1. Dream
2. Are We Different?
3. I Don't Think So
4. Lost
5. Rain


Voilà le plus beau cadeau que j'ai pu trouver... Pour ceux qui ne connaitrai pas la plus belle et la plus amicale des chanteuses californienne, je me dois de me lancer dans une biographie étriquée. Totalement inconnu, elle brillera d'abord au côté de Joshua Radin, mais c'est surtout solo que son univers rêveur s'affirme réellement et prend un charme indémodable. Habitué, de Hotel Café, la magnifique donne de façon récurrente des concerts à Los Angeles.

Commençons d'abord par annoncer la couleur, il ne s'agit que d'un EP, c'est à dire d'une minuscule album avec lequel, elle souhaite plaire au maison de disque pour en trouver une. Généralement, pour réaliser ces disques, les artistes ont peu de moyen, ce qui en fait des disques très intimistes. Celui-ci n'échappe pas à la règle. L'abscence d'un nom, ne change rien, on est devant une pure merveille. Cinq titre d'une beauté presque incomparable (j'y vais peut-être un peu fort...)

D'abord, Priscilla Ahn choisi Dream comme premier titre, mais quelle meilleure entrée en scène que cette ballade? Priscilla toucherait presque les sîmes de mon coeur pourtant en pierre. Douceur, tendresse, mais pourtant on ne tombe pas dans la naïveté, la chanson garde les distances avec des percussions qui empêche à sa superbe voix de prendre toute la bande. Les mots coulent, s'envole comme son rêve qui devient alors le notre. Enfin ce titre vasille entre le velour, et le rêve, immencable.

Are We Different?, déjà plus rythmé, moins intimiste, n'oublie pas pour autant d'être un titre qui résonnera dans votre tête des journées durantes. Autobiographique? une avalanche de questions qui est d'autant plus de questionnement pour soi-même. La mélodie est toujours rêveuse, très aérenne, mais ce sont toujours ces percussions, qui provoque ce contraste que j'apprécie tant chez Priscilla Ahn

I Don't Think So, toute nouvelle track pour moi, je n'avais jamais eu la chance de l'écouter avant l'achat de l'album, et encore plus rythmé, on voit que la petite souhaite nous montrer qu'elle sait jouer de sa gratte en même tant qu'elle pousse la chansonnette. Apréciable d'autant plus que le tout sens le printemps. L'harmonica quant à lui ne sert strictement à rien :) ! mais qui oserait dire du mal de Priscilla.

Ensuite, avec Lost et Rain, le chanteuse californienne nous montre tout l'étendu de son talent avec une composition pénétrante, mais c'est surtout ses prouesses vocales qui font des deux titres ce qu'ils sont, à savoir deux objets d'intronisation, de cure, il est certain que ces deux tracks ne peuvent être comprise que par elle, car elles ont été composés uniquement pour elle à fin d'exhortée ce qu'elle a sur le coeur. Malheureusement, cette petite a une facheuse tendance à impliquer son spectateur et, impossible de rester impassible devant deux merveilles pareils, et c'est réfléchit qu'on écoute avec le coeur s'il vous plait.

Enfin voilà, une musique simple, mais bon dieu qu'est-ce qu'elle est attachante avec sa petite trogne... Jamais une chanteuse n'aura été aussi présente dans mon âme, alors que celle-ci a seulement sorti un petit EP composé de 5 tracks.
Un conseil, ne passer pas à côter, c'est mon cadeau de Noël pour tout ceux qui auront été fidèle à mon blog. Cette petite ira loin, et vous le savez.
Par contre il serait souhaitable que vous achetiez l'album si celui-ci vous plait, et c'est vraiment pensé. Il est vrai que vous pouvez ne pas aimer, mais à ce moment vous ne seriez pas ici sur ce blog, alors s'il vous plait, aidez cette artiste qui mérite son appélation.

LIENS: Priscilla Ahn - EP