Justin Nozuka - Holly (Recommended; ddl)

 

1. Down in a Cold Dirty Well
2. Golden Train
3. Be Back Soon
4. Mr. Therapy Man
5. Supposed to Grow Old
6. After Tonight
7. Criminal
8. I'm in Peace
9. Oh Momma
10. Save Him
11. If I Gave You My Life

Ce jeune de tout juste 18 ann�es (c'est � dire plus jeune que moi, merde!); m'a �t� fortement conseill� par Freddychuk et toujours de bon conseil j'ai saut� sur l'affaire et me voil� en poss�ssion du brillant Holly.
D'une maturit� notable cet am�ricano-japonais nous distille des titres d'une profondeur cons�quent. En effet, impossible de passer � c�t� du somptueux After Tonight, accompagn� de sa guitare le sing-songwriter chante avec une voix qui lui est propre: � la fois intimiste, mais pourtant tellement d�tach�e... D'un style sacr�ment proche de Jason Mraz et son Mr A-Z, cet �tudiant de la Etobicoke School of the Arts � Toronto plaira � un tr�s grand nombre j'en suis certain.
D'un style majoritairement sombre, Justin Nozuka navigue dans le soul-folk, et en tant que capitaine de son bateau fera chavirer vos petits coeurs d'insensible avec les balades pr�sentes dans son Holly, tel que le tr�s lent: Supposed to Grow Old.

Quoi qu'il en soit, je suis rest� sacr�ment charm� par ses accords de guitare maitris�, qui ne font qu'�cho aux percutions en arri�re plan sonore qui rendent ses compositions si riches. Rempli de peine, cet album raconte sa difficile rupture amoureuse, en passant par son cauchemar �veill�: Criminal, enfin il parle de son exp�rience, n'essaye pas d'avoir la pr�tention � 18 ans de tout connaitre et c'est pour �a qu'il continue sa fac pour d�crocher son diplome...
Penchez-vous sur Holly rempli de bonnes id�es musicales, et d'un talent pas encore r�ellement exploit�, j'attends assez de ses prochains opus qui je l'esp�re ne resterons pas dans l'ombre de cette nouvelle g�n�ration de sing-songwriter m�diatis� gr�ce � leur belle-gueule.

Liens:
Achetez l'album
Site Officiel
MySpace

Note:
17/20

  > Lire la suite



Encore un nouveau design

J'ai changé, j'ai donc changé la peau de mon blog... A vrai dire, c'était surtout parceque l'ancien design commencait à me tapper sur le système, et n'était pas très compatible avec internet explorer.
Qu'importe, j'ai de plus en plus envie de passer à wordpress qui offre en gros les mêmes possibilités, mais j'ai besoin de changement et si j'ai la force de me pencher sur la migration de dotclear à wordpress sachez que ce blog risque de tourner le dos au CMS de départ.

Voilà en ce qui concerne le nouveau design, y me paraissait agréable à l'oeil, très bleuté, enfin ça change plus ou moins, maintenant j'aurais voulu savoir si il convient?

Après tout peut-être qu'un jour, je me lancerais dans la création de mon propre design au lieu d'aller chopper ceux qui me plaisent chez les voisins...



Relativement gros coup de coeur.

Certaines-fois, il existe des chansons qui attirent l'attention.
D'autres-fois, il existe des chansons qui plaisent dès la première écoute.
Quelques-fois, il existe des chansons qui créent un déclic.
Mais cette-fois, il existe une chanson qui définit parfaitement mon état d'esprit.

C'est bien l'histoire de ces 1min53 qui sont passés par les quatres états. Et tout particulièrement le dernier, en effet cette cacophonie instrumentale et vocale représente à mon goût relativement bien mon état d'esprit: joyeux, fouilli, collectif, maladroit. Mais si on écoute bien, on entend une certaine nostalgie, un coté expérimental...

Voilà simplement un réelle coup de coeur musicale interprété par Oh No! Oh My!, et j'espère que leur album est aussi intensif que ce Reeks and Seeks.< > Lire la suite



Photos Elisha Cuthbert

ImageImageImageImageImageImageImageImage

Credit: elisha-online.com



Snow Cake (Highly Recommended)

Synopsis:
En plein hiver, à Wawa dans l'Ontario, Alex, un quinquagénaire britannique plutôt introverti, frappe à la porte de Linda, une femme autiste. Dans un accident de voiture, Alex a tué Vivienne, fille unique de Linda, qu'il avait prise en stop. Tourmenté par un terrible sentiment de culpabilité, Alex accepte de s'installer chez Linda et de partager quatre jours de son univers étrange et fantasque. Il en sortira transformé...

Critique:
Peut-être LA claque de l'année, nouvelle merveille de Marc Evans (Trauma) où on retrouve l'étonnant Alan Rickman (Harry Potter) dans un rôle qui lui va à merveille. L'histoire met donc en scène la rencontre entre un homme introverti, mystérieux, mais aux apparences sympatiques, et une femme autiste insupportable, toquée, solitaire. De cette rencontre, le réalisateur va développer petit à petit chacuns des personnages offrant au spectateur une intimité presque inégalé qui vous fait rentrer de plein pieds dans le monde de l'incompréhension que subit l'homme plein de bonnes intentions.
Mais très vite cette rencontre de deux personnes totalement différentes va permettre une prise de conscience, et va entrer dans un voyage initiatique. Néanmoins le réalisateur ne nous oublie pas et pour nous mettre dans l'ambiance toute particulière on a le droit à une bande son tout à fait juste avec la présence de la montante Feist.
Un bon film n'existe jamais sans un casting parfait, je vous ai donc déjà avouer mon admiration pour le jeux de Alan Rickman, mais le plus impressionant reste peut-être Sigourney Weaver qui a la difficile tache d'incarner l'autiste, détaché d'une réalité. Et c'est sur ce point que le réalisateur appuie son argumentation: personne n'accepte que l'on accepte la mort de quelqu'un... Et c'est pourtant ce qu'il se passe, le personnage principal va donc apprendre à accepter cette mort grâce à l'insouciance provoquée par cette maladie incomprise.
Difficile de faire une critique sur le vif sans y avoir réellement réfléchit car rien n'ai laissé au hasard, comme l'omniprésence de la neige qui est avant tout esthétique mais qui symboliserait cette innocence (blanche) et cette rennaissance: chaque flocon tombe par terre, meurt, et pourtant il continue à neiger...

Screens:


Conclusion:
Complètement sous le charme de ce film choc, on pleure, on rie, on réfléchit et c'est bien tout ce que l'on peut espérer d'un film...
Un réalisation sobre qui accompagne un casting rayonnant de talent qui entraine le spectateur dans un film pudique, avec un surplus d'émotion.
Je vais donc conclure sur la critique de Première:
Son apparence n'est peut-être pas aussi appétissante et colorée que celle d'un produit industriel, mais l'intèrieur révèle une profondeur et une substance d'une richesse imcomparable.

MP3 qui va bien avec le film:
Feist - Let It Die > Lire la suite



Beerfest (Recommended)

Synopsis:
Deux frères vont en Allemagne à Oktoberfest. Ils vont tomber par hasard sur la compétition secrète, séculaire décrite comme "Fight Club" avec des jeux de bière.

Critique:
Vous n'avez jamais pensé que les championnats du monde de jeux de bière devaient exister? Et bien pour vous Jay Chandrasekhar a créé le film qui relate l'histoire de Beerfest, une compétition ultrasecrète où s'affronte Français, Irlandais, Suisse, Suédois, Anglais, Italien et bien évidemment Allemand.
Tout à fait hilarant, je ne m'attendais pas du tout à ce genre de film, mais la rigolade est bel et bien présente, on retrouve des situations déjà vécues ou non? Enfin on apprend même de nouveau jeux.

Conclusion:
Ca fait bien 6mois que je l'ai vu, mais c'est récemment que je l'ai revu entre amis et assurément ce film s'adresse aux bons vivants, mais les blagues fusent, et refusent... Essayez d'y jeter un coup d'oeil, il vaut véritablement la peine. N'oubliez pas: VO obligatoire !



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap