Alors qu'Elisha Cuthbert s'essaye à la photographie, Mandy Moore sort son nouvel album qui lui a demandé deux ans de préparation.
Oubliez simplement toute la merde qu'avait bien pu nous donner l'ex de Zach Braff, parce qu'avec ce Wild Hope elle se distingue assurément des midinettes au style pop/commercial lancées au début des années 2000 par les maisons de disques (dont elle faisait partie).
Même si elle garde l'amour un peu potiche (mais qu'un peu) comme principal fil conducteur pour son nouvel album, elle a au moins eu la grande intelligence de faire appel à des artistes grandioses pour l'épauler dans la composition et l'écriture de certains titres (qui s'avère être les meilleurs).

Extraordinairement belle, que ce soit sa frimousse brune, son physique d'ange et même sa voix; tout chez elle à l'air parfaitement harmonique. (elle est sublime avouez-le)

Parlons maintenant des collaborations ! Elle a avant tout fait appel aux Weepies avec qui elle a d'excellents rapports, et cette entente à donner naissance au premier single Extraordinary. Mais le duo mari/femme a aussi participé à l'élaboration du déjà plus folk All Good Things et les Weepies aurait faillit à leur réputation s'il n'avait pas aidé la célibataire à composer une ballade: Most Of Me.
Mais là où je suis le plus heureux, c'est pour l'arrivée de Rachael Yamagata qui lui a pondu un Ladies Choise une pointe trop pop; mais alors on retrouve tout le groove de la chanteuse de Chicago qui s'allie étrangement bien avec la voix douce de Mandy.

Le reste de l'album est un peu en dessous malgré l'aide apporté par Lori McKenna mais reste d'un niveau bien plus élevé que ces anciens albums, enfin il faut dire qu'avec l'arriver de John Alagia à la production le tout ne peut que être remonté (producteur de John Mayer, Dave Matthews Band).

Tout de même, Mandy Moore a su réaliser un Wild Hope que j'ai apprécié parce qu'il est avant tout personnel, on sent qu'elle chante ses textes, qu'elle a mis une grande part d'elle dans cet album et le résultat est honorable !

Tout fonctionne sur les roulettes pour cette brunette de seulement 23 ans qui aura cassé le coeur de Zach Braff mais avec beaucoup de politesse et elle va même s'excuser puisque son album parle d'amour: « Je suis sûre qu'il entendra toujours parler de l'album. Le pauvre garçon en entendra probablement parler dans chaque entrevue. »
Aussi actrice, sa carrière décolle aussi (enfin ça reste du film un peu niais) et elle joue notamment aux côtés de Robin Williams dans License to Wed.



LIENS:
Site Officiel: www.mandymoore.com
MySpace: www.myspace.com/mandymoore
Acheter: Amazon

MP3:
Ladies Choises
Extraordinary
Looking Forward to Looking Back

Wild Hope n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est surtout que j'ai été étonné du changement radical et de la qualité d'un CD que je ne pensait même pas écouter !