Le camping (Dubosc)

Synopsis:
Au camping des Flots Bleus, ça débarque de toute la France. Comme tous les ans, c'est le moment des retrouvailles autour de l'apéro d'usage pour les familles d'habitués. Sauf que cette année, les Pic n'ont plus leur emplacement 17, les Gatineau font tente à part, et Patrick Chirac, le playboy de Dijon, se fait plaquer par sa femme. C'est dans ce camping que Michel Saint Josse, chirurgien esthétique à Paris, se retrouve bien malgré lui pour y subir les problèmes existentiels d'une espèce jusqu'alors inconnue de lui : le campeur...

Critique:
J'ai toujours été fan de Dubosc, avec ce film on retrouve bien évidement tout le spectacle du comique, avec une touche de de sentimentalité mal adapté...
J'ai pu voir les critiques qui m'ont fait tout bizard, personnellement j'ai pas mal aprécié ce film, j'ai rie, sourit, et je me suis amusé durant les 1h30. On peut bien sur dire que le film repose uniquement sur Dubosc illarant, c'est vrai qu'on voyait personne d'autre pour ce rôle qui lui colle tellement à la peau.

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Je ne pense pas que ce petit film soit parti avec les mêmes prétentions que les bronzés? mais en tout cas, il s'en sort aussi bien que son homologue, auquel on le compare beaucoup !
Bien sur on est loin d'être en face d'un chef d'oeuvre, mais je pense que la seule prétention du film était de faire passer un bon moment, et il a réussit pour moi !



The Machinist

Synopsis:
Trevor Reznik est ouvrier dans une usine. Un métier répétitif, fatiguant, usant, au milieu d'un bruit assourdissant, où la moindre inattention peut avoir des conséquences dramatiques. Une attention que Trevor a du mal à maintenir, car il est très fatigué. En fait, Trevor n'a pas dormi depuis un an. Il partage ses nuits entre la cafétéria de l'aéroport, où il retrouve Marie, la serveuse, et l'appartement de la prostituée Stevie. Depuis quelque temps, la vie de Trevor devient de plus en plus étrange. Qui laisse des messages codés dans son appartement ? Pourquoi Marie ressemble-t-elle tant à sa mère ? Quant à Stevie, elle semble bien connaître le nouvel employé de l'usine, Ivan. Pourquoi ne lui a-t-elle rien dit ? Un homme d'ailleurs très étrange, cet Ivan. Inquiétant, dérangeant, il semble surveiller sans cesse Trevor...

Critique:
Tout autre registre que les films que j'ai pu voir ce même jour à savoir, M.I 3 et Easier Softer Way. Etonnant, je dirais, j'ai pu voir beaucoup de transformation physique pour le bien d'un film, mais très peu de métamorphose complète, et bien dans ce petit chef d'oeuvre Christian Bale est presque ireconnaissable. Invraisemblable, aussi étonnant que l'ensemble du film. Sa perte de kilo l'a fait s'améliorer et il devient émouvant, époustouflant dans ce film, c'est lui qui tient tout le film sur ses épaules devenues fragiles !
À travers cet excellent thriller psychologique, Brad Anderson dépasse le genre pour aborder avec talent la cruauté des relations humaines, l'aliénation par le travail et la déshumanisation du paysage urbain.
Tétanisant, c'est ce qui me vient à l'esprit pour qualifier ce film et la prestation de Christian, vraiment j'ai du mal à m'en remettre. Le réalisateur nous place comme véritablement impuissant, on a peur, sensation que je n'avais pas ressenti depuis un bon moment, on craint pour le héro. Que va-t-il donc se passer?
Puis ensuite la conclusion se brode tranquillement, et là tout arrive à l'esprit, tout est comprehensible à présent. Tout a été magnifiquement orchestré !

Conclusion:
Un film dont on ne peut ressortir indemne, on subit, on est au milieu d'une vie déchirée. Tout au long du film on est hypnotisé, effrayé, fasciné...
Indispensable, comme pour 21 grams mon seul regret est d'avoir attendu si longtemps pour le voir !



Easier Softer Way

Synopsis:
Deux malheureux tentent de cambrioler un mystérieux personnage appelé Mr. Big.

Critique:
Tout de suite, on sait à quel genre film on a affaire. Cool un deuxième Eh! Mec elle est où ma caisse ; bon maintenant il va falloir que je débranche mon cerveau et que j'essaye de prendre le film à la rigolade sinon...
Et bien j'y suis arrivé, et je suis ressorti plaisant de ce film. Certes si vous n'avez pas aimé les films inutiles, ne tentez pas celui-là. Exceptez peut-être que comme sa comparaison, son casting et plutôt alléchant: John C. McGinley (Doc Cox dans Scrubs) et Danny Masterson (Steven Hyde dans that 70s show)...
Les blagues sont lourdes, non réfléchi, le scénario donne l'impression qu'il a été écrit au fur et à mesure du tournage :) !

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Donc simplement si vous avez envie de passer du bon temps sans vous prendre la tête, juste pour retrouver votre personnage préféré de That 70s Show ou de Scrubs, je ne peux que vous le conseillez... On rigole, on sourit beaucoup !



Le projet de Gondry ! : La science des Rêves...

Gondry, vous connaissez le petit français à l'origine des Clips les plus admirés sur toutes la planète, notamment pour ceux de Bjork. Non toujours pas et bien peut-être que Human Nature dont Gondry en est le réalisateur. Toujours pas et bien je suis certain que vous avez vu ou entendu parler d'Eternal Sunshine of the Spoltness Mind, et bien vous le tenez mon Gondry.
Surment le cinéaste français le plus ingénieux et le plus novateur de ces dernières décénies, Michel de son prénom s'aprète à sortir son nouveau film intitulé: La Science des Rêves. Retour complet au source, on s'éloigne des acteurs américains, et de la comédie romantique pour retourner à l'originalité, et au fantastique.
On ne sait pas grand chose de l'histoire si ce n'est qu'un garçon amoureux de sa voisine a du mal à faire la différence entre rêves et réalités. Le casting est alléchant puisqu'il réunit Gael Garcia Bernal, Charlotte Gainsbourg, Alain Chabat, Emma de Caunes... il a déjà reçu d'excellentes critiques du festival de Sundance où il a été projetté en avant première. Je l'aime déjà...

Sorti prévu le 16 août...



Augustana - All The Stars And Boulevards

1. MAYFIELD
2. BULLETS
3. HOTEL ROOSVELT
4. BOSTON
5. STARS AN BOULEVARDS
6. FELL FINE
7. WASTELAND
8. LONELY PEOPLE
9. SUNDAY BEST
10. CALIFORNIA'S BURNING
11. COFFE AN CIGARETTES

Critique:
Bon, et bien je crois que je suis revenu à mon amour de Rock, mais doux en faite... L'album de Augustana, qui est le nom d'une université en passant, cache des perles, mais des vraies. D'abord on a Boston, je pense que se doit être le tube de l'album un peu à l'image du Let Go pour Frou Frou, mais comme sa comparaison la chanson inhibe un temps l'album mais ne peut empêcher le reste de ressortir, et de revéler tout le talent du groupe.
J'aime, oui j'aime la voix du chanteur indescriptible, il faut l'écouter tout simplement, c'est vrai que à la première écoute on peut penser que toutes les chansons de l'album se ressemble, mais que nénni. Le groupe sait se diversifier, grâce à une battrie omniprésente, et quelques solo de guitare. L'album sait être très rock comme avec Mayfield, Bullets, mais sait aussi faire rêver en douceur, en étant tout posé, tout reposant, mais à la fois troublant: avec Wasterland et Coffe And Cigarettes.




Conclusion:
Ce qui est dure avec la musique c'est de pouvoir s'en décrocher. Et il faut avouer qu'en ce moment j'ai du mal, entre Augustana et Jack Johnson, je passe beaucoup de temps à revasser la musique au oreille, en survolant Hawai avec Jack et Londres avec Augustana.br /> Je ne peux donc que vous le conseiller!

PS: j'ai mis Boston dans la radio.blog...



Mission Impossible Trois (M.I 3)

Synopsis:
Ethan espérait avoir tourné une page en quittant le service actif de la Force Mission Impossible pour un poste de formateur ; pouvoir enfin mener une vie "normale", se consacrer tout entier à sa ravissante épouse, Julia... Mais lorsque Lindsey, la plus brillante recrue de l'IMF "tombe" à Berlin, Ethan se sent moralement obligé de lui porter secours. Assisté de ses fidèles coéquipiers Luther, Zhen et Declan, il infiltre le repaire du trafiquant Owen Davian et arrache la jeune femme des mains d'une quinzaine de ses sbires. Trop tard : quelques instants plus tard, une mini-capsule de magnésium explose dans la tête de Lindsey, la tuant sur le coup. Davian avait tout prévu... Pour Ethan, c'est bien plus qu'un ratage - c'est une faillite personnelle dont il lui faut au plus vite se racheter...

Critique:
Nous revoila au côté d'Ethan pour de nouvelles aventures... Déjà dans l'ambiance, les bandes annonces passées était de qualité: V for Vendetta Wow, Inside Man Wow, futur film des créateurs de Shrek Wow ...
Lancé directement dans l'action, dans un suspens insoutenable ! Oh nan, je me suis trompé de film, comme tous les autres volets, on est en face d'un supra-giga-méga héro, le suspens est inexistent on sait exactement ce qui va se passer avant même que la film commence.
Outre les inconvénients de la superproduction, le film sort du lots enfin non il reste dans le lot des superproductions mais on en prend plein les mirettes ! Le créateur de Lost et Alias a signé ce film, qui du début à la fin nous montre Tom Cruise qui essaye de récuperer sa femme !
Par contre pour l'actrice, je savais que je l'avais déjà vu quelques part?!? un film où elle m'avait fait fort impression: Kiss Kiss Bang Bang. Michelle Monaghan toujours aussi mignone se transforme vite en divertissement et on a plus d'yeux que pour elle.

Screens:


Conclusion:
Mais alors, c'est une merde? ou alors c'est un bon film d'action? que vous vous demandez. Je vous répondrait en vous affirmant que l'action est présente, donc si on ne recherche que cela le film est parfait. Mais je m'ennui de ces films à présent.
Par contre j'ai eu exactement le même désapointement lorsque je suis ressorti du 2, mais lorsque j'ai pu le revoir à la télé, j'étais ravi ! peut-être que mon avis changera aussi.
Non mais sérieusement le film est pas trop mauvais, mauvais, mais pêche à cause du scénario.



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap