Keren Ann - Not Going Anywhere

Not Going Anywhere
Polly
Road Bin
End of May (version anglaise de Le sable mouvant)
Sailor & Widow
Sit in the Sun
Right Now and Right Here (version anglaise de La Disparition)
Seventeen (version anglaise de Surannée)
Spanish Song Bird (version anglaise de Mes pas dans la neige)
By the Cathedral
Ending Song

Née en Israël en 1974, elle va 'déménager' au Pays-Bas avant de rejoindre notre belle contrée française. Je l'annonce tout de suite je ne pense pas trop m'attarder sur cette oeuvre qui est certainement trop subtile pour moi.
Certes; c'est beau, féérique, et trop rêveur, alors les mélodies sont aussi touchantes qu'enivrantes, mais il manque terriblement de rythme. J'aime beaucoup ce style, mais il reste très difficile d'accès. On a bien Not Going Anywhere véritable chef d'oeuvre de la musique, accéssible dès la première écoute qui touche par sa simplicité et la mise en avant des violons, gentillement accompagnés de sa voix timide.
Et c'est bien ce point qu'il faut mettre en avant dans cette album, une voix hors norme qui s'accorde parfaitement donnant une impression d'osmose ambiante très agréable. Pour sûr (j'aime cette expression) que ce CD vous fera sentir bien dans votre peau, avec des titres réposants tel que Ending Song d'une beauté rare, le titre le plus accompli et le plus magnifique, où ne règne que la grâce de sa composition.

Mais après il est vrai qu'il faut sacrément être dans le 'trip' pour ressentir ce qu'elle veut transcrire, et l'ambiance du CD en général est un peu molasse à comparer à un Joanna Newsom qui est arrivé dans un style similaire à créer une véritable oeuvre prenante, ce que n'arrive pas à tout les coups Keren Ann.
Enfin, n'oublions pas qu'avec son troisième album: Not Going Anywhere la maturité et la douceur est au rendez-vous, ce qui lui permettera, peut-être si vous lui en laisser l'occasion, de faire chavirer votre coeur et votre sens esthétique.

Oeuvre touchante, qui se démarque grâce à sa composition et une ambiance globalement envoûtant.

LIENS:
Site Officiel
MySpace
Acheter l'album

Je laisse bien évidemment deux-trois titres dans la radioblog.

Note: 16,5/20



Because I Said So (Diane Keaton, Mandy Moore)

Synopsis:
Daphné Wilder vit avec ses trois filles, Maggie, Mae et Milly. Elle décide de trouver l'homme "parfait" pour Milly, afin que celle-ci ne fasse pas les mêmes erreurs qu'elle. Daphné fait donc passer, à l'insu de ses filles, une petite annonce personnelle pour sélectionner les prétendants ...

Critique:
Les jeunes pousses Hollywoodiennes se voient souvent offertes des comédies romantiques prévisibles, et moyennement amusante, et malheureusement la mignonnette Mandy Moore n'a pas échappé à la règle. On la retrouve ainsi aux côtés de la très expérimentée Diane Keaton sublime, et qui éclaire l'écran par sa fraicheure. A l'instar de cette dernière, Mandy Moore n'en n'oublie pas pour autant d'être charmante, et garde son rôle de fille gauche mais qui fait craquer tous les garçons.
Quant au film, il souffre d'un scénario qui essaye de s'éloigner des clichés sans réellement y arriver, sauf peut-être grâce à deux trois dialogues qui sont échangés avec légèreté et plus ou moins d'intelligence, mais très vite le film revient dans les moules imposés par Hollywood préfèrant montrer l'incroyable garde robe du couple mère-fille qui se battent tous au long du film pour savoir laquelle aura la plus jolie robe...

Conclusion:
Pas réellement mauvais, le film repose essentiellement sur ses deux actrices qui illumine l'écran par leur charme naturel mais en face on a presque personne pour donner les répliques... Pure divertissement? certains, presques aucuns avis, sauf peut-être sur l'architecture moderne?!?
On dira que ce film reste pour les grands sentimentaux :)



Scrubs Saison 7 info (plus Fletch, Bill Lawrence)


Donald Faison, Zach Braff

Quelques nouvelles sont apparues à propos du futur de la série Scrubs initialement créé par le père de Spin City (Bill Lawrence). En effet, alors que la saison 6 était déjà annoncé comme la dernière, voilà que le héro lui-même nous affirme qu'il y aura une 7ème saison qui sera programmé normalement sur ABC et non pas sur NBC qui préfère se séparer de Zach Braff et sa bande. (Il faut dire que la nouvelle star américaine devient la mieux payer de la télévision...).
Néanmoins, il est dit que ce sera l'ultime saison et il est évident que Bill Lawrence refusera toute spin-off (genre Angel, Joey etc) qui metterait au devant de la scène un des acteurs de Scrubs. C'est donc une joie pour les fans qui peuvent se réjouir d'une nouvelle année au Sacré Coeur.

Si vous ne le saviez pas, Zach Braff était censé incarner Fletcher dans le remake de Fletch Lives qui sera scénarisé et réalisé par Bill Lawrence lui-même. La collaboration est donc tombé à l'eau, puisque le réalisateur de Garden State préfère se consacrer à son prochain projet Open Hearts remake lui aussi d'un film Danois (dont il sera le réalisateur et probablement pas acteur).


Ryan Reynolds

Cependant, le rôle a été proposé à Ryan Reynolds (Van Wilder, American Party, Blade 3, Amityville...) ce qui me plait assez puisqu'outre sa joyeuse mouille, il a le profile parfait pour ce rôle...



Zach Braff at The Tonight Show Jay Leno

Il n'y a pas longtemps j'ai posté la vidéo d'hommage à Zach Braff ici-même. Et il faut croire que je ne suis pas le seul à avoir apprécié, l'acteur lui-même a adoré et à même placer le fan en premier dans sa liste des ses amis sur son MySpace. Et il n'y a pas très longtemps (une petite semaine), le réalisateur a eu son 1/4 heure de gloire dans le très renommé Tonight Show pour parler de son prochain film The Ex (retardé puis renommé enfin un bon film hollywoodien), et il a donc parlé de sa vie et en particulier de cette vidéo qu'il aime tellement qu'il la chante sous sa douche. Imaginez le chanter: "I don't care what you thing, in a non gay way I love Zach Braff, Zach Braff"...

L'émission en entier: Part 1, Part 2



Sitemap