MP3 Selection #19 (Sherree Chamberlain, Kate Voegele, Sandra Poulain)

image%20n%B0131%2022h31 Je reviens à une sélection 100% féminine, et attention accrochez-vous bien. Je suis même arrivé à offrir une petite place méritée à une petite française.

Je n'ai pas résisté à replacer Sherree Chamberlain et son groupe, et cette fois-ci c'est avec Help Me I'm Falling difficile ballade acoustique toujours aussi déchirante.
Pour la petite française, vous l'aurez deviné grâce au nom il s'agit de Sandra Poulain tout droit exportée de Toulouse. Alors oui ! elle chante dans la langue de Shakespear, mais c'est tellement plus jolie ! Très harmonique, elle pioche son inspiration chez les Cranberries, Tracy Chapman, Rachael Yamagata, et les Weepies alors forcément son style pop/folk s'intègre aisément dans l'état d'esprit du blog.
Et enfin Kate Voegele jolie américain aux cheveux bruns, ne plait pas seulement de part son physique, mais aussi et surtout grâce à sa voix puissante. Découverte par le biais de MySpace, elle a enregistré Don't Look Away cette année. Et son pop/rock lui a déjà permis de partir en tournée, puisqu'elle est aux côtés de Augustana et Mat Kearney (pour ne citer que les artistes présents ici).

Grosse sélection aujourd'hui ! Alors ça ne sert à rien que je grassisse les meilleurs chansons.

MP3:
Kate Voegele - Kindly Unspoken
Sandra Paulain - Luka : reprise du titre de Suzanne Vega.
The Sherree Chamberlain Band - Help Me I'm Falling

Mes voix féminines sont-elles pas magnifiques !



Football Factory (Danny Dyer)

18394260

Même s'il est impossible de me détacher de Billie the Vision and the Dancers je me réserve toujours une grande part de mes soirées aux visionnages de films.

Hier, c'était le film coup de poing: Football Factory. Tommy, est un des plus ardents supporters de Chelsea. Drogué à la coc, il est entouré par une bande de véritable holigans.

Beaucoup plus poussé sur le plan psychologique, que le film Holigans avec Elijah Wood, ce long métrage plante le décor: une banlieue anciennement le fer de lance de l'industrie lourde de la grande bretagne. Quoiqu'il en soit, même si chacun à un travail convenable, tous se retrouvent le samedi soir et partager la même passion pour le foot et surtout pour la baston.
Vif, explosif, ce film montre ce besoin, comme si se tapper les soulageaient, les exorcisaient de ce malaise ambiant.

A voir en vost, bien évidemment pour savourer ce bon vieux accents anglais qui me plait tant, mais surtout pour apprécier Danny Dyer qui montre toujours autant de prestance devant la caméra. Que ce soit sa démarche, sa façon de parler, ses mimiques faciales, cet acteur m'avait déjà beaucoup plu dans Human Traffic mais alors là, il me régalle !

Fable urbaine sur les Holigans, moins hollywoodien que le film avec Elijah Wood, le réalisateur choisit de plus s'attarder sur la psychologie de ces supporters, et plus précisément de ce jeune homme désoeuvré. Voilà j'ai plutôt apprécié :)



Sitemap