Hum hum, bonjour, voilà, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un ptit suisse qui officie ici sous le nom de Freddychuk et j'ai auparavant écris quelques articles sur le blog de aDr- quand celui-ci avait demandé de l'aide. Malheureusement, ça fait plusieurs mois maintenant que je n'ai plus rien posté. Et hier soir, ce fut la révélation et j'ai eu envie de vous la faire partager, si le proprio le veut bien... Hier soir je suis en effet allé voir « My Blueberry Nights », dernier chef-d'oeuvre en date de Monsieur Wong Kar-Wai.
Je sors juste de la salle au moment où j’écris cette critique et je doit dire que je suis sur un petit nuage. Quel beau film! Pour sa première expérience Américaine, WKW signe un film dont le charme opère des les premières images. La photographie et les couleurs sont sublimes, imposant le ton du film: coloré, sucré, rempli sans excès. On découvre dès ces premières images un montage impressionnant, un sens de la mise en scène à la fois surprenant pour ceux qui ne sont pas encore familier du réalisateur, et brillantissime, des décors avec lequel on se familiarise immédiatement, tout comme les personnages auxquels on s'attache instantanément.

On suit ensuite le parcours d'Elizabeth, un parcours attachant, hypnotique, mélancolique, et initiatique. Tout l'intérêt du film réside dans le talent indéniable de Wong Kar-Wai qui signe des plans vraiment sublimes, ainsi que dans la BO succulente (qui accompagne le film au son de Norah Jones ou encore du récurrent et non moins sublime « The Greatest » de Cat Power, qui fait elle aussi une brève apparition dans le film). Il faut également applaudir le jeu inspiré des acteurs, que ce soit Norah Jones, dont c'est le premier rôle sur grand écran, Rachel Weisz, Jude Law, ou encore Natalie Portman et son jeu explosif, qui apparaît sûrement dans ce qui constitue les meilleurs passages du films. Enfin, comment ne pas évoquer la magnifique séquence de baiser final, sans doute l’un des plus beaux baisers de ces dernières années qu’un cinéaste nous ait offert. Frai et romantique, « My Blueberry Nights » s'élève au rang des très belles romances cinématographiques grâce au talent mis en oeuvre par le cinéaste, son équipe et ses acteurs. Cette ballade enivrante en compagnie d'Elizabeth a mis mes sens visuels, auditifs et mes émotions en apesanteur...

Au final un film qui fait du bien, qui régale le spectateur, le tout sur une musique divine. Un chef d’oeuvre de plus donc pour WKW, après notamment « In the Mood for Love », qui décidément a l’incroyable talent de faire des films comme on en voit malheureusement trop peu sur nos écrans en ces temps, des films à la poésie permanente, de beaux films, tout simplement... Comme d'habitude, c'est à voir en VO, la version française fait encore uns fois perdre beaucoup de son charme au film...

Je vous laisse avec le trailer où l'on peut entendre Cat Power et son  « The Greatest », véritable hymne émouvant du film.