Lord Of War

Synopsis:
Né en Ukraine avant l'effondrement du bloc soviétique, Yuri arrive aux Etats-Unis avec ses parents. Il se fait passer pour un émigrant juif... Audacieux et fin négociateur, il se fait une place dans le trafic d'armes. Les énormes sommes d'argent qu'il gagne lui permettent aussi de conquérir celle qui l'a toujours fasciné, la belle Ava. Parallèlement à cette vie de mari et de père idéal, Yuri devient l'un des plus gros vendeurs d'armes clandestins du monde. Utilisant ses relations à l'Est, il multiplie les coups toujours plus risqués, mais parvient chaque fois à échapper à Jack Valentine, l'agent d'Interpol qui le pourchasse. Des luxueux immeubles new-yorkais aux palais des dictateurs africains, Yuri joue de plus en plus gros. Convaincu de sa chance, il poursuit sa double vie explosive, jusqu'à ce que le destin et sa conscience le rattrapent...

Critique:
C'est toujours plaisant de revoir un acteur qui figurait dans le casting de Garden State, et ce fut le cas pour Lord Of War où Ian Holm était présent.
Un film aussi poignant et plein de vérités sur un sujet d'actualité et de cruauté ne pouvait n'être qu'une réussite, et Nicolas Cage n'y est pas pour rien. Je suis encore sous le choc cosé par la balle qu'à envoyer le film dans ma petite tête. Raconter sous un fond de voie off, en rajoutant une justesse toute particulière le résultat est digne de la critique que la presse lui à accorder.

Screens: ICI


C'est donc simplement que le film se voit offrir la deuxième place de mon classement juste derrière The Proof. Un film qui est bien entendu à voir malgré que celui dure pas moins de 2h mais l'ennui n'est pas au programme.



Hier deux films pour le prix d'un (enfin non)

Hier j'ai eu le droit à deux nouveaux crus de l'année 2006 qui viennent bien entendu agrémenté ma top liste, mais que vous le sachiez tout de suite ces deux derniers non même pas pu détroner Goodbye and Goodluck et encore moins the Proof. Néanmoins ce ne fut pas deux films mauvais, paradoxal?!?

Je sais bien que j'écris mon blog dans une unique raison cathartique mais au cas où quelqu'un lierait effectivement ce post qu'il post un petit commentaire histoire que je sache l'étendu des dégats...

Le premier étant Ong Bak deuxième du nom dont il n'y a pas grand chose à dire à par que l'histoire se passe avant le premier opus, le scénario est toujours aussi lacunaire, mais les scènes de combats toujours aussi jouissifs. Je n'ai rien d'autre à ajouter à un film qui s'offre la dernière place de mon classement et qui pourtant n'est pas si mauvais. Je tiens à préciser qu'avec du recule Goodbye And Good luck ne s'avère pas si mauvais mauvais, et mérite tout de même de dominer les production thailandaise d'un dislecsique.

Attention la transition, puisque le deuxième film: In her Shoes met en scène un dislecsique :) !
Avant de m'offrir la séance, j'avais la certidue que le film allait prendre aussitôt la dernière place bien au chaud durant un moment jusqu'à ce qu'une autre comédie encore plus mauvaise prenne sa place. Mais comme beaucoup de film celui-ci offre son lot de surprise, et cette fois elles sont plaisantes.
D'abord la plastique de Cameron Diaz moultement mise en avant dans le film n'a pas pris une ride :) ! D'autant plus que le réalisateur, est loin d'être un novice, l'auteur de 8 Mile, Bad Influence, et le grand L.A confidential nous pond ici une comédie juste parfois inexacte et bourée de clichés mais on survit.
L'histoire est ultra-connu, deux soeurs qui n'ont que leurs pointures de semblable se fachent et se réconcillie, et deviennent les meilleurs amies du monde. Mais le film est quelque fois gorgé de scène d'humour, cependant trop de sentimentalisme hollywoodien.

Les deux films mériteraient de ne pas être boudés mais surment pas de payer 9€ pour eux. Le meilleur solution restant...
Il y a bien des atouts aux deux films pour ong bak s'est la scène de cassage qui finit dans le même angle que dans Kill Bill 1 ! Quant à In her shoes on peut y aller pour la performance quelques fois juste des deux actrices, où pour la plastique de Cameron Diaz au choix !



Grégoire Moulin contre l'humanité !

Il y a des gens chez qui la malchance est omniprésente, et le film illustre ce cas avec humour. Le film tien justement le milieu entre l'humour et lourd, il n'est ni dans la nanard ni dans le chef d'oeuvre. On ne rigole pas a pleine dents, mais d'un autre coté on ne s'ennui pas, c'est pourquoi c'est assez dure de réaliser la critique du film puisqu'il n'est pas mauvais mais il ne sort pas du lot.
Le film se résume à un simple enchevetrement de gags, et de malheurs qui ceci dit sont assez bien liés entre eux. Il y aura eu qu'une scène qui m'aura extirpé un rire, c'est celle du chien qui conduit, mais bon il faut voir pour comprendre...
On est loin du chef d'oeuvre mais on s'en contact et puis c'est toujours amusant.



Fast Track, pointe enfin le bout de son nez !

Parmis les films que j'attends le plus pour cette année Fast Track se place tout en haut de la liste. La raison est extremement simple le casting est celui d'un rêve.
J'aurais beau vous dire que Zach Braff est la future star d'hollywood, vous me rétorquerez que ce n'est pas suffisant pour qualifier un casting de GIGANTISSIME. Mais celui-ci ne se résume pas seulement au réalisateur de Garden State, mais il encadre d'autre futures stars toutes bourrées de talent.
Je nomerais ainsi la très Sexy Amanda Peet que l'on a pu voir au coté d'Ashton Kutcher dans 7ans de séduction, ou dans mon voisin le tueur. Seulement le couple très glamour se voit offrir la réplique par Jason Bateman le héros de 'Arrested Development', mais aussi par Paul Rudd très bon dans '40 ans et toujours puceau' et j'en passe et des meilleurs.

Voila quelques photos pour vous faire saliver, déjà que je vous vois regarder amoureusement la jolie Amanda Peet...


Maintenant en ce qui concerne le réalisateur celui est totalement inconnu il n'a effectué qu'un petit film d'où une certaine crainte de ma part. Les scénaristes sont quant à eux TOTALEMENT nouveau il début et n'ont aucuns projets à leurs actifs, il seront cependant à l'origine du scénario du prochain film qui unira Ben Stiller et Jim Carrey !

C'est la prémière réapparition au cinéma pour mon Zachary Braff après Garden State, j'espère que le film sera autant aprécié que ce dernier...



The Proof

Synopsis:
La fille d'un mathématicien de génie doit surmonter le décès de son père qui souffrait également d'instabilité mentale. Elle tente d'y parvenir avec l'aide d'un ancien élève de son père qui vient chercher des preuves de son génie alors que sa soeur, qu'elle n'a pas vue depuis longtemps, débarque pour mettre de l'ordre dans les affaires du paternel.

Critique:
C'est le casting qui m'a poussé avant tout à me lancer en plein dans l'histoire, oui Jake Gyllenhaal, et Anthony Hopkins ne faisait qu'un duo plus que magnifique.
Mais très vite ce fut le scénario qui pris le déçu et je suis enroulé de force dans la mise en scène audacieuse et bien ficelé du réalisateur de Shakespear in love.
Je m'attendais à une interprétation sans faille des deux cités plus haut, mais la vraie star dans le film c'est Gwyneth Paltrow, que l'on a pu voir dans Sev7n. Je ne suis toujours pas remis de l'histoire accompagné d'un "staring" parfait, l'émotion est présente. La mise en scène nous place dans la même situation que le personnage moteur, on ne sait pas du tout ce qui est vrai où non?!? C'est brouillon? Et ben non, on est devant un chef d'oeuvre !

Pour ma part, ce film se profilait bon, mais il file extraordinaire. John Madden pour sa deuxième coopération avec Gwynethh tappe fort en ce début d'année et il se place bien évidement tout en haut de ma liste des "Best movies of 2006" qui contient que deux films :) !
Il ne faut pas hésiter à le voir, juste pour la petite rogne de l'actrice et le talent de Anthony Hopkins et Jake confirme qu'il est l'avenir du grand cinéma américain.



2006 entre déceptions et bonnes surprises!

Malgré que (In spite of) la nouvelle année est juste commencée à pointer (roo) le bout de son nez, les déceptions et les bonnes surprises sont déjà en nombres.

Avant tout (Firstly), on va traiter du sujet du cinéma qui est central dans ma pauvre vie.
Les déceptions se comptent notamment cette après-midi avec Good Night and Good Luck, mais j'ai aprécié pourtant le film du même réalisateur Confessions d'un homme dangereux. Aussi il serait vrai de dire que pour le moment je ne suis pas trop allé au cinéma ce début d'année mais j'espère que les prochaines sorties seront plutôt amicales: Munich ou Jarhed...

En ce qui concerne les séries, ce ne sont QUE des déceptions.
Paradoxal vous me direz vu que la nouvelle saison de scrubs nous est offerte en ce début 2006; mais cette dernière se révèle être décevante et sa me coûte de le dire. Certes les performances de Zach Braff crèvent l'écran sans problème, tout comme le nouveau style de Sarah Chalke mais tout cela n'arrive pas à nous faire oublier le défaut humoristique et scénaristique de la série.
L'autre déception vient évidement de la nouvelle saison de that 70's show, je n'avais qu'une crainte, c'était que les scénariste choisissent de remplacer rôle pour rôle Tophey Grace (Eric) par le nouveau dont je n'es même pas le souvenir du prénom.

Quand à ma vie, où réside tout l'intérêt du truc, celle-ci compense les déceptions par de grandes et belles bonnes surprises.
Alors que la fin de l'année 2005 se présentissait mauvais niveau relationnel, cette nouvelle année se profile bonne. Je m'explique je trouvais l'ambiance de la classe au rabais, mais l'énergie revient bien heureusement. De plus j'ai eu la chance de découvrir un mec "weird" au possible mais pouffant au possible :): Jonas. Je tiens donc à remercier tout ceux de ma classe qui s'étaient laissés aller mais qui me font rerire. (Jimmy, Paulo, Gregoire, Mickel-Ange, Jordane, Mohubul et Jaryir)

Quoi qu'il en soit (Be that as it may), cette année je l'espère de tout coeur va être inoubliable sur tout les plans, cinématographiquement avec l'arriver des films de Elisha Cuthbert, Zach Braff (avec Amanda Peet) et Jake Gyllenhaal (Dani Darko, Jarhed, Proof). Mais aussi sur le plan social avec des fêtes nombreuses (18ans) où encore avec des bons dzoulailles. Pour les séries il suffirait que les scénaristes se reveillent :) !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap