Entretien avec un vampire (Interview with the vampire) - Brad Pitt, Tom Cruise, Kirsten Dunst

Synopsis:
San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s'entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l'allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l'aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.

Critique:
Je voulais un bon film, un film qui m'avait déjà marqué et comment parler de mon enfance sans mentionner ce film. Dès l'âge de 8ans m'a passion pour les vampires n'a saissé de grandir jusqu'à un certain âge où cette passion m'a déplu et je suis passé à autre chose (les stars de cinéma).
Mais bon, quoi qu'il en soit je ne passait pas deux mois sans un visionnage de Entretien avec un Vampire, j'avais déjà de bons goûts cinématographiques car le revisionnage fut concluant, et je suis ressorti des 2h épuissé mais tout émoustillé.
Ce que je savais pas c'est que le casting était le plus gros point fort du film, ainsi on ne peut passer à la trappe les très beaux Brad Pitt et Tom Cruise ou encore Antonio Banderas et sans oublier Christian Slater qui sera dans le prochain film de Elisha Cuthbert. Mais le casting ne fut pas simplement masculin, mais aussi féminin avec une interprétation exceptionnelle de Kirsten Dunst toute petite à l'époque mais qui n'en crêve pas moins l'écran.
Pour ce qui est du film on peut dire que Neil Jordan retranscrit bien l'univers Vampirique en nous pondant un film très sombre, mais il n'oublie pas le côté très sensuel et érotic des Vampires. On peut donc voir des scènes très dénudées, mais un peu à l'image du Dracula de Francis Ford Coppola on reste dans de l'érotic dans du très retenu.
Le film est très prenant puisque l'on a le droit à un voyage temporel en même temps que le héro raconte l'histoire de sa vie, et c'est avec passion qu'on l'écoute bouche bais comme si le Vampire était bel et bien devant nous.
La bande son est bien entendu très sombre, très sobre, très satanique, mais elle colle parfaitement à l'esprit du film.

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Jamais un film n'a regroupé autant de stars et jamais celles-ci ne m'ont autant envouté, surtout Tom Cruise et la petite Kirsten Dunst. Voilà une réussite sur tous les points, à voir et revoir car des petits details apparaissent à chaques visionnages.
Ce film a bercé mon enfance, et il m'éveille aujourd'hui. A voir !



Le Web à 15 ans.

15 ans c'est l'âge qu'a eu le Web il y a 6 jours. Pas encore majeur, le joujou de millions d'internaute n'a rien d'un petit. En effet il fut créé durant l'année 1991 par un chercher qui mis en place le protocole World Wide Web dans le but de faciliter la circulation d'information, et autant dire tout de suite qu'aujourd'hui sa tâche première est amplement accomplite bien que certaines lois (DADVI) viennent compremettre sa mission.
Mais attention, le Web tel qu'on le connait aujourd'hui, c'est à dire à travers un navigateur qui permet de traduire des milliers de commandes en ce que vous voyez à l'instant, n'apparait qu'en 1993 avec le premier navigateur intitulé Mozaic.

Depuis le net a fait son bout de chemin, avec l'apparition pour ne citer que du plus important: du p2p, du blog, du forum, chat... Tout celà facilité par l'arriver de nouvelles technologies comme l'ADSL qui a conquit presque la totalité des foyers français.

Pour ce qui est des chiffres le web c'est:
Fin 1993 : on compte 623 sites web.
Juin 1994 : ils sont 2738...
Décembre 1994 : plus de 10000 !
1998 : ils sont 2 000 000 !!
Aujourd’hui : 90 000 000 !!!

Quelle belle invention, mais aujourd'hui le web voit naitre, en même temps que sa célèbrité, des problèmes comme celui du p2p ou encore l'atteinte à la liberté ou plus dangereux: la pédophilie...



Sitemap