My Weekly Selection [#19] (Nikki Gray, Pep's - Liberta, J'ai vomi dans mes Cornflakes)

Cet semaine le père noël est venu un peu plus tot dit donc... Mais qu'importe, la qualité de cette nouvelle Weekly Selection sera bonne je l'espère, enfin à vous de me le dire.

Je trouve le court métrage vachement interessant, d'abord le début est plein de lieux communs, mais c'est pour mieux rebondir et pour mieux jouer avec d'abord les mots et l'impact de ceux-ci.
Vraiment j'ai été scotché, j'adore le pessimisme, c'est tellement plus beau, plus radieux parceque derrière ce pessimisme il y a le rayon, un appelle à la vie, un appelle aux rêves. Et c'est sans compté sur la voix monochrome du narrateur qui donne là toute l'ampleur du court-métrage, il en est de même pour la musique, sombre mais qui colle tellement bien à l'état d'esprit du film. Il y a aussi le montage qui mérite les applaudissements et c'est ici où je me demande réellement si c'est un court métrage amateur ou alors... Parceque l'idée est bonne mais pas besoin d'être un professionnel pour faire des textes aussi simple mais aussi poignants, mais le montage il est professionnel tout simplement... Voilà je suis un admirateur de ce court métrage, j'ai surment pas compris toutes les subtilités du court-métrage mais je ne vais pas m'arrêter à deux visionnages, il en est certain...



Zach Braff gets Punk'd

Il ne faut jamais, jamais toucher à la porsch du Zach Braff sinon vous aurez une ruée d'insulte :).
Je l'avais déjà vu mais le lien que j'avais laissé pour télécharger la vidéo est mort donc j'ai retrouvé une petite vidéo sur Youtube, c'est plus simple plus rapide. Aller Enjoy !



Miami Vice (Deux flics à Miami)

Synopsis:
Miami... Deux agents fédéraux et la famille d'un informateur ont été sauvagement exécutés. Une nouvelle enquête commence pour Sonny Crockett et son coéquipier Ricardo Tubbs, avec une certitude : la fuite qui a permis ce massacre en règle provenait des sommets de la hiérarchie... Les deux inspecteurs découvrent rapidement que les tueurs étaient au service de la Fraternité Aryenne, organisation suprématiste liée à un réseau de trafiquants internationaux doté d'un système de protection ultra-sophistiqué. Poursuivant leurs investigations, les deux partenaires prennent contact avec l'administratrice
financière du cartel, Isabella, une sinocubaine aussi experte en investissements et transferts de fonds qu'en blanchiment d'argent. La séduisante Isabella offre contre toute attente à Sonny une chance d'exorciser ses démons...

Critique:
A l'accoûtumer, je marche rarement aux coups de tête, la plupart de mes actes sont longuements réfléchis. Mais hier, j'ai eu un coup de speed et avec un pote, on passait dans la rue et à l'heure de 9h10, on a pris un gros coup de speed et on a pris un billet pour la séance de 9h. La dernière fois que j'ai fait un acte aussi spontanné, c'était pour mon iPod et je le regrête pas et bien c'est pareil ce coup là.
Mann est bon, très bon déjà dans Collateral, sa réalisation nocturne et surexcitée m'avait énormement plu, et il réitère, on a ainsi le droit à une réalisation plurilatérale, la caméra ne tient pas en place, il a le chic pour filmer l'action mais pas la pure. Et oui c'est le point faible du film, c'est que certaines scènes font trop brouillon, les moments d'échanges de balles est très mal rendu je trouve, c'est flou on comprend rien, c'est énervant à la longue. Alors que les scènes de suspens, de tension sont retranscrit à merveille, la tension passe notamment par la Bande Son qui souffre de la comparaison de celle de Collateral, n'a rien à envier aux autres blockbusters.
Les acteurs eux sont classieux, ils tiennent bien leurs rôles de mafieux sur d'eux, les répliques d'humours détournés ou décalés sont présentes et on se prendrait même à retrouver certains dialogues de Fast And Furious 2, et la comparaison ne s'arrête pas là, à de nombreuses réprises le films de John Singleton est obligé de venir à l'esprit d'autant plus que l'omniprésence de voitures de sports rappelle une nouvelle fois la trilogie.
Collin Farrell a ce petit truc que l'on appelle vulgairement la CLASSE, indéniable ce mot est celui qui qualifiera le mieux le film qui sera incontestablement un des tous meilleurs de cet été. Jamie Foxx, en face souffre quelque peu de son coéquipier qui lui pique toutes les scènes, il est vrai que les scènes où les deux acteurs sont véritablement coéquipiers sont peux nombreuses et ca reste un peu étonnants, mais on voit l'apparition de Gong Li, qui prone fièrement sa plastique parfaite et séduit aussi bien Colin que nous spectateurs impuissants d'une entreprise prenante et intense.

Conclusion:
Bien dans la lignée de Collateral, ce nouveau film de l'artiste Mickael Mann plaira au petit tout comme aux grands qui apprécieront le côté classieux des héros et l'histoire bien qu'acabracantesque, reste bien ficelé et intense comme la réalisation.
Je vous le conseil donc ardement.




Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap