Confessions d'un homme dangereux.

Synopsis:
Parallèlement à sa carrière d'animateur du Gong Show, un jeu télévisé américain qui dura quatre ans, de 1976 à 1980, Chuck Barris aurait mené une carrière de tueur professionnel. Il aurait officié pour le compte de la CIA sous le nom de Sunny Sixkiller. Confessions d'un homme dangereux se penche sur ce destin peu ordinaire.

Critique personnelle
Ce plaçant entre la comédie et le dramatique, le film prend un envole déjà haut avec une mise en scène forte en couleur et en effet de zel. George Clooney acteur et réalisateur du film signe un Thriller bien ficelement accentué par un casting ultra magistrale. On pourra ainsi retrouver presque la totalité de l'équipe d'Ocean Eleven à l'exception de Andy Garcia, ainsi Soderberg passe à la production, Brad Pitt, Julia Roberts... et j'en passe et des meilleurs...
Sam Rockwell est parfait dans son rôle, c'est donc un casting et un actering sans failles, maintenant le scénario étant une histoire vraie et emballante il ne manque bien que le rebondissement qui s'avère être malheureusement trop prévisible. Mais il ne gache en rien à la qualité globalement bonne du film

Screen:

En conclusion il serait regretable de louper un si bon film d'après des préjugés sur le fait que ce soit un George Clooney qui est eu l'audace de pondre un film avec tant d'humour (parfois gors) et de brio ! Mais restons raisonnable, ce n'est pas le film du siècle.



Legende d'automne

Les chaines nationales avait quelques poussés de grandes refléxions en nous offrant plusieurs films de qualité... Après le Pianiste de Roman Polanski il y a peu, c'est Fr2 que revenait la tache de faire mieux, peut-être en nous proposant Légende d'Automne.
Avant même le visionnage, j'avais déjà une grande préservitude à me lancer en plein dans le film. En effet le film réunit le couple Hopkins-Pitt qui m'avait tend plus dans Rencontre avec Joe Black.
Donc la séance commence et c'est tout de suite que je me dit "hum, c'est un film pour fillette ça?!?"; et cette prédiction de début de film s'avère juste et fonder, et ce n'est pas le couple de star qui arrivera à y changer quoi que ce soit. Le film perd toute crédibilité vers la demi-heure et perd tout sens à la cinquentième minute. Mais pousser par ma soif de retrouver la petit étincelle vu dans Rencontre avec Joe Black, je décide tout de même de finir le "truc" mais sans volonté certaine. Cependant rien n'est intervenu le scénario est resté plat, et prévisible.
Etait-ce l'oubli de Claire Forlani dans le casting où bien la présence de Brad Pitt qui rend ce film si peu attirant à la fin? malgré la performance une nouvelle fois sans faille de Anthony Hopkins le film reste trop bas pour nous les garçons qui ne recherchons pas les films basés sur Pitt et scénario Feux de l'amour...

A ne pas manquer si vous êtes une fillette, mais à oublier si vous n'avez pas que des larmes dans votre cerveau.



Sitemap