Sego et Sarko Sont Dans un Bateau (Karl Zero)

Critique:
En plein buzz politique, Karl Zero choisit le moment adéquate pour sortir son deuxième film du genre après Dans la peau de Jacques Chirac, la recette est la même, il ne cherche pas à prendre parti il souhaite juste ridiculiser les deux candidats, que ce soit Sego et Sarko les deux en prennent pour leurs grades !
Ce n'est pas non plus Fahrenheit 9/11 où la critique est bien trop virulante, ici il s'agit juste de faire une critique ironique et de montrer que les deux prétendants à la chaise présidentielle ne sont pas si différent: même ambition démesurer, même volonté de médiatisation, ou de décrochage de leur parti politique...
Parfois marrant, Karl Zero utilise et abuse de la deuxième personne du singulier comme s'il s'adressait directement à eux pour les faire réfléchir? par persuader que celà change quelques choses, il n'y a pas de grosse révélation encore une fois Karl Zero ne se ridiculise pas une seule fois à chercher des coïncidences qui créeraient un mécontentement de la population. Il souhaite véritablement juste montrer qu'aucuns des deux et encore moins les autres candidats sont aussi bien qu'ils souhaitent le faire retranscrire.
Néanmoins, il ne dit pas que du mal des deux, ainsi on peut voir Sarkozy et Royale dans leur intimité cherchant à associer leur vie de famille à une politique à plein temps. Il nous décrit une Ségolène presque froide, alors que Nicolas est plus dépeint en humain qui arrive à rigoler sans pour autant oublier son obsession pour les banlieues.

Conclusion:
Le résultat est sympatique, reste politiquement correcte, ne déborde pas ce qui m'a beaucoup plu, il se garde d'être révolutionnaire, ne prend pas parti... Un bon film, sans réelle prétention.



Télécharger légalement et gratuitement de la musique grâce au p2p: utopie?

"C’était courant à la fin des années 90, les organismes de défense des droits d’auteur s’en sont sérieusement occupé au début des années 2000, mais il se pourrait que cette pratique revienne à la charge vers la fin de cette décennie, la légalité en plus. Télécharger gratuitement et légalement de la musique protégée par droits d’auteur, c’est possible. C’est en tout cas ce que veut instaurer Intent MediaWorks, une société souhaitant inclure de la publicité pour rémunérer les ayants droit.

De plus en plus de P2Pistes

Malgré la répression et la peur que certains tentent d’instaurer, les utilisateurs de P2P, que ce soit légal ou non, sont de plus en plus nombreux. Pour autant, les ventes de services de musique payants ne s’envolent pas vraiment. Selon une jeune entreprise nommée MediaWork, il va donc falloir exploiter au mieux le public des réseaux P2P. Sachant que leur nombre était estimé à 9,4 millions dans le monde en 2006, si on arrive à gagner un certain bénéfice sur chacun, les chiffres seraient alors bien suffisants pour rembourser les ayants droit.

Quand la publicité règle les comptes

La solution de MediaWork : la publicité. Lorsqu’un internaute lance son logiciel de téléchargement par P2P (LimeWire ou Shareaza, par exemple), il se voit demander s’il désire visionner de la publicité pour accéder à certains téléchargement spéciaux. S’il accepte, il pourra par exemple télécharger des morceaux de la chanteuse canadienne Avril Lavigne, qui participe au programme. « Les consommateurs ne veulent pas détrousser les gens, explique Les Ottolenghi, président et cofondateur de MediaWork, ils veulent juste obtenir leur musique aussi simplement que possible ». Selon les estimations de MediaWork, près de 60% des utilisateurs de P2P seraient prêts à supporter de la publicité pour avoir le droit de continuer à télécharger gratuitement."
Source: Infos-du-net.com


Voilà ce qu'annonce fièrement infos-du-net.com alors qu'un gros moustique de la taille de ma main regarde mon bras voulant qu'une chose: me sucer mon sang.
Qu'importe, même si l'idée par d'une bonne intention ce phénomène relève plus de l'utopie que du réalisable puisque je ne pense pas que l'industrie du disque se contente de si peu? D'autres idées ont pourtant déjà été proposées et toutes mortes dans l'oeuf, il n'y a qu'à regarder le licence globale qui permettant moyennant un forfait d'avoir accès au p2p gratuitement...
Après d'autres inconvenients peuvent se revéler si par 'chance' ce système vient à exister, en commençant par la taille et le contenu des publicités qui ne feront que globalement poussés les utilisateurs à installer divers patch pour supprimer ces nombreuses publicités qui arriveront par milliers.
Pas réellement d'accord avec le principe, je n'ai pourtant pas de meilleurs idées ce qui m'empêche comme tout ceux qui souhaite critiquer cette solution d'être crédible. J'attends donc impatiemment une véritable solution crédible qui permettra de mettre fin à cette guerre entre les majors et les utilisateurs des réseaux souvent usités à des fins illégales.
Ce qui me chagrine de plus en plus, c'est que globalement les artistes ne se plaignent pas ! à l'inverse des maisons de disques qui n'ont certainement pas besoin d'un revenu encore plus élevé pour survivre?



Blog Selection #2 (Chronique-Girl)

Deuxième édition de cette section qui ne connait pas une expension extraordinaire, pourtant je suis de nombreux blogs...

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Qui a dit que les skyblog étaient associés aux articles mal-écrits, juste bon à se mettre en photo sur le net? Moi ! je l'avoue, et c'est pour cette raison que j'ai décidé de faire la pub du skyblog de chronique-girl.
Il s'agit d'une adolescente (encore) qui est dans l'ultime classe du lycée, mais elle a une particularité: elle est différente. Enfin c'est ce qu'elle veut nous faire croire, et c'est ce qu'elle veut se convaincre en produisant des articles très bien écrits, décalés, tout simplement remplis d'humour qui sont à prendre au premier et au second degré.
J'aime assez son style, elle utilise son expérience personnelle pour produire une réfléxion plus ou moins poussée sur différents sujets qui dépassent son petit salon des Verdurins... En effet, la petite nous décrit sa classe et bizarrement tout le monde pourra retrouver sa propre classe avec le fana de foot, la garce, l'intello, et le milieu (vous en général :)). Alors on a le droit aux potins, aux histoires de couples, en passant par les batailles orales ou encore les dépréciations des profs, enfin véritable Feux de l'Amour de la Terminale...
J'aime beaucoup ce blog, qui préfère ne pas produire à la chaine et choisi de tout simplement créer, pas forcément innover ! Côté design, il a un effort mais dans le cadre de la mouture proposée par skyrock, tout design reste limité et divague très vite vers la surrenchère des colories. Je suis assez déçu j'aurais souhaité avoir une interview de la rédactrice mais elle n'a pas répondu à mon email? C'est pour ça que j'espère qu'elle passera dans le coin, qui sait?

Enfin, un espoir dans un lieu (skyblog) où ne règne que mauvais goût, d'autant plus que cette chronique-girl est un peu le cheval de bataille d'une petite communauté de skyblogger qui arrivent, dans des proportions raisonnables, à créer un environnement ironique, amusant, et quelques fois intelligents...

LIENS:
chronique-girl.skyblog.com

Album en écoute:
Rachael Yamagata - Happenstance

MP3:
Tigan & Sara - Where Did The Good Go me fait bien penser à l'esprit du blog...


EDIT (1/05/07): Le blog a fermé, il n'a même pas laissé ses anciens articles. Dommage !
EDIT: (4/05/07): Le blog a réouvert ! Ne cherchez pas, c'est un fille qui le tient et adolescente qui plus est !



Keren Ann - Not Going Anywhere

Not Going Anywhere
Polly
Road Bin
End of May (version anglaise de Le sable mouvant)
Sailor & Widow
Sit in the Sun
Right Now and Right Here (version anglaise de La Disparition)
Seventeen (version anglaise de Surannée)
Spanish Song Bird (version anglaise de Mes pas dans la neige)
By the Cathedral
Ending Song

Née en Israël en 1974, elle va 'déménager' au Pays-Bas avant de rejoindre notre belle contrée française. Je l'annonce tout de suite je ne pense pas trop m'attarder sur cette oeuvre qui est certainement trop subtile pour moi.
Certes; c'est beau, féérique, et trop rêveur, alors les mélodies sont aussi touchantes qu'enivrantes, mais il manque terriblement de rythme. J'aime beaucoup ce style, mais il reste très difficile d'accès. On a bien Not Going Anywhere véritable chef d'oeuvre de la musique, accéssible dès la première écoute qui touche par sa simplicité et la mise en avant des violons, gentillement accompagnés de sa voix timide.
Et c'est bien ce point qu'il faut mettre en avant dans cette album, une voix hors norme qui s'accorde parfaitement donnant une impression d'osmose ambiante très agréable. Pour sûr (j'aime cette expression) que ce CD vous fera sentir bien dans votre peau, avec des titres réposants tel que Ending Song d'une beauté rare, le titre le plus accompli et le plus magnifique, où ne règne que la grâce de sa composition.

Mais après il est vrai qu'il faut sacrément être dans le 'trip' pour ressentir ce qu'elle veut transcrire, et l'ambiance du CD en général est un peu molasse à comparer à un Joanna Newsom qui est arrivé dans un style similaire à créer une véritable oeuvre prenante, ce que n'arrive pas à tout les coups Keren Ann.
Enfin, n'oublions pas qu'avec son troisième album: Not Going Anywhere la maturité et la douceur est au rendez-vous, ce qui lui permettera, peut-être si vous lui en laisser l'occasion, de faire chavirer votre coeur et votre sens esthétique.

Oeuvre touchante, qui se démarque grâce à sa composition et une ambiance globalement envoûtant.

LIENS:
Site Officiel
MySpace
Acheter l'album

Je laisse bien évidemment deux-trois titres dans la radioblog.

Note: 16,5/20



Because I Said So (Diane Keaton, Mandy Moore)

Synopsis:
Daphné Wilder vit avec ses trois filles, Maggie, Mae et Milly. Elle décide de trouver l'homme "parfait" pour Milly, afin que celle-ci ne fasse pas les mêmes erreurs qu'elle. Daphné fait donc passer, à l'insu de ses filles, une petite annonce personnelle pour sélectionner les prétendants ...

Critique:
Les jeunes pousses Hollywoodiennes se voient souvent offertes des comédies romantiques prévisibles, et moyennement amusante, et malheureusement la mignonnette Mandy Moore n'a pas échappé à la règle. On la retrouve ainsi aux côtés de la très expérimentée Diane Keaton sublime, et qui éclaire l'écran par sa fraicheure. A l'instar de cette dernière, Mandy Moore n'en n'oublie pas pour autant d'être charmante, et garde son rôle de fille gauche mais qui fait craquer tous les garçons.
Quant au film, il souffre d'un scénario qui essaye de s'éloigner des clichés sans réellement y arriver, sauf peut-être grâce à deux trois dialogues qui sont échangés avec légèreté et plus ou moins d'intelligence, mais très vite le film revient dans les moules imposés par Hollywood préfèrant montrer l'incroyable garde robe du couple mère-fille qui se battent tous au long du film pour savoir laquelle aura la plus jolie robe...

Conclusion:
Pas réellement mauvais, le film repose essentiellement sur ses deux actrices qui illumine l'écran par leur charme naturel mais en face on a presque personne pour donner les répliques... Pure divertissement? certains, presques aucuns avis, sauf peut-être sur l'architecture moderne?!?
On dira que ce film reste pour les grands sentimentaux :)



Scrubs Saison 7 info (plus Fletch, Bill Lawrence)


Donald Faison, Zach Braff

Quelques nouvelles sont apparues à propos du futur de la série Scrubs initialement créé par le père de Spin City (Bill Lawrence). En effet, alors que la saison 6 était déjà annoncé comme la dernière, voilà que le héro lui-même nous affirme qu'il y aura une 7ème saison qui sera programmé normalement sur ABC et non pas sur NBC qui préfère se séparer de Zach Braff et sa bande. (Il faut dire que la nouvelle star américaine devient la mieux payer de la télévision...).
Néanmoins, il est dit que ce sera l'ultime saison et il est évident que Bill Lawrence refusera toute spin-off (genre Angel, Joey etc) qui metterait au devant de la scène un des acteurs de Scrubs. C'est donc une joie pour les fans qui peuvent se réjouir d'une nouvelle année au Sacré Coeur.

Si vous ne le saviez pas, Zach Braff était censé incarner Fletcher dans le remake de Fletch Lives qui sera scénarisé et réalisé par Bill Lawrence lui-même. La collaboration est donc tombé à l'eau, puisque le réalisateur de Garden State préfère se consacrer à son prochain projet Open Hearts remake lui aussi d'un film Danois (dont il sera le réalisateur et probablement pas acteur).


Ryan Reynolds

Cependant, le rôle a été proposé à Ryan Reynolds (Van Wilder, American Party, Blade 3, Amityville...) ce qui me plait assez puisqu'outre sa joyeuse mouille, il a le profile parfait pour ce rôle...



1 2 3 4 5 >


Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap