Le Sottisier des Journalistes #1

J'ai découvert ce livre pas du tout ancien au milieu de vieux bouquins tout poussérieux, et c'est pour celà qu'il m'a attiré l'oeil. D'une édition connu dont je n'ai pas le nom, et d'un auteur totalement inconnu nommé Philippe Mignaval, ce "recueil" a récolté toutes les perles, bévues, coquilles des journalistes qu'ils publient dans des journaux locaux, régionaux ou même nationaux.
J'espère qu'on ne criera pas au viol de droit d'auteur si je me permet de vous délivrez les plus grosses cocasseries du livre, d'autant plus qu'il est paru en 1998 et est probablement tombé dans un oublie absolue... (ça donne bonne conscience de faire un discours de ce genre, parceque c'est bien connu que je défend violement les droits d'auteurs (prout)).< > Lire la suite



Amos Lee - Supply and Demand (2006)

1. Shout Out Loud
2. Sympathize
3. Freedom
4. Careless
5. Skipping Stone
6. Supply And Demand
7. Sweet Pea
8. Night Train
9. Southern Girl
10. The Wind
11. Long Line Of Pain

Amos Lee est un jeune sing-songwriter qui nous vient de Philadelphia produit une musique folk fusionné avec du soul assez reposante. Mais sachez que son nom le précède. Je m'explique, ce jeunôt a connu les plus grand et à eux la chance de chanter au côté du prestigieux Bob Dylan ou de la charmante Norah Jones, alors imaginez qu'il a pu s'inspirer et récolter le meilleur de chacuns de ses compagnons de scènes.
Supply and Demand commence noblement avec un titre très "road trip", assurément folk, Shout Out Loud est la vitrine de son album où il va faire découvrir tout son talent de chanteur-guitariste. Avec une voix commune, pas tellement grave, mais certainement pas aigu, Amos Lee (ami de Priscilla Ahn) va ensuite plus appronfondir dans la ballade, et si vous connaissez mes goûts vous savez que c'est dans cette partie du CD que j'ai trouvé le plus de satisfaction.
Tout de suite après, on tombe sur Sympathize ballade sobre, mais d'une profonde sensibilité qui m'a chaviré à cause de ce rythme sacadé imposé par la batterie, qui n'arrive néanmoins pas à effacer la présence vocale du chanteur. D'une réelle simplicité, cet album est un hymne au voyage, qu'il soit spirituel ou réel...

Supply and Demand en demeure pas moins un album diversifié qui a su aller piocher dans les autres styles musicaux comme le gospel avec Careless ou la country avec Supply and Demand.
Un album qui n'est pas parfait, mais qui contient un certain charme et grâce à une voix chaude, parfois tramblotante Amos Lee 27 ans sera accompagné vos réflexions, et vos moments de peines.
Donc ce chanteur navigue dans un univers que l'on compare souvent au vin, puisqu'il se bonnifie avec le temps alors je vous conseillerais de faire comme moi et de garder un oeil sur Amos Lee, et en attendant je vous laisse jouir de deux-trois titres que j'ai laissé dans la radioblog.



Les petits poucets du sexe



The Polyphonic Spree - The Fragile Army (2007, ddl, Recommended)

1. Together We’re Heavy
2. Running Away
3. Get Up And Go
4. The Fragile Army
5. Younger Yesterday
6. We Crawl
7. Mental Cabaret
8. Guaranteed Nightlite
9. Light To Follow
10. Watch Us Explode (Justify)
11. Overblow Your Nest
12. The Championship

Après avoir troqué leurs soutanes blanches, contre des tenues militaires noirs, le groupe composé d'une chorale de dix personnes, de deux claviéristes, d'un percussionniste, d'un bassiste, d'un guitariste, d'un flûtiste, d'un trompettiste, d'un tromboniste, d'un violoniste, d'un harpiste, d'un joueur de cor français et d'un maître des effets électroniques (ouf) revient au devant de la scène pour un nouvel album toujours aussi symphonique étrangement intitulé The Fragile Army.
Après le premier CD:The Beginning Stages Of, véritable claque, il en suivit en 2004 Together we're Heavy un chouilla décevant, et pour ce troisième opus j'espèrais beaucoup de leur musique aérienne, et je n'ai malheureusement pas resubit la giffle féérique du départ.
Mais alors, j'apprécie toujours autant cette cacophonie musicale, alimentée par une chorale timide, qui nous délivre des mélodies toujours astucieuses et jamais simple. Il y a comme dans tout album, certains titres qui sautent aux oreilles et j'ai remarqué très vite Running Away qui réutilise cette surenchère musicale que j'avais tant aimé dans les albums précédents. Toujours dans ce même esprit euphorisant, on retrouve le plus rock Guaranteed Nightlite qui n'hésite pas à mettre en avant la batterie et la guitare électrique.

Certainement moins accéssible que les autres, ce The Fragile Army s'avère au fur et à mesure des écoutes une véritable mine d'or, et écrivant cette conclusion deux jours après le reste, ma vision de l'album a changé, et plus je me plonge dans cet ambiance apocalyptique plus je ressens cette harmonie ambiante qui devient de plus en plus jouissifs au fil des écoutes.
Peut-être plus sombre, ce troisième "bébé" de DeLaughter restera certainement un bon moment dans ma playlist jusqu'à ce que j'arrive à découvrir toutes les fantaisies musicales du groupe !

J'ai déposé deux titres dans la radioblog...

Liens:
Site Officiel
MySpace
Blog de l'album
Achetez l'album avec Amazon

Note:
16,5/20< > Lire la suite



Pownce or not Pownce?

J'espère que vous êtes au courant du nouveau buzz qui déferle sur le net, à savoir Twitter. Mais qu'est-ce que ce truc, au nom pas très beaucoup prononçable !
Et bien il s'agit d'une sorte de mini journal personnel qui consiste à écrire ce que vous faites à chaques instants sans développer. Alors le contenu est plus ou moins interessant, mais lorsqu'on voit ses contacts msn changer de nom toutes les 30 secondes pour raconter leur vie, on se dit que l'idée arrive au bon moment.
Mais j'ai jamais réellement voulu me lancer dans ce genre de phénomène jusqu'au moment où je visitais un des nouveaux blogs présents dans mes favoris: GuiM.fr qui proposait gracieusement des invitations pour un nouveau système jumeau intitulé Pownce. Ce qui m'étonne le plus dans ces services issus du web 2.0, c'est qu'ils choisissent toujours des noms incompréhensibles, et imprononçables.

Mais alors quelles différences?
Ca vous arrive souvent de me faire chier comme ça avec vos questions à la con? (j'aime bien faire des faux dialogues, y parait que ça implique un peu plus le lecteur). Enfin quoi qu'il en soit, de ce que j'ai pu voir, Pownce n'a pas de limite de caractère pour raconter sa vie, de plus on peut rajouter des fichiers, les liens, et des évènements: WOW!

Enfin bon ! je suis pour le moment en train de tester ce petit outils totalement inutile et qui devient par conséquent inlassablement indispensable ! Il doit me rester des invitations donc si vous voulez vous la jouer VIP postez un petit commentaire...

Mon Pownce avec un jolie photo, et pour les non-anglophones, j'écris encore ma vie en français, par contre si un jour je commence à me la peter et ben j'écrirais en anglais parceque ça fait beaucoup mieux (enfin y parait et puis c'est la mode alors...).



Spiderman 3 / Déception? Réussite?

Plus besoin de présenter le super-héro à la toile brillante, ici encore une fois Sam Raimi nous démontre encore son talent pour la mise en scène en ce qui concerne l'action, la baston quoi ! Alors il est vrai qu'au niveau des combats ce troisième opus est une véritable réussite; mais j'en attendais plus de la part d'une saga dont les deux premiers épisodes m'avaient énormément plu.
Parcequ'au fond, il n'y a aucun fond... Spider-man troque son côté timide, incertain pour le costume symbole d'uneamérique triomphante. Cet appel au patriotisme omniprésent "gave" à la longue, d'autant plus que la légèreté ambiante des deux premiers est totalement perdu à l'image du charme des deux acteurs principaux.
En effet, ce qui faisait la force de la saga était cette bataille entre la volonté de réaliser son devoir sauveur, et celui de conquérir le coeur de la belle rousse. Totalement dérouté dans cet opus, Sam Raimi montre maladroitement la décente dans la facilité du héro, devenant cupide et satisfait de lui. Or, il en a complètement oublié la jolie Jane interprétée par Kirsten Dunst, pour en dessiner un personnage vide et inutile à l'arriver !
Quant à Topher Grace, il s'accapare tous les projecteurs et démontre une nouvelle fois qu'il deviendra un très grand acteur. Cette facilité et cette crédibilité dans son jeu, lui permet d'interpréter le gentil maladroit, comme le méchant perdu (ici). Et c'est bien LA bonne surprise de ce blockbuster qui se moque de nous tout simplement !

Sam Raimi, nous avait promis une grand introspection de son héro, et à l'arriver on a juste le droit à un enchainement d'actions qui n'est là que pour masquer un manque sérieux de scénario ! Dommage, la surface est bonne mais le contenu est malheureusement périmé !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap