Critique:
Il se révèle inutile de présenter cette saga qui pris ses lettres de Noblesse grâce au très talentueux Tim Burton. Ce dernier opus repris par Christopher Nolan se devait de rester dans une lignée aussi magique que ceux du réalisateur de Big Fish.
Spécialiste des thriller Nolan nous avait déjà gratifié du très bon Memento et du tout aussi bon Insomnia, c'est pourquoi il n'y avait aucune raison que le film qui devait résumer l'ascension du héro sans peur soit mauvais. La surprise fut heureusement pas mauvaise :), mais à la suite de la lecture des critiques je m'attendais qu'à un chef d'oeuvre avec son 8.4/10 de imdb.com ...
Malheureusement je n'ai pas accroché comme la majorité mais je suis loin de dire qu'il est mauvais au contraire il a son lot de surprise, les scènes d'actions sont bien réalisées, on est immergé dans l'univers de la chauve-souris, en contemplant son coté sombre.
Et c'est bien de celà que traite le film, hum que dis-je que parle les nouveaux films. A croire que les spectateurs ne sont plus attirés par les héros mais par les anti-héros, on aura pu voir la nouvelle série des Star Wars, le très bon King-Kong... On t'il besoin de s'identifié à eux? en tout cas Hollywood a bien compris celà et est en train d'exploité et d'épuissé tous les cotés noirs de ses héros...

En d'autre termes, le film est bon, même très bon mais n'est pas inoubliable. On regrettera notament une voix plus que pitoyable du héro...

Critique:
La légende de Zorro reste dans le même esprit que le premier volet, avec le même humour, les mêmes scènes d'actions... Et le même scénario? Et c'est surment ça le problème! On se demande ce qui a permis de sortir une copie conforme à un aussi haut degré?
Le film n'est pas mauvais, mais on dirait même quelques fois que des bouts du masques de Zorro ont été inserrés dans le nouvel opus?
Cependant le film perd même de son charme, il n'est plus crédible, l'enfant est pitoyable, le couple est toujours aussi glamour mais le résultat reste ennuyeux et pauvre.

Entre ces deux superproductions la première reste une valeur BEAUCOUP plus sur, d'autant plus que je n'ai surment pas su l'aprécié à sa juste valeur, alors que le deuxième n'est qu'un coup de marketing.