01. Writer's Block
02. Objects Of My Affection
03. Young Folks (featuring Victoria Bergsman)
04. Amsterdam
05. Start to Melt
06. Up Against The Wall
07. Paris 2004
08. Let's Call It Off
09. The Chills
10. Roll the Credits
11. Poor Cow

Vous saviez qu'il faut 0.6L pour remplir un pénis de 5 par 30 cm en érection? Et maintenant c'est la cas, autrement durant la semaine dernière il ne m'ait pas venu que celà en révélation mais bien Peter Bjorn And John un trio suédois qui nous congratule d'un album d'une beauté très raffiné. Ce Writer's Block sorti courant Août est un des tous meilleurs albums de cette année et pourtant, 2006 fut un cru assez exceptionnel au niveau des révélations.

Cet indie-pop venu du nord, s'avère être aussi rythmé que frais. Malgré une intro très destabilisante, et très peu attrayante, on s'étonne de voir un album si accompli avec en ligne de mire le pure chef d'oeuvre: Young Folks qui très 70s, nous emmène dans un tourbillon de battries et de sifflement qu'on s'empresse d'imiter dès la première écoute, mais c'est surtout la voix de la petit Victoria Bergsman qui rend la chanson si mélodique et soignée.
Style très british, on aime ce travaille sur la rythmique qui fait de cette album le plus "groove" que j'écoute couremment et c'est sans compté sur Amsterdam qui est pour moi le titre le plus accompli, le plus fignolé et surtout le plus entrainant, il est totalement impossible de ne pas le siffloter, et pour dire, mon voisin de chambre s'est mis hier à la siffler alors qu'il n'avait occune idée de ce que c'était. Croyant qu'il était devenu un génie de la musique, j'ai du lui dire que c'est ce qu'il avait écouté à travers les murs et déçu, il s'est comme même consolé avec moulte écoute de ce Winter's Block.

Bien entendu l'album est loin d'être parfait, on notera le côté répétitif de Rolls The Credits mais qui est tout de suite effacé par la gaité de Paris 2004. Mais ce qui ressort le plus de l'album c'est l'ambiance nostalgique, vieillotte, mais tellement interressante et plaisante pour l'oreille, Let's Call it off est très sacadé respire ces années seventies qui me font tellement rêver.

Après Falling Out sorti en 2005 dont je n'ai pas eu la chance d'écouter une seule chanson, ce trio produit un pure concentré de fraicheur, plutôt diversifié, ce CD très pop/folk plaira surement à tout les habitués du site, je l'espère. J'ai du mal à écrire donc veuillez m'excuse d'autant plus que j'aurais certainement pas envoyer l'album à l'heure où vous lisez l'article.
Pour me faire pardonner je vous ai laissé dans la radioblog deux/trois titres que vous saurez, je l'espère, aprécier à leur juste valeur.

Aussi, je tiens à m'excuser car c'est un(e) gentil(le) internaute qui me l'a conseillé et j'ai oublié son speudo et j'aurais voulu le (la) remercier en la nommant, mais ce sera donc un remerciement pour un(e) anonyme, à moins qu'il (elle) me fasse le plaisir de se manifester :) !