Imagine Me And You

Synopsis:
Le mariage de Rachel et de Heck s'annonce comme le plus beau jour de leur vie. Tout est parfait. Pourtant, l'heure venue, il suffit d'un regard pour que Rachel tombe irrémédiablement amoureuse... mais pas de celui qu'elle doit épouser. Certains sentiments vous dépassent, vous submergent et font exploser tous les plans prévus. Contre ceux qu'elle aime, contre les préjugés, contre elle-même, Rachel va vivre la plus incroyable des aventures, celle que l'on n'attend jamais mais que l'on espère toujours... Critique:
Premier film pour Ol Parker jeune talent britanique qui nous écrit ici une petite fable sur l'homosexualité. Légé avant tout, on découvre au fil des minutes qu'on se place en face d'une femme tourmentée, pas certaine de ses sentiments. Elles essayent dans un premier temps de les refouler mais rien n'y fait, elle préfère succomber, mais ensuite vient le problème de l'explication au mari...
Enfin, plus ou moins original cette comédie romantique à l'anglaise n'a rien de bien extraordinaire, enfin heureusement le scénariste, réalisateur nous épargne toute pseudoréflexion pour nous délivrer un petit message de liberté.

Conclusion:
Je ne le reverrais certainement pas, mais Piper Perabo et sa petite frimousse m'ont séduit et m'ont offert un bon moment. A vous de voir...

MP3 du moment:
The Affair - Left At The Party



Shooter Tireur D'élite

Synopsis:
L'éclaireur et tireur d'élite Bob Lee Swagger s'est couvert de gloire sur divers fronts avant qu'une odieuse trahison ne l'amène à quitter les Marines et à se couper du monde. Reclus dans un chalet, au sommet d'une montagne quasi inaccessible, Swagger pense avoir tourné la page et se croit désormais à l'abri de toute nouvelle mésaventure.
Mais lorsque le colonel Isaac Johnson vient le relancer et lui demande une fois de plus son aide pour déjouer un complot imminent contre le Président des Etats-Unis, le "shooter" ne peut se dérober à son devoir.
Comment pourrait-il anticiper le piège diabolique qui lui est tendu et deviner qu'il va bientôt se retrouver accusé de tentative de meurtre ? Traqué à travers tout le pays par une meute de mercenaires, il est obligé de mobiliser toutes ses ressources pour survivre, retrouver son honneur et déjouer la plus terrifiante des conspirations.

Critique:
La surprise de cette année, à vrai dire à la vu du titre on s'attend au narnar du siècle, mais au lieu de celà on a le droit à un film d'action efficace pas réellement novateur qui tient néanmoins le spectateur en haleine.
Aux commandes on retrouve Antoine Fuqua le père de Training Day, Les Larmes du Soleil, Roi Arthur; enfin autant de film qui arrive toujours à s'éloigne plus ou moins du monde hollywoodien sans réellement déranger la morale américaine.
Ainsi, les scénaristes réalisent un gros coup avec un début de film très inattendu qui débouche sur un jeu du chat et de la souris déjà beaucoup plus classique. Comme je le disais, pas très original le film garde un pseudo humour ambiant (T'as pas l'air de réaliser : ces hommes ont tué mon chien..).

Conclusion:
Mark Wahlberg tient le bon bout dans le rôle du gentil-méchant conscient de son impuissance face à une conspiration dénoncée et surtout fortement rapprochée à la politique de George Bush. Bien évidemment la guerre en Irak y est gravement blamée, mais les arguments restent sans originalités, qu'importe je demandais un film d'action, et Antoine Fuqua m'en sert un multivitaminé avec la présence de la belle femme...
Le Rambo des temps modernes. Pas de grosse recommandation, peut-être bien une petite :).



Next (Nicolas Cage, Julianne Moore, Jessica Biel)

Synopsis:
Cris Johnson "Frank Cadillac" est le seul homme sur terre capable de visualiser deux minutes de son futur et de changer le cours des évènements. Il n'hésite pas à utiliser son pouvoir extrasensoriel en se faisant passer pour magicien ou médium dans un hôtel minable de Las Vegas pour arrondir ses fins de mois.
Alors que la sécurité des hôtels commence à soupçonner ses méthodes, l'agent du FBI Callie Ferris sait qu'il représente son unique chance d'empêcher une attaque terroriste imminente.
Très vite, Cris se retrouve devant un choix cornélien : sauver celle qu'il aime... ou le reste du monde. Sa réponse est quelque part... dans le futur proche.

Critique:
Nème film sur la modification du futur, après Déjà vu ou encore L'effet Papillon l'entreprise du cinéma voit ici un bon fillon pour produire une bonne fournée de bons navets. Et celui-ci garde en gros le même chemin. Mais ce qui est étrange, c'est qu'Hollywood arrive à faire signer de grosses pointure tout de même après Denzel Washington dans Déjà Vu, c'est au tour de Nicolas Cage de jouer les visionnaire.
Certes, ce genre de scénario est toujours attractif, mais perd une grande part de crédibilité. Pour Next, on est en plein dans un mauvais film d'action, avec les effets spéciaux les plus laids du XXIème siècle.
Je ne vous cache pas non plus que Jessica Biel fait une nouvelle fois preuve d'une nullité derrière la caméra, en même temps les scénaristes ont été plutôt bons et la montre le plus souvent dans les vêtements d'Eve...

Conclusion:
Entrainant au départ, mais reste sombrement prévisible et cette sensation d'invinsibilité du héro fait perdre tout le suspense du film.
Dommage, avec un budget de 70 millions de dollard on aurait pu espérer de meilleurs effets spéciaux... Seule Julianne Moore arrive à sauver le film grâce à son charme naturelle, merci à elle.



Le numéro 23 eh 4 !

J'ai toujours bonheur à voir que n(°)unours m'invite à une chaine parceque ça m'offre une véritable excuse pour poster des éléments de ma vie sans que ça paraisse trop narcissique. (Ben ué, c'est quelqu'un qui me le demande, je suis poli, je réponds).
Cette fois-ci, c'est un questionnaire qui ne laisse place qu'à 4 réponses:< > Lire la suite



The Perishers - Let There Be Morning (ddl)

1. Weekends
2. Sway
3. Reminder
4. My Heart
5. Nothing Like You and I
6. Trouble Sleeping
7. Still Here
8. Going Out
9. Pills
10. Let There Be Morning

Sorti en 2005, ce Let There Be Morning est resté plus ou moins dans l'ombre, néanmoins la même année les producteurs l'excellentissime London voit passer devant leurs oreilles le tubesque Nothing Like You And I. Titre d'une rare beauté, qui mèle sobriété, mélancolie, et gravité dans une seule chanson. Et c'est sans oublier cette voix si détachée, tellement sombre qui relève encore ce titre et le met définitivement à un niveau égal au film.
Mais passons, vous connaissez ma passion grandissante pour la Suède et, ce groupe ne va pas la ralentir puisque ce jeune groupe suédois est à l'origine d'un plutôt bon Let There Be Morning.
Par contre, le reste de l'album n'a pas grand chose à voir avec le titre ovni de l'album, puisque globalement bien qu'il soit triste, il dégage un son plus légé, et surtout plus doux pour l'oreille. Ainsi Sway est un titre qui plairait au radio, avec un sonorité proche de The Fray. Classiquement, on retrouve la guitare électrique, et la batterie qui est tout le temps présent dans ce genre de jeune groupe pop/rock mélancolique :).
L'album est définitivement agréable à écouter et encore plus lorsque l'on tombe sur Pills ou la voix du chanteur ne reste alors plus orpheline, et ce voit accompagnée par une douce voix féminine formant un duo bien évidemment émouvant, mais surtout très esthétique.

En conclusion, à part Nothing Like You And I; cet album n'a rien de très révolutionnaire, mais reste un opus qui mériterait votre attention et c'est bien pour ça que je le met ici.

Liens:
Site Officiel
MySpace

Note:
13/20< > Lire la suite



Get Cape. Wear Cape. Fly - The Chronicles Chronicles of a Bohemian Teenager (ddl, recommended)

1. Once More With Feeling
2. Oak Tree
3. Chronicles Of A Bohemian Teenager
4. I Spy
5. Lighthouse Keeper
6. War Of The Worlds
7. Get Cape Wear Cape Fly
8. Glass Houses
9. Whitewash Is Brainwash
10. Call Me Ishmael
11. If I Had A Pound For Every Stale Song Title I'd Be 30 ShortOf Getting Out Of This Mess
12. Chronicles Of A Bohemian Teenager

Dans un style proche de tout ce qui est déjà présent ici, Sam Duckworth chanteur, interprête, compositeur de Get Cape. Wear Cape. Fly nous offre un album folk, mais qui tend vers l'émo/rock. Assez proche d'un Paolo Nutini ou d'un James Morrison; je dirais même bien plus talentueux, néanmoins ce sing-songwriter ne connaitra pas la reconnaissance des deux derniers n'étant pas aussi esthétiquement visionnables. Véritable déception parceque ce petit, nous délivre une musique plein de vie avec la présence d'une guitare similaire à celle de Brett Dennen, sans oublier le côté rock/pop de Snowpatrol.

N'oubliez pas que ce The Chronicles Chronicles of a Bohemian Teenager a été enregistré dans sa chambre, et pourtant il ne manque pas de complexité avec des titres rythmés, voire électrisés comme pour Glass Houses. Mais alors il y a une simplicité dans sa composition, il n'y a jamais de précipitation, tout est bien posés, comme si tout était naturellement à sa place.
Alors, pour ma part, j'ai du mal à lui mettre une étiquette parceque pour une chanson il peut être associer à Brett Dennen alors que pour la suivante le style est totalement changé et on se dirigerait plus vers du Postal Service ou The Notwist.

Je n'en dirais pas plus, mais voilà un petit tout juste agé d'une vintaine d'année qui mérite l'attention de tout le monde, sauf des médias et vu la musique qu'il produit je ne pense pas qu'il soit bien interessé par ces agences de mannequina déguisées.

Liens:
Site Officiel
MySpace
Achetez l'album

Note:
17,5/20< > Lire la suite



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap