Synopsis:
Loki et Bartleby, deux anges déchus, cherchent à retourner au Paradis. Mais si les deux rénégats parviennent à leur fin, cela signe la fin de la vie sur Terre. La charmante Bethany est chargée par Metatron, la voix de Dieu, d'empêcher les deux lascars de réaliser leur projet en pénétrant dans une église consacrée du New Jersey. Pour la seconder, elle est accompagnée de deux incroyables prophètes, d'un prétendu treizième apôtre et d'une muse céleste.

Critique:
Voilà le dernier Kevin Smith vous allez être sauvé de ma passion dévastatrice pour les films de cet homme. Autant dire tout de suite que ce Dogma s'avère un de ses meilleurs films, savante satire (comme à son habitude) du dogme, et de la religion.
Mais au début ce n'est pas ce qui nous interresse, car c'était avec les yeux injectés de sang que j'ai regardé ce chef d'oeuvre et c'est avec stupéfaction que j'ai trouvé un hommage au grand John Hughes. Pour ceux qui me connaissent un peu, ils doivent savoir que c'est mon réalisation de comédies préférées, enfin ceci n'a fait que augmenter l'estime de Kevin Smith pour lui.
Bien sur, pour ce qui est des acteurs on retrouve inévitablement les couples, bizard comment Kevin utilise le couple pour faire ressortir l'individualité des personnages. Il y a toujours un équilibre extraordinaire dans ces couples, en effet on a le droit au mitique Jay et Silent Bob, mais ce coup là Ben Affleck et Matt Damon tiennent le haut de l'affiche ensemble, avec les classiques Jason Lee et Chris Rock. On se prend à rire à chaques moments du fait d'abord de Jay mais aussi du couple Damon-Affleck qui s'avère à la longue plutôt hilarant.
Comme tous ses films, on a le droit à des références d'abord dans le monde du cinéma où tous les films sont cités et critiqués, mais aussi à ses anciens films.

Voilà une sélection des répliques les plus tordantes:
"si j'avais une queue, j'irais baisé, on sait pas quoi commencer? un massacre ca te branchep pas?"
"c'est vrai que vous petez quand on vous sodomise"
"j'veux qu'on baise"
"D'habitude, c'est rufus le Long, mais là y caille trop, donc c'est plutôt discret!"
"Avec J.C on marchait toute notre jeunesse, t'as déjà vu un apotre avec du bide? hein !"
"Un black peut te tirer ta stéréo, mais ne sera jamais ton sauveur"

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Le film est donc une satire du monde et de la religion d'une efficacité rare, aussi drôle qu'intelligent. Kevin Smith signe là, encore un film qui ridiculise le dogma par le biais des blagues qui font rimer catho avec scato. Fou rire assuré !
Ca y est c'est fini pour les Kevin Smith jusqu'à Clersk II