Richard Linklater (un de mes réalisateurs préférés) possède une filmographie qui ferait rêver tout bon réalisateur. Maitre du cinéma indépendant, il ne s'attaque qu'au projet dont il est le scénariste/réalisateur, et en 1993 il choisit les années 70's et le 'college' comme nouveau sujet pour son film.
J'aime l'esthétique vestimentaire, l'état d'esprit, et la musique de ses années, de plus j'adore la mise en scène de l'américain, et par dessus tout j'apprécie grandement les teenmovies alors la sauce à forcément pris. Derrière une façade évidemment simpliste, dépeint d'herbe, de bière et de fin d'année synonyme de bizoutage, de beuveries, et de sexe Richard Linklater n'oublie pas quel grand penseur il est, et dans un environnement pourtant non propice à toute réflexion, le génie du dialogue va nous faire subir son point de vue.
Intelligent comme il est, il sait très bien que ces échanges vocales cruellement vrais, et perspicacse ne sonneraient pas juste dans la bouche de n'importe quel étudiant. Donc de façon amusante, il crée ce groupe de "geek" avec lesquels ils se permet toutes les folies orales, en distillant à tour de bras ses coups de gueules, sa philosophie sur le monde des années 70's, sur la drogue, sur ce cruel 'college' américain qui forge les esprits soit vers une sociabilité, une réussite, soit vers la création de névroses, de refermement sur soi...

Réflexion amusée sur le bizoutage, sur ce monde des années 70's, en passant sur l'idée reçu "des plus belles années de la vie", Richard Linklater est efficace dans sa démonstration et s'appuie sur des acteurs inexpérimentés qui pourtant, s'en sortent avec brio. J'aime, je recommende, j'impose... Highly Recommended.