1. Slow Moves
2. Remain
3. Lovestain
4. Heartbeats
5. Crosses
6. Deadweight On Velveteen
7. All You Deliver
8. Stay In The Shade
9. Hints
10. Save Your Day
11. Broken Arrows

José Gonzalez. Comme son nom ne vous l’indique pas, le garçon est suédois (d’origine argentine). Baignant dans la culture latino-américaine dès son plus jeune âge, il en tire son jeu de guitare si particulier, un jeu où il essaye d'être en harmonie avec son instrument et d'en retirer avec délicatesse le maximum. Comme ça, il ne vous dit sans doute rien. Mais vous n’avez sans doute pas pu résister à ses arpèges magnifiques, à sa voix profonde, à cette ballade douce et légère qui sert de bande-son à la pub Sony Bravia. Vous savez, celle où des milliers de bulles de colorées dévalent en sautillant les pentes de San Francisco. Sans doute l’une de mes pub préférées. Et bien la chanson qui l’accompagne est la reprise de Heartbeats par José Gonzalez (originellement chanté par un groupe électro-pop suédois, The Knife). Et si vous avez vu ce spot, nul doute que comme moi, vous êtes tombé sous le charme de José Gonzalez et de cette ballade aussi aérienne que ces milliers de bulles rebondissantes.


Heartbeats est sans nul doute le titre phare de l’album. Mais le reste de Veneer poursuit dans cette même lignée. Un album plein de mélancolie, de douceur, de mélodies inoubliables, de tristesse magnifique… Peu de songwriters écrivent de si belles chansons, peu manient aussi bien les arpèges de guitares et peu rendent tout simplement une guitare folk aussi hypnotique. José Gonzalez réussit à nous entraîner dans au autre monde, un monde dans lequel un homme avec sa seule guitare parvient à faire jaillir les émotions, par la seule force de sa personnalité, un monde pas forcément meilleur, mais un monde différent, un monde dans lequel la musique n’est pas tout à fait semblable. Une parfaite alchimie entre l’artiste et son instrument, une impression de communion, qui est à l’origine d’un album somptueux, qui s’avérera bien vite indissociable de vos peines, de vos joies, de votre vie.


Et pour reprendre la conclusion d’un certain Head, avec José Gonzalez, on tient là un exemple de modestie et d'authenticité musicale, loin des formats imposés aux artistes, qui à l'écoute nous fait re-confirmer une chose : ces pantins télévisuels qui hantent les châteaux ou autres castings sont vraiment en carton. On se dit également que l'artiste, c'est celui qui sait en dire le plus avec le minimum de moyens. José Gonzalez est de ceux-là.


Je vous file Veneer en ddl car je sais qu'il est très dur à trouver en France, mais sachez que celui-ci sera retiré du serveur le 07 janvier au soir, sauf contre-ordre du Big Boss. Par ailleurs, vous trouverez 3 titres de Veneer dans la radioblog, à savoir Save Your Day, Crosses et le sublime Heartbeats.