Non aux remix !

Tout le monde connait le principe des remix: on prend un chanson et on la customise en rajoutant divers sons, divers mixage afin d'obtenir un rendu plus vif à des fins boitesques !

Mais alors, quand on remixe du Céline Dion, du Johnny Haliday, ou du Britney Spears on a le droit à l'erreur; néanmoins si on a l'ambition de s'attaquer à des artistes comme Imogen Heap voire même Sufjan Stevens, il y a intêret que le résultat soit géant.
Et j'ai justement (comme de part hasard) trouvé deux titres des artistes cités ci-dessus qui ont subit un remixage abusif, voire destructeur.

Les "djs" (si on peut les appeler ainsi) ont touché à l'intouchage à avoir Chicago pour donner une version batarde: Chicago Mix le nom de l'assassin est: signalrunners (bouhh).
De la même manière; on s'est tenté (et cassé les dents) à retoucher Headlock déjà ultra-électro. L'échec est total, une accélération du rythme inutile, et un jeux de contraste audio stupide: Headlock Mix.

Je suis déçu :(



Mandy Moore - Wild Hope (2007, MP3)

 Alors qu'Elisha Cuthbert s'essaye à la photographie, Mandy Moore sort son nouvel album qui lui a demandé deux ans de préparation.
Oubliez simplement toute la merde qu'avait bien pu nous donner l'ex de Zach Braff, parce qu'avec ce Wild Hope elle se distingue assurément des midinettes au style pop/commercial lancées au début des années 2000 par les maisons de disques (dont elle faisait partie).
Même si elle garde l'amour un peu potiche (mais qu'un peu) comme principal fil conducteur pour son nouvel album, elle a au moins eu la grande intelligence de faire appel à des artistes grandioses pour l'épauler dans la composition et l'écriture de certains titres (qui s'avère être les meilleurs).

Extraordinairement belle, que ce soit sa frimousse brune, son physique d'ange et même sa voix; tout chez elle à l'air parfaitement harmonique. (elle est sublime avouez-le)

Parlons maintenant des collaborations ! Elle a avant tout fait appel aux Weepies avec qui elle a d'excellents rapports, et cette entente à donner naissance au premier single Extraordinary. Mais le duo mari/femme a aussi participé à l'élaboration du déjà plus folk All Good Things et les Weepies aurait faillit à leur réputation s'il n'avait pas aidé la célibataire à composer une ballade: Most Of Me.
Mais là où je suis le plus heureux, c'est pour l'arrivée de Rachael Yamagata qui lui a pondu un Ladies Choise une pointe trop pop; mais alors on retrouve tout le groove de la chanteuse de Chicago qui s'allie étrangement bien avec la voix douce de Mandy.

Le reste de l'album est un peu en dessous malgré l'aide apporté par Lori McKenna mais reste d'un niveau bien plus élevé que ces anciens albums, enfin il faut dire qu'avec l'arriver de John Alagia à la production le tout ne peut que être remonté (producteur de John Mayer, Dave Matthews Band).

Tout de même, Mandy Moore a su réaliser un Wild Hope que j'ai apprécié parce qu'il est avant tout personnel, on sent qu'elle chante ses textes, qu'elle a mis une grande part d'elle dans cet album et le résultat est honorable !

Tout fonctionne sur les roulettes pour cette brunette de seulement 23 ans qui aura cassé le coeur de Zach Braff mais avec beaucoup de politesse et elle va même s'excuser puisque son album parle d'amour: « Je suis sûre qu'il entendra toujours parler de l'album. Le pauvre garçon en entendra probablement parler dans chaque entrevue. »
Aussi actrice, sa carrière décolle aussi (enfin ça reste du film un peu niais) et elle joue notamment aux côtés de Robin Williams dans License to Wed.



LIENS:
Site Officiel: www.mandymoore.com
MySpace: www.myspace.com/mandymoore
Acheter: Amazon

MP3:
Ladies Choises
Extraordinary
Looking Forward to Looking Back

Wild Hope n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est surtout que j'ai été étonné du changement radical et de la qualité d'un CD que je ne pensait même pas écouter !



MP3 Selection #12 (Soko, Billie the Vision, ambeR Rubarth)

La demoiselle qui tient la figure pour cette 12ème édition de ma mp3 sélection, c'est ambeR Rubarth chanteuse New-Yorkaise et plus précisément de Brooklyn qui va d'ici Septembre se rendra en europe notamment à Londres, en Allemagne, Suède mais attention le 15 Septembre elle sera en france et se représentera au Grattoir.
Je continue à insister sur Billie the Vision & the Dancers parce qu'ils le méritent ! (zut, vraiment un bon groupe et qui donne sa musique gratuitement merde, ça mérite pas un simple coup de pub !)
Pour ce qui est de Soko je me dois de remercier Amandine a failli devenir ma première femme (mais sa demande en marriage n'était qu'une supercherie :D). Enfin elle a su que la scène française s'avait aussi très bien chanté dans la langue de Shakespear avec un humour et une auto-dérision que j'ai beaucoup apprécié.

 

- ambeR Rubarth - Rough Cut c'est elle qui m'a gentillement demandé de la rajouter sur MySpace et bien je suis assez ravis...
- Billie and The Vision & the Dancers - There's Hope for Anyone mais qui est cette satané Lilly?
- Soko - Shitty day une petite française sur ce blog ça se fête !



La Vengeance dans la peau (The Bourne Ultimatum)

 Plus trop besoin de présenter la saga mettant en scène Matt Damon dans le rôle de l'amnésique Jason Bourne.
A enfin, on le tient le blockbuster de l'été, efficace, rapide, sans faille, les scènes d'action se succèdent dans un fond de complot gouvernemental.
Les absurdités scénaristiques des précédents opus sont corrigées maintenant on peut savourer ce film hybride entre l'action pure et le thriller politique sans devoir craindre à chaque instant une invraisemblance aussi grosse que Maité.
J'ai été gentillement invité à l'avant-première à Paris par Blogbang, mais n'étant pas de la gran-ville, je ne peux répondre positivement à l'offre qui opérait pour deux personnes (si quelqu'un la veut, c'est le 21 Août, mais il faut voir si je peux donner les invites?).
En tout cas, c'est rapide, terriblement rythmé, et s'appuie sur une réalisation vive qui n'a presque pas de point faible sauf à quelques moments lors des poursuites tout devient trop sacadés (comme pour donner le sentiments qu'on est immergé dans l'action qui submergerait?) qui m'a plus fait ressentir un sentiments d'énervement que de peur...
Après, comble du blockbuster le casting peut se permettre de lever la tête et la tenir haute puisque Matt Damon est bon (et voui); mais il y a aussi David Strathairn assurément crédible en méchant sans scrupule.

Personnellement, c'est pas un chef d'oeuvre mais c'est de loin le meilleur blockbuster de cette année si je ne m'abuse.



The Ex (Zach Braff, Amanda Peet, Jason Bateman)

 Certains ont une passion grandissante pour le monsieur au gros nez, personnellement elle diminue de plus en plus, et c'est pas son nouveau film initialement appelé Fast Track qui y changera quelque chose.
Ce qui m'énerve peut-être le plus chez lui, c'est que Zach Braff a pu touché les fesses des plus belles femmes de la planète (enfin de mon point de vue) et cette fois-ci il ose s'attaquer à la magnifique Amanda Peet qui ne possède bien évidemment pas un rôle qui lui convient (mère au foyer, personnage secondaire qui n'a pas de relief). Seul Jason Bateman ultra desopilant remonte à lui seul la prestation de l'ensemble.
Quant à Zach Braff, il n'est certes pas mauvais mais est loin de briller dans cette comédie qui apporte à peine sourire, ou quelconque rictus. Bon le casting par contre en met plein la vue, puisque outre les trois têtes sur l'affiche, on retrouve Donal Logue (Parents à tout prix) qui en baba-cool chef d'entreprise est plutôt bon :).
J'ai eu attendu énormément de ce film, puis au fur et à mesure que j'en connaissait d'avantage mes espérances diminuaient jusqu'à ne plus rien attendre, et donc ce n'est pas une déception, c'est simplement une nouvelle preuve que la nouvelle coqueluche juive d'Hollywood réalise de mauvais choix (en tant qu'acteur).

On ne s'ennuie pas, certes, mais alors il y a eu tellement mieux dans le genre...



MP3 Selection #11 (The Teenagers, Eels, Jenny Owen Youngs)

La fille ici à gauche à l'allure de 'Party Girl', c'est Jenny Owen Youngs. Agée de 25 ans, elle est à l'origine d'un album de 13 titres un peu déséquilibrés; mais quelques titres méritent tout de même le détour, c'est pourquoi j'ai pioché Fuck I Was. (inclus dans Weeds saison 2)
Ensuite j'ai voulu faire partager Eels pour faire découvrir ce chanteur suicidaire sur les bord.
Et enfin chaudement recommendé par Ptrck que je remercie beaucoup pour les chansons qu'il m'a envoyé. Ainsi il s'agit de The Teenagers qui ont écrit sur le bal de promo avec véracité, et surtout beaucoup d'humour.

MP3:
- The Teenagers - Homecoming
- Eels - Not Ready Yet
- Jenny Owen Youngs - Fuck I Was



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap