Nouveau thème.

Petit post rapide pour annoncer que j'ai changé de thème au cas où vous n'auriez pas remarqué... Je suis toujours à la recherche d'un plugin ou d'une solution pour cacher les albums au mal poli...

J'aime bien ce nouveau thème, il est sobre, et s'adapte assez bien à mon état d'esprit actuel.



Coup de gueule, ou cherche solution.

Voilà, en relevant les statistiques de flouz.info dont je vous ferais part, j'ai noté que les albums de certains artistes étaient alégrement téléchargés...
Je dois dire que celà me rassure, mais me dégoute en même temps, il est vrai qu'avec, uniquement pour le moi de Décembre:
- 131 téléchargements Damien Rice - 9 pour 7 remerciements. (plus de 400 autres téléchargements le mois derniers)
- 75 téléchargements de Sonya Kitchell - Words Came Back To Me pour 4 remerciements.
- 50 téléchargements de Imogen Heap - Chansons Inédites. pour 2 petits remerciements.
- 40 téléchargements de Paolo Nutini - These Streets pour 3 remerciements (et encore...). (50 téléchargements le mois dernier).
- 35 téléchargements de Brett Dennen - So Much More pour un capital de 2 remerciements... (135 pour le mois de Novembre.)

Inutile de vous informez que parmis le minuscule nombre de personnes qui ont la politesse de remercier, on retrouve les mêmes noms chez chacuns des artistes.

Sachant que j'oublie litteralement les 48500 téléchargements de Speeding Cars de Imogen Heap ou encore 13000 pour All Good Things et Promiscious qui ont récolté aucuns remerciements, ceux là ont été supprimé du server, en espérant que les habitué on pu se servir avant :D.

Si vous calculez bien, le trafic engendré par ces divers téléchargements est immense (environ 13Go par jour), en supprimant les quelques mp3 j'espère que le trafic diminuera, mais si on (Freddy et moi) nous n'avons pas plus de remerciement, je serais obligé d'arrêter de vous proposez des albums en ddl.

Néanmoins, je tiens tout de même à remercier ceux qui m'ont donné l'envie de continuer ce que j'ai commencé... Je ne sais pas si ceux là souhaite être nommer? mais il suffit de regarder les commentaires et vous les trouverez sans problèmes :) !

Le but du post était tout de même de trouver une solution à ce dilemne, alors si quelqu'un à une solution pour obliger les gens à poster un commentaire pour pouvoir voir le lien?
Sinon, je serais obligé de donner le lien individuellement par mail, et autant dire tout de suite que à cause de l'école je ne check pas mes emails tous les jours...



The Quiet (Elisha Cuthbert), Trailer, Bande Annonce.

Après le Teenmovie, le film d'horreur voilà que l'ultimement belle Elisha Cuthbert par à la conquête du thriller. Derrière les caméra on a le droit à Jamie Babbit surtout connu pour avoir réaliser quelques épisodes de séries comme Nip/Tuck.
Le trailer est plutôt apétissant, Elisha resplendit, mais surtout captive, en étant étonnement convaincante dans son rôle de pompom girl cynique.
J'attends avec impatience le résultat, il ne devrait pas tarder, en attendant je pense que le revisionnage de Girl Next Door va s'imposer !
PS: on y retrouve des acteurs que j'apprécie assez comme Martin Donovan vu dans Weeds, ou David Gallagher (7 à la maison)



Number 23 (numero 23, Jim Carrey) Bande Annonce Trailer.

A vrai dire, j'étais en train de me réécouter Give Up de The Postal Service, sublime toujours aussi éprouvant, terrifiant mais d'une beauté...
Enfin, j'étais entrain de checker, le chemin des acteurs qui m'avaient fait chavirer et Jim Carrey en fait inévitablement parti avec Eternal Sunshine. Et bien voilà que l'acteur ultra connu pour ces rôles bidons de fanfarons, s'attaque à un nouveau style: le film d'horreur.
Mais c'est pas pour le film en lui même que je met la bande annonce, c'est pour les potes de la prépa qui voit le 12 partout, et bien il pourront aller voir un film où il y aura du 23 partout :) ! Dommage !

Sérieusement j'attends pas mal ce film, pas uniquement pour voir Jimmy mais surtout pour voir ce que va donner Joel Schumacher, non pas le pilote de F1, mais le réalisateur déjà à l'origine de Phone Game, mais aussi de Phantom of The Opera ou bien Tigerland... A suivre.



Crank (Jason Statham)

Synopsis:
A Los Angeles, un tueur à gages déchaîné se lance dans une course contre la montre pour trouver le remède au poison dont il a été inoculé.

Critique:
Et oui, l'année 2007 commence juste et vacance oblige, je me remet au cinéma, et voilà que j'ai eu la "chance" de visionner Crank le dernier film de Jason Statham (vu dans London, Snatch et plein d'autres...). Mais le plus étonnant, c'est de voir que les réalisateurs ont une filmographie totalement vierge, et ceux-ci se voit tout de même confier un film au budget qui s'élèverait à 15 000 000 $. Autant le dire tout de suite, on sent que les deux manquent d'expérience, mais le rendu final, n'est pas si mauvais.
Placer directement dans le vif de l'action, les réalisateurs choisissent la carte de la destabilisation, et ca fonctionne, tout de suite plonger dans une ambiance très hip/hop, mais surtout survolté, le film prend de la vitesse, et pour celà on a le droit à une réalisation surexitée et jouissive. Le principe est interessant, ainsi un tueur à gage est obliger de bouger, d'avoir sa dose d'adrénaline sinon il meurt, celà promet normalement un film où on n'a pas le droit de s'ennuyer et c'est le cas, néanmoins certaines scènes sont trop mal foutu, ainsi l'utilisation de Google Map, fait très amateur, de plus le mélange entre Mickael Mann et une réalisation a la MTV peut énerver à la longue.
Pourtant ce GTA version cinématographique puise sa force étonnement chez Jason peut connu pour être un bon acteur, ici il est plutôt amusant dans un rôle qui lui va très bien, d'autant plus que ca voit originale est sublime, j'adore !

Screens:
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Conclusion:
Difficile de donner un verdict à un film plein de bonne intension mais qui tombe dans le bof trop souvent, pourtant l'originalité était présente, il manquait peut-être juste ce soupson de génie dans le scénar. La réalisation aussi aurait pu être bien meilleure.
Cependant, ce thriller coqué vous plonge dans l'univers des jeux vidéos, et il est certain que la critique pseudointellectuelle Française va accueillir ce film comme surfait et très mal réaliser.



Pourquoi quand on pète, ca pu ?

Tout le monde a en mémoire, la scène presque mytique de Dumb & DumberJim Carrey a le "bon" goût d'allumer son pète, devant ces beaux parents. Et bien, je me demande aujourd'hui pourquoi donc cette eruction de méthane par le collon prend une définition olfactive toute particulière, on pourrait aller jusqu'à parler de pollution olfactive pour certain.

Tout le monde associe, le "caca de fête", à un "caca qui fouètent" mais pourquoi donc?
Certains ponctuent leurs raisonnements de "t'as le cul moisi" ou de "t'as le cancer de l'anus" ou encore "moi ca sent la rose." autant de réponse inutile pour un question d'une intégrité presque scatophile, mais qui n'est pour le moins essentiel.

Je vous vois rigoler de là, en disant que ce n'est pas un problème pour vous, mais avec vos 14 flatulences quotidiennes, vous n'êtes pas à l'abri de ce fléot qui vous surprend à n'importe quel moment: pendant l'amour, pendant le marché, au McDo (mais là on sent pas la différence), ou pire encore pendant que vous avez la gastro...
Oh oui, cette scène rappelle bien des souvenirs à certains, pour ma part, je baiserais la tête et j'oublierais tout celà, il m'aura fallu près de 3 ans de thérapie pour oublier cette (ces?) facheuse(s) aventures.

Passons, pour la réponse vous l'aurez: ICI.

Mais moi je pensais à quelque chose de plus grand de plus utile, de plus mélioratif pour ces odeurs, pourquoi en pas en faire des parfums? comme ça on pourra astucieusement dire, "j'ai pété, ca sent comme mon channel numéro 5". Voilà encore une abération de la société qui a provoqué et obligé ces relan d'odeur affectueuse a être obligée d'errer dans la honte et dans le tabou de la société !
Alors je dis stop, assumez, surtout en ces temps de fêtes, assumez ce qui fait parti inérentes de votre corps ! et petez, oui PETEZ mes frères !

C'était un message d'une inutilité presque incontestable, mais il fallait que je le dise.




Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap