La vidéo PARFAITE:

Toujours sur mon site Youtube.com :) ; j'ai enfin trouvé surment la plus belle de toutes les vidéos...
En effet l'auteur a judicieusement mis comme titre: Eternal Garden Translation :). Comme vous l'aurez compris c'est un peu une compilation de trois films.
Néanmoins ces derniers ne sont pas n'importe lesquels, j'ai nommé Garden State, Eternal Sunshine of The Spoltness Mind et Lost in Translation, tous trois des chef d'oeuvres incontestables. Vous connaissez bien mon angouement pour Garden State mais peut-être moins pour Eternal Sunshine qui est pour moi un des plus jolies films du cinéma, et lost in translation bien évidement excellent.
Le tout ayant pour font 'Let Go' de Frou-Frou, et c'est bien sur ce point que la vidéo devient alors PARFAITE :) !
A voir absolument si vous avez aprécié les films, perso je suis à peine arriver à resister...



Blog Crossing !


Recommandé par des Influenceurs.

Allez, venez mon blog vous est ouvert :)



Un post vidéologique !

Wow, j'ai fait un petit tour sur Youtube, le deuxième site le plus visité et j'ai découvert quelques petites merveilles en matière de vidéos:

ATTENTION la vidéo qui suit est EXTRAORDINAIRE, ce qui va suivre va vous ETONNER ! Des petits malins sont arrivés à refaire un nouveau trailer de Garden State en le réalisant comme si celui-ci devenant un film d'action, un thriller. Enfin quelque chose d'extraordinaire quand on connait le film : A VOIR OBLIGER :

Pour d'autres vidéos voyez la fin du pos > Lire la suite



The Squid and the whale

Synopsis:
New York, 1986. Il y a bien longtemps que les romans de Bernard n'ont plus de succès alors que sa femme Joan, qui écrit aussi, est en pleine ascension. Rien ne va plus entre eux. Ils ont décidé de divorcer. C'est une catastrophe pour leurs deux fils, Walt, 16 ans, et Frank, 12 ans. Les deux garçons perdent leurs repères et sombrent en pleine confusion des sentiments. Ecartelés entre leurs parents, les deux adolescents vont vieillir, mûrir, parfois trop vite pour leur âge et chacun à leur façon... Entre tendresse et rage, entre remises en question et émotion, la famille traverse des situations souvent drôles, toujours fortes, et va peu à peu apprendre à se redéfinir.

Critique:
Sacrement bon, c'est ce qui pourrait qualifier ce petit chef d'oeuvre...
Je dirais qui se rapproche assez de Thumbsucker, il nous offre un point de vue sur le desaroi de deux enfants qui sombrent chacun dans leur côté sombre. En effet chacun perçoit un parent comme son "préféré" et devienne en conséquence très influensable par ceux-ci. Alors que le grand frère subit les ravages de l'influence de son père libertain, le petit frère se sent délaisser par une mère qui le rejete et qui préviligie sa relation amoureuse.
Film sacrément noir, surtout lorsque l'on peut s'identifier au héro qui s'est déjà illustre dans Roger Didger, mais alors là c'est lui qui prend tout l'écran en effaçant même Jeff Daniels (dumb and dumber); il est trop juste dans ses expressions, ne pose aucun complexe puisqu'il est commun, ce qui permet encore plus de s'identifier à lui...
Et le film commence à s'accélérer et à monter dans les sentiments lorsque les deux enfants sont alors véritablement déçus par leur parents préférés.
L'image final est aussi fort bien réussit, avec un introspection magistral et juste, à l'image d'un film mené tout justement et sans zele et qui permet ainsi de montrer l'essentiel et ce qu'il souhaitait...

Screens:

Conclusion:
Très proche de Thumbsucker dans le sujet, il se rapproche autant que lui du haut du tableau de ma liste des meilleurs films 2006.
Noah Baumbach nous peint une belle fresque, véridique, tromatisante peut-être, mais c'est surtout en choisissant des acteurs qui collent bien et une bande sons qui permet d'élever le tout... Vraiment un film à voir non pour se divertir mais pour apprendre et voir du vrai cinéma. Chapeau.



Joshua Radin - We Were Here

1] Sundrenched World
2] Star Mile
3] Everything'll Be Alright (Will's Lullaby)
4] These Photographs
5] Closer
6] Today
7] Winter
8] Someone Else's Life
9] Amy's Song
10] What If You
11] Only You

Après First Between 3rd and 4th, Joshua Radin ose nous congratuler d'un tout nouvel album aussi MAGNIFIQUE que le précédent. J'ai nommé We Were Here, déjà c'est net il ne change pas de style, à mon plus grand plaisir, de plus j'ai été assez étonné lorsque j'ai vu des chansons du premier album dans celui-ci ?!?
Que ce passe-t-il? qu'est ce que nous fait Josh? Heureusement ces chansons sont remixées en acappela, et très justement insérées dans l'album.
Alors passons sur les chansons que vous connaissez déjà par coeur: Today, Closer, Winter... Et parlons plutôt des merveilles que nous offre Joshua Radin
Celles qui flachent dès le début c'est bien entendu Star Mile qui vous rends accro à la première écoute, ou autrement il y a aussi These Photographs qui attire par son rythme joyeux... Mais comme tout bonne album les petits bijoux là où les attendaient pas, et c'est après plusieurs écoute de l'album que l'on se plait à chantonner une chanson qui vous avait 'déçu' ! Oui Oui je le cris tout haut, j'ai fauté, j'ai douté en Josh pendant les 2 premières écoutes, je me demandais ce qu'avait bien pu faire Josh, seulement deux chansons potables :( !
Raa mais heureusement il a su me clouer le bec, et c'est alors que c'est illuminé TOUS les autres titres, aucuns n'est à laisser de coté.
What If You est attendrissant, fait intervenir intelligement la voix d'une jolie fille :) ; ensuite Amy's Song nous replonge dans sa mélancolie de Winter; Only You, est le titre le plus surprenant celui qui n'a jamais été fait, celui qui innove, celui qui ... Someone Else's Life me fait sourrir :) ; Everything'll be Alright sort de la simple reprise en étant imprégné du style Joshuesteque; Sundrenched World c'est le tube qui est aussi plutôt mélancolique mais qui avec une voix de fille rajoutée tient le tout en dehors du mélodramatico-stupide...






Voila un album qu'il FAUT posséder, qu'il FAUT savourer, qu'il FAUT faire partager, qu'il FAUT recompenser...
The best album I've ever Heard !



Firewall - Le film

Synopsis:
Jack Stanfield est l'un des meilleurs experts en sécurité informatique des Etats-Unis. Cadre supérieur d'une grande banque de Seattle, il a mis au point un "pare-feu" ultrasophistiqué, qu'aucun hacker n'a jamais réussi à pénétrer. Depuis plusieurs mois, sa famille est espionnée à son insu par un chef de bande aussi ingénieux que déterminé. L'homme qui se fait appeler Bill Cox connaît tout de Jack, sa femme Beth et leurs deux enfants. Et il est maintenant prêt à récolter le fruit de son labeur. A la tête de six hommes armés, le gangster force la porte des Stanfield et prend en otages Beth et les enfants. Pour sauver sa famille d'une mort certaine, Jack va devoir neutraliser son propre firewall, détourner 100 millions de dollars et les virer avant 24 heures sur le compte off-shore de Cox...

Critique:
Je vais tenter une critique instantanée :) !
Alors dès le début, ce film sort du lot des films ayant pour sujet le piratage informatique puisque le vocabulaire y est cohérent; et malgrés la sonorité 'bof' le film est plutôt convaincant au niveau informatique...
Mais (mal)heureusement le film comme tout ceux sur l'informatique est en train d'allier l'action à l'info, pour nous offrir une intrigue peu intrigante à vrai dire :( !
Decidement le film tient assez bien la route, mais son gros avantage réside dans le méchant, très concaincant dans son rôle et qui subtilement se montre de plus en plus 'mechant'...
Du côte des "gentils" les acteurs sont peu inclu dans leur rôle même Harrison Ford est plutôt mauvais dans son personnage de père mécontent.
L'ennui pourrait venir m'envahir? oh que oui ! j'espère que le movie va s'accélérer un peu ou je risquerais de m'endormir un peu, et c'est surment pas regarder des actions répétitifs qui vont me sortir de l'ennui...
Puis l'action reprend et on arriverait presque à se plonger dans le film, mais celui reste assez ininterressant dans l'ensemble à cause de la mauvais interprétation des acteurs en général.
Dommage il y avait vraiment des efforts fait, avec une volonté de remonter un peu ces films sur l'informatique et le piratage...

Conclusion:
Malheureusement le film est trop prévisible, une happy end était à prévoir, aux plaisirs les pauvres puritains d'américains et au grand malheur de nous qui cherchons des films originaux...
Néanmoins, on perçoit une teinte de critique de la société américaine ou de la famille parfaite, ce qui lui permet de sortir du lots des films informatiques :) !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap