1-nickel_creek-when_in_rome.mp3 6.61MB | 4:15
2-nickel_creek-somebody_more_like_you.mp3 4.45MB | 3:01
3-nickel_creek-jealous_of_the_moon.mp3 6.76MB | 4:42
4-nickel_creek-scotch_&_chocolate.mp3 4.77MB | 3:08
5-nickel_creek-cant_complain.mp3 8.03MB | 5:35
6-nickel_creek-tomorrow_is_a_long_time.mp3 4.85MB | 3:36
7-nickel_creek-eveline.mp3 4.68MB | 3:11
8-nickel_creek-stumptown.mp3 2.89MB | 1:44
9-nickel_creek-anthony.mp3 2.51MB | 1:55
10-nickel_creek-best_of_luck.mp3 5.19MB | 3:22
11-nickel_creek-doubting_thomas.mp3 4.53MB | 3:19
12-nickel_creek-first_and_last_waltz.mp3 2.85MB | 1:54
13-nickel_creek-helena.mp3 7.35MB | 4:45
14-nickel_creek-why_should_the_fire_die.mp3 3.97MB | 2:51

Groupe atypique, inclassable, mais qui se rapprocherait le plus du: Bluegrass. Style surment inconnu pour vous, car il l'était bel et bien pour moi, mais après une courte recherche, on pourrait tout simplement qualifier ce Bluegrass comme un hybride entre le folk, le jazz, et la country. Mais il n'en est rien, ce groupe Nickel Creek crée son propre rythme, son propre univers, composé de trois membre, qui n'ont d'autres instruments que la guitare, le violon et la mandoline, c'est ce dernier qui rend l'album si particulier, si timide peut-être, si Kentucky.
L'album, simple, mais divers bénéficie d'une production à la hauteur, en effet, le groupe n'a pas hésité à engager des grands noms, et c'est pour celà que l'on retrouve au dos de la pochette Eric Valentine (Queens of the Stone Age, Smash Mouth) et Tony Berg (Aimee Mann) et qui permettra surment à Nickel de réaliser son meilleur album.

Ce qui choc en premier à l'écoute de Why Sould The Fire Die?, c'est la diversité des styles musicaux, ainsi l'aventure commence avec When in Rome très country, mais les sons récurrents, et percutants ne peuvent que rappeler l'Irish Music. Mais avec la repris de Tomorrow is A Long Time de Bob Dilan, la petite Sara nous montre toute l'étendu de son talent vocal, qui participe au charme indéniable de l'ensemble. Cette chanson est la preuve même de l'harmonie qu'il peut exister entre les trois membres, aucun ne s'éfface et aucun n'éclate et laisse les deux autres à l'arrière plans. Le groupe agé de 17 ans, ne pouvait faire preuve que de maturité et c'est Helena qui me servira d'exemple, en effet chanson crecendo qui met en jeux un style plus rock, plus pop, malgré l'omniprésence de cette mandoline. Jonché de rupture, le rythme n'est pas moins bousillé, mais se voit plutôt accru, et qui crée de plus en plus une sensation de tension chez le spectateur qui impuissant est obligé d'attendre la fin qui revisite le genre Bluegrass avec l'incertion d'une baterie, et d'une guitare électrique.

On est bien loin des débuts, Nickel Creek n'imite plus, mais crée, invente, inove, se diversifie à l'image de Best of Luck très particulier peut-être un peu plus Rock/Indie tire son charme du solo vocal de Sara, comment rester insensible à cet cacophonie agréable. Paradoxe incompréhensible, c'est ce qui me vient à l'esprit, lorsque je subit cet album.
Comment passer à côté de la partie lover, on peut citer évidement Doubting Thomas toujours aussi harmonieux sera vous plaire par son côté acoustique et charmeur.

Conclusion:
Difficile à apprécier dès la première écoute, il serait stupide de cantonner à une seule écoute, car vous passeriez à côté d'une belle experience inédite pour mon compte.
Album divers, paradoxal, mais charmeur et surtout harmonieux, c'est le principal atout de ce néo Bluegrass, revu et modifié par le trio américain.
Malheureusement le groupe a décidé de se séparer et de continuer en solo, chacun à plus ou moins pondu son bébé personnel, et je vais voir ce que ca peu bien donner, en attendant: Enjoy this One.

Et voilà donc l'album dans son intégralité en direct-download, et je le répète encore une fois et j'aimerais que celà ne soit pas dans le vide: "si vous aimez cet album, achetez le !"
Nickel Creek - Why Should The Fire Die? DDL