'avais pas du tout accroché, je dirais presque que je l'avais detesté. Mais récement on m'a fait plein de compliements dessus. Donc un jour où il aurait fallu que je bosse, j'ai préféré revoir ce petit film, et il s'avère que j'avais tord la première fois, cependant on est pas en face d'un film des Monty Python tout de même...
Grossomodo, on sourit assez souvent, et on a du mal à prendre son fou rire, bien que certaines blagues vraiment immorales, et sadiques à souhait face rire un peu. Mais il faut avouer que j'ai bien rie à un seul moment, surment pas le plus drôle pour tout le monde, mais personnellement ça m'a rappelé un clip (cf screen 2).

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Et bien comédie sympatique, rigolote, mais disons que pour voir Ben Stiler dans tous ses états, autant préféré le film Envy bien plus drôle et qui offre au moins une satire de la société de consomation :) !



Collateral !

Synopsis:
Max est taxi de nuit à Los Angeles. Un soir, il se lie d'amitié avec une dénommée Annie Farrell, une belle femme procureur montée à l'arrière de son véhicule. Quelques minutes plus tard, c'est au tour d'un homme prénommé Vincent de monter dans le taxi. Un businessman, selon toute apparence, avec un emploi du temps chargé : pas moins de cinq rendez-vous à tenir dans la nuit. Max accepte de lui louer ses services jusqu'au petit matin, en échange de 600 dollars.
Premier arrêt. Vincent entre dans un immeuble. Un coup de feu éclate aussitôt, un corps plonge dans le vide, s'écrasant sur le toit du taxi. Vincent redescend et, sous la menace de son arme, oblige Max à dissimuler le cadavre dans le coffre et à reprendre son mortel périple.
Un chauffeur de taxi, un tueur implacable, cinq "cibles" à éliminer, des agents des stups et une équipe du FBI... Leurs destins se joueront cette nuit...

Critique:
Michael Mann m'a emmené dans un monde magnifique, celui dominé par la classe et la mort !
Vrai j'ai adoré, j'ai été totalement subjugué par une réalisation très haute en couleur, très élegant, on ne rentre jamais dans la surenchère. Sans rester réellement sobre, Michael Mann sait retranscrire tout ce qu'il a du apprendre à l'école de ciné, mais surtout tout ce que le bon dieu lui à offert comme talent. Mais il y a surtout une maitrise de l'humour qui était pourtant assez difficile dans ce sujet. En effet, il a su gardé le sérieux qu'il fallait pour que le sujet ne soit pas discrédité, mais a aussi su nous faire rigoler avec des répliques déjà cultes.
Les discours sont tous aussi convaincants, pendant un moment on est entièrement d'accord avec le personnage joué par Tom Cruise et la minute d'après on ne peut que se ralier au côté de Jamie Foxx.
Comment parler de ce film sans donner une multitude d'adjectifs mélioratifs à son sujet, une B.O qui est à la fois douce, entremelante, et qui sait passer très rapidement à un sons plutôt électro, entrainant, vivifiant tout celà uniquement au service d'une action aussi lunatique que le personnage de Tom Cruise. En parlant de celui-ci, on ne l'aura rarement vu si bon, surtout dans un BlockBuster, avec ses cheveux grisonnants et son regard vide de sens...

Conclusion:
Un film qui restera sans conteste dans mon coeur, à vrai dire je l'avais déjà aimé au cinéma, et cette soirée je l'ai adoré... Comment a-t-il pu nous emporter dans cet univers intrigant, et terrassant... Le réalisateur de Heat, Ali, ou encore Revelation signe une nouvelle fois un superbe film.
J'aimerais voir des BlockBusters de cette trampe plus souvent

Prochain film: Deux flics à miami, la bande annonce est assez bien, assez entrainant, surtout qu'un des acteurs principals n'est autre que Colin Farrell...
Grande attente !!!!



My Weekly Selection [#3]

Voilà le volume 3:



Serenity

Synopsis:
Le capitaine Malcolm Reynolds est un vétéran endurci, qui eut le tort de choisir le mauvais camp dans la guerre galactique. Les armes se sont tues, l'ordre règne sous l'autorité de l'Alliance, et Malcolm le rebelle s'est lancé dans de nouvelles aventures aux commandes du vaisseau Serenity. A l'école des futures élites, la jeune River manifeste également une farouche indépendance d'esprit. Ses facultés télépathiques et ses dons de lutteuse inquiètent les dirigeants. Ceux-ci ont choisi de mettre l'adolescente au secret. Une équipe médicale s'efforce de modeler son esprit et de juguler ses "mauvaises tendances" par l'administration de drogues.
Lorsque son frère, Simon, l'extrait de force du Centre de Conditionnement et se réfugie avec elle à bord du Serenity, le régime confie à son meilleur limier, l'Opérateur, le soin de les neutraliser...

Critique:
J'aime bien le genre Science-Fiction, mais il est vrai que j'en rafolle pas spécialement, et j'ai pas tellement vu de film de ce type. Mais celui là m'a séduit. Certes on est en plein dans le film de brute, ça tue dans tous les sens, dans tous les côtés, mais l'interet est là !
Le scénario tient profondément la route, je dirais qu'il se rapproche pas mal d'un Chronique de Riddick, en allant piquer quelques idées dans StarGate Atlantis, que j'affectionne tout particulièrement.
Les acteurs sont pas trop mauvais, pas de quoi donner un oscar mais dans ce genre de film, difficile de montrer tout son talent. Enfin quoi qu'il en soit le film est soupoudré d'un humour que l'on aprecie et d'une pointe de romantisme ("Je veux être avec toi!" - "Quoi! Tu veux faire du sexe! et bien alors C'EST PAS AUJOURDHUI QUE JE MOURRAIS!")

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Pas de quoi casser trois pattes et un canard, mais je pense que c'est un des meilleurs films du genre, en alliant intelligement action, aventure et humour; on passe véritablement un bon moment.



Whipped

Synopsis:
Trois vieux amis, Brad, Eric et Zeke, se rencontrent chaque dimanche au restaurant du coin pour discuter de leur loisir préféré : draguer les filles. Leurs conversations, parfois choquantes mais souvent hilarantes, tournent autour des demoiselles qu'ils ont séduites durant leur week-end. En général, ces histoires sont montées de toutes pièces.
Cependant, les trois jeunes hommes laissent tomber leur comportement de prédateur, lorsqu'ils tombent amoureux de la jolie Mia. Pour la première fois, la discorde s'installe dans le groupe et leur amitié s'en trouve menacée. Une lutte acharnée s'engage pour conquérir le coeur de la belle.

Critique:
Je sais que tout le monde attend avec impatience ma critique, tout le monde à l'intention de le voir dès cette critique finie :) !
A vrai dire, je me suis farcie cette comédie romantique uniquement pour Amanda Peet. Et je suis content; magnifique mais diabolique dans ce film, j'ai passé un assez bon moment, l'humour est gras, peu drôle, mais bon ca m'a rappelé un peu mes relations avec mes potes...
Par contre étonnant, le dénouement, je ne m'attendais pas du tout à ça et c'est vrai que c'est plutôt plaisant de voir que même des comédies romantiques peuvent sortir du lots et des conventions en boycottant les happy-ends.

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Rien d'extraordinaire, on regarde ce film pour Amanda et rien d'autre, en sachant que si vous avez l'intention de vous lancez dedans, il faudra vous attendre à du vo sans sous-titres. Facile à comprendre, si vous connaissez un peu les insultes anglaises ...

J'attends avec encore plus d'impatience Fast Track réunissant Zach Braff et Amanda Peet !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap