La blogosphère !

Des chiffres et des blogues
C'est la mitose (j'oserais même dire la méiose) des blogues qui sévit sur Internet! Parfois pour le meilleur, souvent pour le pire...

La multiplication des blogues est impressionnante, si l'on se fie aux chiffres de la firme Technograti, qui scrute à la loupe les développements de toute cette mouvance virtuelle. Son dernier rapport, intitulé State of the Blogosphere, February 2006, fait état de quelques statistiques intéressantes:

- Il y aurait aujourd'hui 27,2 millions de blogues sur Internet.

- La blogosphère serait 60 fois plus grosse qu'elle ne l'était il y a trois ans et doublerait chaque 5 minutes 30 secondes.

- 75 000 nouveaux blogues seraient créés quotidiennement; cela représente une moyenne d'un nouveau blogue par seconde.

- 13,7 millions de blogueurs continueraient d'ajouter du contenu à leur tribune après trois mois d'existence.

- 2,7 millions de blogueurs mettraient à jour leur plateforme virtuelle au moins une fois par semaine.

- 1,2 million de nouvelles entrées s'inscriraient quotidiennement sur les blogues; cela représenterait environ 50 000 entrées par heure.

- 9 % des nouveaux blogues seraient des spams.

Cette croissance est impressionnante, mais certains sceptiques croient que la blogosphère ne constitue qu'une mode passagère dont l'impact est limité.

C'est le cas de B. L. Ochman, président du site Web WhatsNextOnline.com: «La plupart des blogues n'ont même pas de lecteurs. À moins que vous parveniez à vous créer une niche originale et à l'enrichir continuellement de nouveau contenu, votre blogue ne suscitera pas vraiment d'intérêt de la part de quiconque.»

Par Branchez-vous.com



Je suis tout à faire d'accord avec la citation, voyez ce post personne ne le lira il n'aura donc pour unique la catharcie...
Je dirais même que tout ce blog n'est qu'une utilité pour mon auto-thérapie...



Thumbsucker !

Synopsis:
A travers le portrait de Justin Cobb, un adolescent du Minnesota qui passe son temps à sucer son pouce, Thumbsucker propose une satire douce-amère sur les travers et les dysfonctionnements de la famille et de la société américaines. En proie à de fortes poussées d'anxiété, celui-ci trouve du réconfort auprès de son orthodontiste et d'un de ses professeurs.

Critique:
Le cinéma a tendance à offrir à la fois des bons films et à la fois des mauvais films, il y a 2h je finissais un très mauvais, et à l'instant j'ai eu le droit à un très bon film. Belle compensation!
Le casting est parfait :) alors mais quel plaisir de retrouver des bons acteurs, l'acteur principal est envoutant, il est indéniablement encré dans son personnage! Sur que celui-ci en a eu des problèmes d'ados. Le scénario est concret, rapport des réalités sur les relations amoureuses, sur les films d'ados qu'on se fait, sur les passages difficiles, sur les drogues, mais surtout surtout sur le fait de quitter le cocon familial pour des études !

Je vous forcerais bien à aller le voir, mais disons que passer les 19ans le film perds de son impact, mais il peut être assez amusant pour les parents.
Il tient la troisème place de mon classement et cela en étant BIEN MERITE.



Net 2.0 Film

Critique:
Disons que le scénario se rapproche ETRANGEMENT de "Traque sur internet" avec Sandra Bullock, mais autant le dire tout de suite, ce remake est loin d'être aussi bien que le premier, alors que ce dernier était à son tour loin d'être un chef d'oeuvre.
Les hollywoodiens ont une facheuse tendance à foutre leurs informaticiens en mannequins dans leurs films: Sandra Bullock, Ryan Phillippe... C'est vrai que c'est assez étrange je rencontre peu de mannequin qui taquine en informatique mais bon outre cela, le film a des carences à bien des niveaux.
Le scénario est faible, le jeu d'acteur l'est encore plus, je n'ose même pas parler de la réalisation. Enfin tout pour plaire.

Quoi qu'il en soit il vaut mieux le louper, mais tout n'est pas noir pour ce film puisque j'ai enfin trouvé mon BON dernier de ma liste des films de l'année 2006 !
Merci ça me chagrinait un peu de devoir mettre Ong Bak 2 en dernier.

Une dernière chose qui permet de hair encore plus se film, celui-ci présente une pub omniprésente de Windows: msn, outlook, internet explorer, l'os windows palm, windows xp ... etc etc !

A éviter !





Keria et Scarlett vétu de leur plus simple appareil !

C'est ce qu'on osé les deux actrices devenu célèbre.
En effet, Scarlett Johansson et Keira Knightley ont bien voulu poser nues pour le magazine Vanilty Fair.
Videos dispos...

 <a href= > Lire la suite



Ashton Kutcher !

Hier, le 7 Février se fut l'anniversaire d'une de mes idoles j'ai nommé le bien nommé Ashton Kutcher !
Pour l'occasion je lui offre un petit postou > Lire la suite



Tout le monde n'est pas con !

Alors que le débat en ce qui concerne le p2p bat son plein dans l'hexagone, Le Monde à la judicieuse idée d'interviewer le créateur du protocole BitTorrent: le Mathématicien Bram Cohen.
Je ne m'attendais qu'à une chose, puisque ce dernier vient d'ouvrir son site payant proposant des films, c'est qu'il descente le p2p illégal et rejète toute la faute sur les pauvres comme nous :) !
Que néni, il fait preuve d'intelligence et de préponderance en nous offrant un discours pondéré mais surtout réfléchit et qui est valable...


Au départ, vous avez voulu que BitTorrent soit un logiciel libre, et vous avez laissé les internautes créer un réseau d'échange gratuit. Pourquoi avez-vous soudain décidé de créer un service payant et contrôlé ?

D'un seul coup, BitTorrent a été tellement demandé partout dans le monde, sa popularité est devenue si massive, que c'en était ridicule. L'occasion de gagner beaucoup d'argent était tout simplement trop énorme, psychologiquement je me suis retrouvé quasiment contraint d'en profiter.

Suite à votre premier accord avec la Motion Picture Association of America (MPAA), que souhaitez-vous obtenir des Majors de Hollywood ?

Mon projet est simple : BitTorrent va obtenir des licences de distribution des détenteurs de copyright, et je vendrai leurs films sur Internet.

Techniquement, cela ne pose pas de problème. Je ne peux pas parler des négociations en cours, mais elles progressent. L'acquisition de produits culturels via Internet est un fait acquis. Les habitudes sont prises, le système est en place.

Bientôt, la majorité des consommateurs voudront se procurer leur musique et leurs films en ligne, sans bouger de chez eux. L'industrie du cinéma est en train de s'en apercevoir, son attitude change rapidement.

Mais pendant ce temps, d'autres serveurs BitTorrent continueront à offrir gratuitement des vidéos piratées ?

Le piratage existera toujours, et d'ailleurs je ne suis pas sûr que cela fasse perdre beaucoup d'argent aux producteurs et aux artistes. La bonne tactique est plutôt de proposer, en parallèle, une offre payante et légitime. Si elle est bien faite, elle va attirer des clients et faire gagner de l'argent aux détenteurs de copyright. S'il n'y a pas d'acheteurs aujourd'hui, c'est uniquement parce qu'il n'y a pas de vendeurs.

Nous allons offrir un catalogue immense de films de toutes sortes, notre offre sera plus variée que celle des sites sans licence. Mon site sera très agréable et très cool, les transactions seront faciles et sans risque.

Alors, tout va s'arranger pour les producteurs ?

Non, en tout cas pas pour l'industrie musicale. Son business model est caduc, pour des raisons liées aux nouveaux outils informatiques, mais qui n'ont rien à voir avec le piratage. La musique devient un marché hyper-concurrentiel : bientôt, un musicien solitaire pourra enregistrer un produit de qualité dans sa salle à manger, avec du matériel à la fois bon marché et performant. Les coûts de production s'effondrent, cela va devenir difficile de faire de gros profits dans un environnement aussi surpeuplé. La bonne vieille concurrence va faire souffrir l'industrie du disque beaucoup plus que le piratage.

Par ailleurs, pour les entreprises de distribution, la fin est proche, même si elles ne l'ont pas encore accepté. Le coût de la bande passante tend vers zéro, et les disques durs deviennent si énormes et si bon marché que, bientôt, toutes les musiques et tous les films que vous posséderez tiendront dans un seul boîtier. Toute cette logistique lourde consistant à graver des CD et des DVD, à les stocker dans des hangars, à les transporter dans des camions, à les empiler dans des magasins, à aller les acheter en voiture, tout ça sera bientôt obsolète.

Quand on y réfléchit, c'est complètement ridicule et irrationnel de distribuer des produits numériques sur des supports physiques.

Etes-vous favorable à l'installation de protections pour empêcher les acheteurs de CD et de DVD de faire des copies ?

Aujourd'hui, aux Etats-Unis, non seulement il est interdit de casser ces systèmes de protection, mais il est illégal de mener des recherches sur les moyens théoriques de les casser. C'est abusif : dans un pays libre, on devrait avoir le droit de mener n'importe quel type de recherche scientifique. Par ailleurs, la seule façon de savoir si une protection est efficace, c'est de la tester, donc d'essayer de la casser. Sinon, les auteurs de logiciels de protection pourront vendre aux producteurs et au public n'importe quel produit de mauvaise qualité. D'ailleurs, toute protection est vouée à être cassée.

Personnellement, je pense que la seule façon de réduire le piratage n'est pas de punir ses clients potentiels, mais de proposer sur Internet toutes les oeuvres existantes, à un prix raisonnable, avec des systèmes d'achat faciles et agréables.

Que pensez-vous du débat français actuel sur la licence globale et la copie privée ?

D'après ce que j'ai compris, le raisonnement des partisans de la licence globale est fondé sur des notions complètement périmées.

L'analogie avec la radio ne tient pas. Sur Internet, on n'a pas besoin de faire des estimations approximatives : si on possède un bon système — comme BitTorrent —, on peut obtenir des informations précises sur tout ce que font les utilisateurs, et facturer chacun selon sa consommation.

La licence forfaitaire sur Internet créerait un système injuste, à la fois pour les clients et pour les ayants droit. Cela pourrait aussi être un système corrompu : la répartition de l'argent serait décidée de façon arbitraire, et ce genre de décision ne peut pas être audité correctement.

Si vous rencontriez les parlementaires français, qu'auriez-vous à leur dire ?

A ceux qui ont voté la loi sur la licence globale, je dirais : votre but est de rendre la culture accessible à tous grâce à Internet, c'est très bien, mais pour ça, pas besoin d'interférer avec les forces du marché.

Le progrès technique et l'évolution économique vont pousser les producteurs à vendre leurs produits en ligne, c'est un processus naturel. Cette ingérence étatique est inutile.

Et aux professionnels qui rêvent de bloquer cette évolution, je dirais : en tardant à mettre vos produits en ligne, vous vous condamnez vous-mêmes. Vous ne pourrez pas maintenir artificiellement une situation héritée du passé, votre manque à gagner sera énorme. En fait, vous allez tout perdre.

Propos recueillis par Yves Eudes



Noté avec quelle vérité il répond au question:
D'un seul coup, BitTorrent a été tellement demandé partout dans le monde, sa popularité est devenue si massive, que c'en était ridicule. L'occasion de gagner beaucoup d'argent était tout simplement trop énorme, psychologiquement je me suis retrouvé quasiment contraint d'en profiter.

Le piratage existera toujours, et d'ailleurs je ne suis pas sûr que cela fasse perdre beaucoup d'argent aux producteurs et aux artistes.

Personnellement, je pense que la seule façon de réduire le piratage n'est pas de punir ses clients potentiels, mais de proposer sur Internet toutes les oeuvres existantes, à un prix raisonnable, avec des systèmes d'achat faciles et agréables.


Le seul point où je suis en désaccord avec le créateur de mon protocole p2p préféré est sur son point de vue en ce qui concerne la licence globale, mais au moins lui argumente son avis.

Quoi qu'il en soit des paroles aussi censées que cela dans un monde qui ne réfléchit que par l'argent et rejète la faute sur quelque chose que l'on ne connait pas, fait un peu de bien à entendre... Espérons que les faux "artistes" s'inspirent et prennent un peu de son intelligence à l'avenir.
Bravo Mr Cohen.



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap