heroesDepuis l'année dernière; et je dirais même plus depuis cette année, les séries américaines à grands succès entrent directement dans la société de consommation.
Ainsi il n'est plus rare de voir trois "jeunes" discuté autour de ses mini-films de 40 minutes. Prison-Break, Heroes, Lost, Desperate Housewives, toutes y passent.

Et pourtant, rien de véritablement bon, surtout lorsqu'on sait que la plupart des gens se contentent de les visionner via streaming. Chose que je ne supporte pas (qualité, dépendance envers le site...), par conséquent on ne demande plus "comment tu l'as télécchargé?" mais "où tu l'as vu!". Gigistudio devient un mot à part entière, tandis qu'eMule, bitorrent, shareaza, ou autre système p2p disparaissent littéralement du langage de ses séries addicts qui auparavant ne vivaient que pour ces outils.
lost
Si seulement le phénomène s'arrêtait à ce simple stade, ma stupéfaction n'aurait engagé que moi. Néanmoins, j'assiste impuissant à un gavage de série. On ne regarde plus la série pour soi, mais bel et bien pour en parler.
Et c'est pourquoi, il n'est pas rare de voir des étudiants de mon école s'éclipsé de récréer, réduire leur temps pour manger, afin d'aller regarder en streaming (s'il vous plait) les 6 premières minutes du dernier Prison Break en exclusivité sur un site xxx.
Ainsi, on ne veut plus réellement voir l'épisode, mais être le premier à l'avoir vu !

J'ai demandé autour de moi pourquoi on préférait avec dailymotion, ou autre youtube-like, au "téléchargement direct" et on m'a simplement répondu: "quoi! mais nan je peux pas c'est trop long à télécharger !"

Décidément, plus personne ne veut attendre...



Malheureusement, si ces dernières étaient d'une rare qualité, l'angouillement général aurait été compréhensible, mais lorsqu'on voit à quel point toutes ses sitcoms répondent à des codes prédéfinies; j'en reste indigner !

Sauvons le monde, déjouons un complot international, avec ses devises les états-unis remettent au goût du jour le nationalisme, la volonté de héro dont l'antiquité était subjuguée ! Outre ce côté grandiloquent utilisé par les block-busters, même les séries comiques se mettent à véhiculer un nouveau mode de penser.
prison breakPolitesse, bien séance, valeur familiale, et importance de l'amitier, autant de valeurs imposées par NBC, ABC, Showtime, Fox... Toutes les séries y ont le droit, des meilleurs au pire. Et malgré toute l'admiration que j'ai pour How I Met Your Mother, celle-ci reste fonder sur un stéréotype audiovisuel, avec le héro fashion/marrant/beaugoss/, le copain célibataire aux réfléxions vaseuses, le couple d'ami qui s'aiment à la folie (le tromperie n'est même pas imaginable), et sans oublier la belle brunette !


Aujourd'hui; j'ai soif de nouveautés, de séries qui sortent des sentiers batus, qui refuse tous buzz marketing, qui refuse de sauver le monde, qui refuse d'aliéner son auditorat...
Pour l'instant seul Californication remplirait mes espérances (jusqu'à quand?)