Fin de saison pour South Park, How I Met Your Mother, The Big Bang Theory

isb
C'est ce que l'on peut appeler un montage paint. 

Cette année je n'ai suivit régulièrement et attentivement que ces trois séries. Un format idéal: 20 minutes, une bonne dose d'humour et surtout très proche de son publique.

Ce post sera donc un récapitulatif des saisons (demi-saison pour South Park).

Commençons par la plus jeune: The Big Bang Theory. La série est une miraculée, elle a d'abord survécu à la grève et c'est enfin vue offrir une deuxième saison sur CBS (grâce à ses excellents scores d'audiences). On retiendra l'humour décalé qui revendique ce côté geek/intello. Presque aucunes fausses notes, on notifiera juste la présence trop modérée et la non-exploitation du personnage Penny (la voisine d'à côté). On rigole en entendant Sheldon ou Howard alors qu'on se prend d'affection pour Leonard. C'est sûr, je me réabonne l'année prochaine.

South Park est LA série du moment pour la tranche 18/25 ans, et possède une véritable communauté de fans. La moitié de la saison 12 est encore plus virulante que les précédentes et je ne répèterais jamais assez que Parker, et Stone (les créateurs, scénaristes, réalisateurs, dialoguistes...) sont fantastiquement satiriques.

Et enfin ma petite préférée How I Met Your Mother. Très bon début de saison avec divers rebondissements. Malheureusement elle lasse ! Les gags se renouvelles, mais la grève à stopper net la dynamique et on se retrouve avec une fin de saison fade, pas réellement amusante, et ultra-prévisible. On retiendra néanmoins le très bon épisode finale.


Trois séries au fort potentiel qu'il est bon de regarder pour changer d'air !



Jason Mraz - We Sing, We Dance, We Steal Things (2008, mp3)

41i MCsodGL._SS500_ Enfin, enfin, enfin, après Tristan Prettyman, l'autres mascottes du folk/surf californien stoppe ses multiples tournées pour sortir son nouvel album.
On retrouve ce bon vieil état d'esprit lover, rebelle... Rassurez-vous d'embler We Sing, We Dance, We Steal Things ne déçoit pas à l'exception d'un Coyotes qui n'a rien à faire ici... Après 3 ans, Jason Mraz s'est enrichi musicalement et nous le montre puisque dès le premier titre Make it Mine ça swing, c'est complet, complexe, j'adore ! L'album est très hétérogène puisqu'on passe de ses titres ultra entrainants comme The Dynamo of Volition, Butterfly qui sont semés aléatoirement au milieu des plus classiques ballades à la mraz.

060807JasonMraz_POW_070806_7 Les vieux fans seront aussi ravis, I'm Yours est de retour dans ce dernier opus avec une version un peu modifié. La musique de ses débuts ressort avec brio dans Lucky accompagné de Colbie Caillat.

C'est tout chaud, c'est tout beau, c'est le Jason qu'on aime, qu'on écoute avec le sourire et les claquements de pieds.

LIENS:
Site Officiel
MySpace
Download
Acheter

MP3:
I'm Yours
Lucky feat Colbie Caillat.



Keny Arkana

kenyarkana Keny Arkana désobéit aux règles. D'abord ses textes sont provocateurs, et appelle à la désobéissance civile:

"L'obéissance est la clé de voûte d'un système qui détruit notre monde. Je crois dur comme fer à la désobéissance collective. Elle est pour moi l'unique sésame d'une révolution humaine salvatrice pour la planète"

C'est son point de vue, mais ce qui m'a bien plus attiré chez elle, c'est ce détournement du rap qu'elle mélange avec divers autres genres comme le folk, le rock et même la musique traditionnelle (comme pour Prière).

Bien que populaire, Keny Arkana é514903621_lvite les médias et s'attarde tout particulièrement sur les paroles poignantes. Bien sur si vous êtes allergiques au rap, il sera difficile d'arriver aux bouts de ses trois albums.

J'ai un pincement de coeur pour Prière, Entre Les Lignes: Clouée au sol, ou Victoria. (Cinquième soleil aussi).

 

Elle fera la première partie de Manu Chao en traversant la France de Paris à Marseille.

LIENS:
Site Officiel
MySpace

MP3:

free music

free music

free music

'



Hairspray la comedie musicale chocolat au laid

ClipArtHairSprayHomeLg

Je n'ai jamais réellement aimé les comédies musicales mais avec Hairspray se fut totalement différent.
Déjà tout se joue dans le casting avec en première ligne James Marsden (27 Dresses à oublier); John Travolta, Michelle Pfeiffer, Amanda Bynes, et d'autres moins connus mais avec leurs charmes.
Le scénario est quant à lui, bien classique avec l'inévitable rêve inaccessible devant vrai; mais le rythme et la fraîcheur du film nous fait oublier ce formatage pour n'en retenir que cet humour décapant.
Bon moment de détente que je conseil.




Fatal error: main() [function.require]: Failed opening required 'ecrire/tools/spongestats/stats.php' (include_path='.:/usr/lib/php') in /homepages/44/d213610062/htdocs/blog/index.php on line 64
Sitemap