Dirty Sanchez The Movie.

Synopsis:
Les sept péchés capitaux vus par les animateurs de l'émission "Dirty Sanchez", diffusée sur MTV.

Critique:
Je sortais du visionnage de Lost In Translation, il me fallait donc quelques choses de stupide, mais réellement, j'étais tout retourné par ce chef d'oeuvre...
Enfin me voilà plonger dans l'inlassable connerie humaine, qui m'enfonce dans les méandres de la stupidité creusé par la plume Hollywoodienne (cf Pef, actualisé par aDr- :)). Tout le monde connait Jackass, Dirty Sanchez déjà moins connu, reprend le même principe en allant jusqu'à même piquer des cascades du groupe de Johnny Knoxville mais il faut dire que Dirty Sanchez a tendance à aller bien plus loin, jusqu'à la scatophilie, et sans peine au sadomasochisme.
Ca m'amuse de voir des gens se faire mal durant 20 minutes, mais alors Jackass a un peu de jugeotte et essaye de jongler entre les scènes gores et les scènes plus comiques, Dirty Sanchez ne fait pas dans la dentelle et nous offre que des scènes qui rapproche à chaque fois un peu plus le vomi dans ma bouche.

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Pas réellement amusant, j'ai largement préféré les épisodes de 20 minutes, je dirais qu'il est évidemment impoli d'aller voir ça au cinéma, vu le choix qu'on nous offre en ce moment... Le télécharger est déjà bien trop, enfin ne faite pas la même erreur que moi, à part si vous aimez ça :)



Lost In Translation

Synopsis:
Bob Harris, acteur sur le déclin, se rend à Tokyo pour touner un spot publicitaire. Il a conscience qu'il se trompe - il devrait être chez lui avec sa famille, jouer au théâtre ou encore chercher un rôle dans un film -, mais il a besoin d'argent.
Du haut de son hôtel de luxe, il contemple la ville, mais ne voit rien. Il est ailleurs, détaché de tout, incapable de s'intégrer à la réalité qui l'entoure, incapable également de dormir à cause du décalage horaire.
Dans ce même établissement, Charlotte, une jeune Américaine fraîchement diplômée, accompagne son mari, photographe de mode. Ce dernier semble s'intéresser davantage à son travail qu'à sa femme. Se sentant délaissée, Charlotte cherche un peu d'attention. Elle va en trouver auprès de Bob...

Critique:
On ne présente plus un film de cette trampe. J'avoue, j'avoue, j'avais détesté ce film lors de mon premier visionnage, mais celà faisait 2-3 ans.
Aujourd'hui, je suis assurément plus posé, plus féminin peut-être, ce qui m'a permis de patienter et de savourer cette comédie atypique de Sofia Coppola. Elle nous montre ici, qu'elle ne suis pas du tout les pas de son père, en préférant un tout autre genre, un tout autre style de réalisation, mais qui n'a rien, mais rien n'a envié à son géniteur.
Du côté du casting, je me rappelle que de deux acteurs, mais quels acteurs... En effet, d'abord on a le droit au très classieux, très ténébreux, mais néanmoins très amusant Bill Murray que je détestais avant les années 2000, il avait un jeux trop surfait, trop superficiel, avec des films comme Broken Flowers ou La vie Aquatique, Bill montre un talent fou, il a trouvé son personnage, très sombre, très posé, mais bourrer d'autodérision. Dévenu inévitablement un de mes acteurs favoris, son interprétation ne tient cependant pas tout l'écran, ainsi Scarlett Johansson dont on connait les qualités physiques, nous offre dans ce Lost In Translation une interprétation juste bon à un oscar :). Son personnage incarnant la jeunesse, la vivacité lui colle parfaitement à la peau, et malgré le mythe cinématographique en face, elle ne faiblit pas et montre qu'elle est une grande actrice.
Le film sombre, authentique, prouve que la réalisatrice a la poigne pour contrôler un tournage, ainsi l'ambiance est très bien travaillé, que ce soit sur le fond sonore, ou visuelle, jamais les yeux ou les oreilles sont au repos.

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Sofia filme ici un voyage initiatique dans la solitude profonde de deux personnages opposés, avec un façon si féminine qu'il est impossible d'être étouffé par cette rafalle de sentiments et d'émotions transcrit par le jeux des deux acteurs de renoms.
Un film à regarder, et à reregarder, un chef d'oeuvre, pas spécialement un OVNI mais loin des influences d'Hollywood.
Pensez à moi, et aller le voir.



The Oh in Ohio

Synopsis:
Une jeune femme, mariée à son ami d'enfance, semble mener une vie parfaite. Pourtant, n'ayant jamais eu d'orgasme, elle décide de quitter son époux...

Critique:
Je m'attendais à une comédie telle qu'on les voit tout le temps, sans grande humour, mais sans grande surprise. Et bien ce fut le cas, à vrai dire, j'étais en face, impuissant, d'une comédie qui tenait plus ou moins la route, qui offrait son cota de blague, mais surtout son cota de jolie fille.
En effet comment rester insensible à la très belle, Mischa Barton ou à l'étonnante Parker Posey que je ne connaissais pas mais qui tient grandement la route dans ce rôle de femme à la recherche de l'orgasme. C'est vrai que le casting est vraiment le point fort du film avec comme miroir pour les femmes: Paul Rudd (40 ans toujours puceaux) et Danny DeVito qui donne tout ce qu'il a.
Outre le casting, la film a tendance à perdre un peu de vitesse vers la moitié, mais heureusement le scénariste arrive à relever la barre ce qui nous permet de tenir jusqu'à la fin, qui est par contre totalement différente du film. A savoir qu'elle est imprévisible, étonnante, sans tabou, et surtout sans appriories. Une fin qui choc à vrai dire, on a l'habitude d'avoir à faire à un rafistolage de couple, et bien non, ici Billy Kent a préféré une fin beaucoup plus "profonde" si on peut dire celà comme ça.

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
J'ai eu du mal comme vous l'aurez remarqué pour la critique, elle était bien bien bien fade et ultra fouilli, c'est pour celà que la conclusion sera consise.
Comédie romantique, étonnante sur la fin, qui mérite assurement son visionnage pour les acteurs attachants et pour une fin contre tout atteinte.



L'année s'achève [2]

Comme l'année dernière, je n'ai pas pu m'empêcher réaliser un petit récapitulatif de cette belle année 2006

Cinéma, série, télé

Meilleur film: cf top cinéma 2006
Meilleur Réalisateur: Kevin Smith
Meilleur film que j'ai visionné cette année (DivX): Chasing Amy vrai, simple, mais qu'il est bon.
Meilleur acteur: Georges Clooney dans Goodbye and Good luck comme quoi on peut détester un film, mais savoir apprécier le talent où il est... What else?
Meilleur actrice: Gwyneth Paltrow dans The Proof
Meilleur série: Prison Break, How I Met Your Mother, et Grey's Anatomy, Scrubs.
Meilleur série d'animation: South Park
Meilleur personnage de série: Barney (How I Met Your Mother)
Révélation de l'année: Jesse Eisenberg tellement PARFAIT dans Roger Dodger et The Squid And The Whale vraiment ce petit, je le garde à l'oeil... Le plus talentueux de cette année.
Réalisateur découvert: Richard Linklater pour Before Sunset.
Meilleur Bo: The Last Kiss (fallait bien que Zach Braff apparaisse dans ce classement.)
Plus grosse deception: la fin de Hooligans ce film aurait pu être un si bon film :D
Meilleur émission télé: Plus le temps de regarder la télé.
Meilleur Animateur: Melissa Theuriau.
Meilleur Jingle: ...


Musique:
Meilleure chanteuse: Rachael Yamagata.
Meilleur Chanteur: Joshua Radin
Meilleur groupe: Speechwriters LLC, The Weepies
Meilleur album: Joshua Radin - We Were Here, The Weepies - Happiness
Révélation: Priscilla Ahn Brett Dennen. Schuyler Fisk


Internet
Meilleur moteur de recherche: google.fr
Meilleur site web: http://hype.non-standard.net/popular
Meilleur site d'information: ratatium.com
Logiciel de l'année: msn, bsplayer, winamp
Logiciel les plus utilisés: winamp; bsplayer; msn; bitcomet; emule; firefox => on ne change jamais une équipe qui gagne.
Evènements: prout !


My life
- ski: je pars cette année avec mon école...
- vie chamboullée, avec mes petites habitudes détruites à cause de ma venu à Lyon
- Titulaire du Bac mention BIEN en section scientique spécialité mathématiques.
- Bonne grande vacance, où je me suis peter le cul à la pompe à essence, plus vacances inoubliable en camping...
- Rentré à la prépa CPE lyon, section électronique.
- Rencontre de futur très bon pote...
- 1 ans du blog qui m'aura suivit toute cette année.
- Bientôt l'optention d'un ordinateur portable...
J'espère n'avoir rien oublié!



Nouveau thème.

Petit post rapide pour annoncer que j'ai changé de thème au cas où vous n'auriez pas remarqué... Je suis toujours à la recherche d'un plugin ou d'une solution pour cacher les albums au mal poli...

J'aime bien ce nouveau thème, il est sobre, et s'adapte assez bien à mon état d'esprit actuel.



Coup de gueule, ou cherche solution.

Voilà, en relevant les statistiques de flouz.info dont je vous ferais part, j'ai noté que les albums de certains artistes étaient alégrement téléchargés...
Je dois dire que celà me rassure, mais me dégoute en même temps, il est vrai qu'avec, uniquement pour le moi de Décembre:
- 131 téléchargements Damien Rice - 9 pour 7 remerciements. (plus de 400 autres téléchargements le mois derniers)
- 75 téléchargements de Sonya Kitchell - Words Came Back To Me pour 4 remerciements.
- 50 téléchargements de Imogen Heap - Chansons Inédites. pour 2 petits remerciements.
- 40 téléchargements de Paolo Nutini - These Streets pour 3 remerciements (et encore...). (50 téléchargements le mois dernier).
- 35 téléchargements de Brett Dennen - So Much More pour un capital de 2 remerciements... (135 pour le mois de Novembre.)

Inutile de vous informez que parmis le minuscule nombre de personnes qui ont la politesse de remercier, on retrouve les mêmes noms chez chacuns des artistes.

Sachant que j'oublie litteralement les 48500 téléchargements de Speeding Cars de Imogen Heap ou encore 13000 pour All Good Things et Promiscious qui ont récolté aucuns remerciements, ceux là ont été supprimé du server, en espérant que les habitué on pu se servir avant :D.

Si vous calculez bien, le trafic engendré par ces divers téléchargements est immense (environ 13Go par jour), en supprimant les quelques mp3 j'espère que le trafic diminuera, mais si on (Freddy et moi) nous n'avons pas plus de remerciement, je serais obligé d'arrêter de vous proposez des albums en ddl.

Néanmoins, je tiens tout de même à remercier ceux qui m'ont donné l'envie de continuer ce que j'ai commencé... Je ne sais pas si ceux là souhaite être nommer? mais il suffit de regarder les commentaires et vous les trouverez sans problèmes :) !

Le but du post était tout de même de trouver une solution à ce dilemne, alors si quelqu'un à une solution pour obliger les gens à poster un commentaire pour pouvoir voir le lien?
Sinon, je serais obligé de donner le lien individuellement par mail, et autant dire tout de suite que à cause de l'école je ne check pas mes emails tous les jours...



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap