The Notwish - Neon Golden

One Step Inside Doesn't Mean You Don't Understand
Pilot
Pick Up The Phone
Thrashing Days
This Room
Solitaire
One With The Freaks
Neon Golden
Off The Rail
Consequence

Critique:
Vieux disque, certes mais très bonne cuvée. En effet en 2002 le groupe allemand The Notwish sort un nouvel album intitulé Neon Golden. La reconnaissance se fait timide mais le groupe voit sa chanson Pilot passée sur les ondes américaines et le très entrainant Pick up the Phone a le droit à une place prévilégiée dans la Bande Son de Veronica Mars.
Et c'est avec cette chanson que je vais commencer ma critique puisque c'est grâce à celle-ci que j'ai découvert cette excellent album. Le titre reflète bien l'esprit de l'album, le son est saturé, la musique est très électro mais c'est surtout que le groupe rajoute par dessus une guitare, et une voix monochrome. Et c'est cette voix qui me plait tant dans ce groupe, une voix élégante qui détent. Mais je trouve que le titre est le plus entrainant de l'opus, cependant cet album ne dit pas son dernier en nous offrant des tubes à chaques titres. Il suffit ainsi d'écouter une fois Off The Rails pour accrocher au style si particulier du groupe, l'univers se forme un peu plus avec cette track en devenant plus opprésant, plus intimiste et surtout l'apparition du violent rend la chanson un ton plus émouvant (comme si c'était nécessaire. Solitaire est surment trop électro, trop percution, de plus l'absence du chanteur Markus Acher rend la chanson sans vie, sans personnalité. J'apprécie grandement One Step Inside Doesn't you Understand car j'ai l'impression que le titre est tout droit sorti de Give Up de The Postal Service, qui en passant est exceptionnel, il faut absolument que vous le preniez à chaque réécoute les sons électros et enfermés me font m'envoler.
Tout ca pour dire que l'album se distingue de ce qui se fait à l'accoutumer, en créant son propre style avec l'"entremélation" de styles très jazzys avec l'électro.
Mais je gardais une petite parti pour mon titre préféré: Consequences, d'une longuer non négligeable de 5min13, le groupe montre tout son talent en utilisant leurs boites à sons, leurs rythmes récurrents, mais la voix du chanteur vient joncher toute la chanson avec une élégance rare. On a toujours le droit à cet univers opréssant, étouffant mais alors j'adore se sont très bas, très profond, qui met mal à l'aise...

Conclusion:
Un album que j'apprécie énormement, il est vrai que le style est particulier mais il suffit d'accrocher à quelques titres pour se rendre compte du talent du groupe.
L'album est sombre, un peu à l'image de Give Up, il faut certainement pas l'écouter lorsqu'on est déprimé mais mon état d'esprit du moment me permet d'apprécier cet album que j'avais boudé jusqu'à présent et je le regrète...

J'ai envoyé deux de leurs musiques dans ma radioblog, le très bon Consequences et le très accrocheur Pick up The Phone.



Colin Hay - Going Somewhere

1. Beautiful World
2. Looking For Jack
3. Going Somewhere
4. Wayfaring Sons
5. Children On Parade
6. My Brilliant Feat
7. Waiting For My Real Life To Begin
8. Don't Wait Up
9. Lifeline
10. Circles Erratica
11. Water Song
12. Maggie
13. I Don't Know Why

Critique:
Tout le monde se rappelle évidement du première épisode de la deuxième saison de scrubs, celui où tout l'épisode est jonché par une chanson entrainante et dont le texte colle parfaitement à la situation. Et bien la chanson c'était Overkill, et c'est avec cette chanson que l'album se découvre à nous, ce n'est pas simplement un album, c'est un univers, une musicalité à part en tiers. Sa voix vasille assez facilement, d'autant plus que son timbre s'accorde à merveille avec sa guitare qui s'avère être presque l'unique instrument qui l'accompagne durant tout l'album.
C'est album est un véritable voyage, ainsi après le très bon Overkill, on passe à Beautiful World et forcément le sourire vient aux lèvres, jusqu'à ce que la chanson se termine et on passe à Looking for Jack et inévitablement le pied se met à bouger sous cette mélodie transportée par sa guitare et sa voix très basse. Enfin il serait stupide de passer en revu les 13 titres de l'album qui sont tous aussi classieux qu'originals. Mention spécial pour Maggie qui se tire du lot en paraissant plus "claire", plus "enjoué", plus "amoureux"...

Conclusion:
Vous l'aurez compris, j'apprécie fortement cette album où Colin Hay nous emmène dans son univers, et c'est ça que j'aime chez les artistes.
L'album redonne le moral c'est certain, c'est pourquoi je me fais une petite cure de Going Somewhere lorsque le moral est bas.
Pour voir ce que le Colin sait faire je vous propose trois chansons dans ma radioblog, j'espère que vous allez apprécier, laissez-moi un commentaire pour savoir.



Speechwriters LLC - We Are Selling this CD for Gas Money

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Voilà un groupe que j'apprécie, non à vrai dire que j'adore. Je l'ai découvert avec Acetate et je vous avais annoncé le coup de foudre, et ce fut le coup de foudre pour un groupe, pour un style, pour un état d'esprit, pour I'm Yours.
Et voilà, j'ai écouté tous les lives du groupe en passant du Mixtape 2003 au 2005, mais j'avais jamais écouté un de leur album et là on m'annonce que leur album sont en téléchargement gratuit sur le site (ca change :)). Donc il y a de nouveau titre et d'ancien, on remarque ainsi tout de sutie la présence de Acetate l'intêret de la chanson dans l'album est moyen, mais il est vrai que si on a pas écouté les mixtapes il est bon d'avoir des chansons de cette qualité et de cette trampe pour plaire à la première écoute. Il y a de la même manière Beach Song qui est mieux, il est vrai sur cet album que dans les mixtapes.

Mais alors le reste est un régal, on a déjà XCOM très poussé au niveau de la compo, un musicalité très sacadé que j'aime assez, avec l'omniprésence de la guitare qui reste en fond, et comme le style du groupe le veut, les instruments sont au service du chant et non l'inverse. C'est pourquoi pour encore plus rythmé le titre, le groupe insère de ça et là un peu de baterie, mais ca reste timide. A noté que le refrain est magnifique, néanmoins les paroles ne sautent pas au oreilles, on n'arrive pas à comprendre ce qu'il dit au contraire de l'excellentissime My Worst Day. Le texte déjà plus que pecimiste, un French Song numéro deux. La musicalité est parfaite, les accords sont récurrents, il est vrai que la partition doit pas être du à apprendre xD mais quel génie dans ses deux trois notes qui font que revenir. Mais ce qui me plait le plus dans la chanson, c'est la voix du chanteur tout à faire décalé, qui passe du grave au aigu sans problème d'accord. Vraiment la chanson la plus travailler au niveau du texte...
Ensuite il est certain que après ces deux chansons, le reste de l'album est ombragé par ce talent, mais les autres ont leur charme et leur génie tout de même, il suffit d'écouter Naked And Stoned pour apprécier le côté très Live de la chanson, mais moi j'aime bien la présence d'un instrument dont j'ai perdu le nom. De plus le côté, très timoré de la voix de Misca me plait. La chanson la plus intimiste de l'album. Exchange Rates est pour moi la chanson raté de l'album, dommage, le seul point noir. Surtout lorsqu'on écoute Still The Same le sourrire vient forcement au bord des lèvres. Le chanteur est très monochrome durant tout le long de la chanson, étonnant, mais plaisant.

En conclusion, Speechwriters LLC ne baisse pas dans mon estime, bien au contraire même si la réécoute de l'album de Joshua Radin ne m'a rappelé à quel point ce petit était talentueux, je peux dire que Speechwriters LLC le sont tout autant.

Pour le téléchargé c'est: http://www.speechwritersllc.com/gasmoney/



Speechwriters LLC - Mixtape 2005

Critique:
Comme tout le monde le sait je suis véritablement fan de Speechwriters LLC, et après le Mixtape 2003, je me suis attaqué au 2005 pour continuer ma découverte du groupe totalement atypique. Alors je vous avais déjà confirmer que le 2003 était énormissime, et le 2005 reste dans le même style, le même esprit, certes ce nouveau cru est moins consistant au niveau du nombre de tracks, on peut en dénombrer seulement 9, d'autant plus que certaines sont déjà présentes dans le 2003, mais vu que les chansons qu'ils offrents gratuitements sont en live, on a le droit à une nouvelle version de celles-ci.
Parmis ces tracks déjà présentes dans le précédent mixtape on retrouve Acetate, Beach Song et Blood On The Frets. C'est pour ça que je ne m'attarderais pas sur ces chansons, néanmoins je vais me concentrer et centrer ma critique sur les nouvelles chansons qui sont tout à fait exceptionnelles (pas besoin de le dire c'est vrai.)
D'abord, la chanson qui saute au oreille dès la première écoute, c'est Dear Liz, qui met en avant le talent de guitariste mèlé à des percusions et à la voix tellement envoutante du chanson. On la classera dans le genre Ballade, mais alors quelle ballade. Déjà on reste dans le même style avec une mélodie efficace et des parole presque parler comme un rap, mais le point fort de la chanson, c'est le refrain auquel on accroche directement. On a toujours le droit à une écriture péssimiste qui me plait tend: "If you can see me try not to scream because", "Dear Liz, come back to California and save me", j'adore littéralement cette expression si facile et pourtant si difficile à trouver...
Ensuite, il y a Naked and Stoned, elle me plait autant que le titre :), ici pareil l'écriture est mélancolique, mais la chanson est surment la plus triste du groupe, plus chanter que les précédentes. J'ai trop du mal à décrire ce que peut représenter ce groupe et ces chansons pour moi, que mon article en devient pitoyablement inéfficace, mais l'intêret est de vous donnez envie d'écouter et rien d'autre.
Je vais donc m'arrêter là, car c'est honteux d'écrire un article aussi mauvais sur un groupe aussi violement bon, c'est pourquoi je finirais en disant que ce mixtape contient I'm Yours vous savez le duo avec Jason Mraz qui m'a tend plus ! Voilà !

Conclusion:
Difficile de faire une critique potable sur ce mixtape, car il comporte peu de nouveautés, mais celles-ci sont tellement fortes que les mots ne sortent pas !
Je concluerais donc simplement en vous forçant à le télécharger et à l'écouter, d'autant plus que c'est gratuit et légal !



Milosh - Meme

* 1. It's over
* 2. Falling away
* 3. Couldn't sleep
* 4. You fill me
* 5. Instrumental
* 6. I'm trying
* 7. The city
* 8. My life
* 9. This way
* 10. Run away
* 11. Playing with yen

Critique:
J'ai décidé de ne plus écrire sur les artistes que j'idolatre, afin d'être plus crédible, parcequ'il est vrai les critiques musicales sont en générales et uniquement très gentilles du fait que je ne post que lorsque j'ai écouté plus de 15 fois l'album donc tout de suite, c'est que j'ai adoré l'album...
Donc voilà Milosh a sorti son deuxième album intitulé Meme, on est dans l'electro, dans ce qui ressemble étrangement à The Postal Service dont l'album Give Up avait été pour moi un véritable cadeau :) !
On ne peut pas dire que la musique de Milosh est mauvaise parceque si on l'écoute concentrer on remarque que les rythmes, et sa voix sont très travaillés et que ce côté electro passe très bien à l'oreille, mais cependant, j'accroche pas à l'album en entier. Même si on pourrait trouver des ressemblances avec l'univers de Imogen Heap notamment dans Couldn't Sleep l'album est loin d'être de la qualité, de la prestance de Speak For Yourself.
On sent que l'artiste à plein de bonne intention avec un style très mélancolique, très 'émo', néanmoins le feeling ne passe pas avec moi, mais peut, peut-être passer avec vous, donc allez consulter la radio-blog il y a City surment le meilleur titre.

Conclusion:
Album très peu chanté qui joue surtout sur les jeux de sons, j'accorche pas, mais je ne peux pas dire de méchancetés sur l'album et encore moins sur l'artiste parceque je sens bien qu'il y a un univers, quelques choses dans cet album, mais malgré tous mes essais répétés, je n'adhère pas, et je passe donc mon tour !



The Weepies - Happiness

1. Happiness
2. All That I Want
3. Vegas Baby
4. Somebody Loved
5. Jolene
6. Simple Life
7. Dating a Porn Star
8. Keep It There

Critique:
Je vous avais déjà critiqué Say I am You du même groupe, la critique était plus que gentil, mais il faut dire que l'album en valait véritablement le coup. C'est donc après les 150 écoutes du deuxième opus que j'ai décidé tout de même de voir ce que pouvait donner les deux chanteurs dans le passé.
Leur premier album sorti en 2004 intiltulé Happiness reste dans le même esprit, on est dans un flot de joie, de bonheur, de bonne humeur, on est au rêve Californien.
Néanmoins cet album semble plus intimiste, plus personnel et possède des titres étonnants comme Dating a Porn Star, qui repose sur la voix des deux chanteurs, avec une mélodie engelivante !
Happiness est très poussé dans le genre Ballade que j'aprécie beaucoup en ce moment, et The Weepies compose et chante une chanson tout à fait extraordinaire: Somebody Loved où la voix cette fois-ci est féminine.
Mais l'album ne se résume pas seulement à des ballades niaises, mais avec Vegas Baby le groupe se déplace plus vers de la Country; c'est plutôt réussit avec la présence d'une guitare et de percutions qui se font plus présentent. Toujours dans ce style Jolene s'avère un de mes titres préférés, très rythmé par rapport au reste de l'album, le groupe m'emporte dans un tout autre monde, celui du soleil, de la place, de la Californie, je ne peux m'empêche après cette chanson d'insulté tous les autres artistes qui lui succèdent tellement toutes autres chansons parait fade et sans vie !

Conclusion:
Un style à soi, un univers à part, un groupe unique... De quoi passer de bonnes heures de détente ! d'autant plus que leur dernier album "Say I am You" vient juste de paraitre en france alors je ne vois pas pourquoi vous vous priveriez !



Dashboard Confessional - A Mark, A Mission, A Brand, A Scar

1. Hands Down
2. Rapid Hope Loss
3. As Lovers Go
4. Carry This Picture
5. Bend and Not Break
6. Ghost of a Good Thing
7. Am I Missing
8. Morning Calls
9. Carve Your Heart Out Yourself
10. So Beautiful
11. Hey Girl
12. If You Can't Leave it Be, Might as Well Make it Bleed
13. Several Ways to Die Trying

Critique:
Bien connu outre-atlantique pour être un groupe émo, pour emballer les fillettes dans les voitures franchements achetées à l'âge de 16ans, à l'inverse en France on préfère Matt Pokora et Dashboard Confessional reste assez mal connu du grand public.
Il est vrai que sa voix mélancolique et ses mélodies envoutantes peuvent faciliter la tache, mais il faut avouer qu'il y a un véritable travail derrière chaque titre. Et c'est sans problème que l'on écoute une fois, deux fois, trois fois ... l'album en accrochant à chaque fois plus, à ce style prépubaire qui est accéssible à tous sans véritable travail.
On notera d’ailleurs sur la plupart des morceaux une guitare electrique jouant un rôle un peu plus conséquent mais sans pour autant dénaturer la musique du groupe.
Perso, j'aime bien cette pop/rock si aprécié dans le pays de Bush, les titres s'enchainent avec une véracité rare, chaque titre a son rythme propre et aucun titre ne peut être laissé. Tous possèdent un refrain attrayant et une mélodie efficace, enfin de quoi faire craquer toutes les petites françaises dans vos voitures de post-pubère tout juste acheté à 18 ans, enfin tout juste emprunt aux parents.

Conclusion:
J'aime, j'adhère assez à ce style qui peut paraitre facile et souvent dénigrer par la plupart des personnes qui écoutent un peu de musique car trop aprécié du grand public. La mode est à être atypique et individuel, avoir sa propre façon de penser...
Mon avis est que cet album avec une guitare omnipresence, une voix dansante et des rythmes très teenmovies me plaisent et même dans 2 ans je ressortirais ce petit opus pour me refaire une écoute, comme ce que j'ai fait aujourd'hui et ce qui a conduit invévitablement à cette critique...



Holly Williams - The Ones We Never Knew

01. (03:01) Sometimes
02. (03:30) Everybody's Waiting For A Change
03. (03:50) Would You Still Have Fallen
04. (03:04) Take Me Down
05. (04:00) Between Your Lines
06. (03:40) I'll Only Break Your Heart
07. (03:49) Cheap Parades
08. (03:29) Man In The Making
09. (02:59) Memory Of Me
10. (04:16) Velvet Sounds
11. (03:04) All As It Should Be
12. (05:02) Nothing More

Crtique:
Très pop-folk, j'ai accroché presque intentanement sur les chansons efficaces et accrocheuses de l'album, je nomme ainsi Everybody's Waiting For A Change et Sometimes tout simplement merveilleuses.
Mais l'album lui est plus intimistes, plus profond que ces deux chansons ainsi on peut distinguer l'extraordinaire Nothing More incontestablement mon titre préféré, avec le tubesque Man In The Making qui possède l'un des refrains les plus entrainants que j'ai pu écouter. Mais le plus impressionnant dans cet album c'est que son instrument principal est sa voix, ainsi elle s'accompagne d'une guitare sèche, voire même d'un piano mais tous ces instruments restent sobres et ne permettent que de mettre en avant cette voix entrainante et envoutante. Parfois quelques violons apportent la petite touche finale derrière sa douce voix.
On peut donc écouter que The Ones We Never Knew de Holly Williams est plus que prometteur du fait que celui-ci est son premier opus et qu'il regorge d'une incroyable maturité pour un premier album. Les titres s'enchainent facilement et surtout on ne peut que être entrainé par sa voix douce qui au fil des titres nous séduit inévitablement.

Conclusion:
J'ai écouté l'album The Ones We Never Knew et Holly Williams possède quelque chose de rare : une voix qui touche l'âme, je crois que l'on appelle cela le talent.

Liens:
Site officiel : http://hollywilliams.com/

Des chansons sont dispo dans la radio-blog... Il y a Nothing More et Everybody's Waiting For A Change, cherchez vous trouverez :)



Speechwriters LLC - Mixtape 2003

Critique:
Je vous avais déjà annoncé mon coup de foudre pour Speechwriters LLC auparavant avec le tubesque Acetate, qui avec un rythme efficace et surtout deux voix qui s'accordent à merveille avec les guitares.
Mais le plus étonnant, ce sont les textes simples mais tellement vrai, il suffit pour celà (si vous ne comprenez pas bien l'anglais) de se pencher sur French Song pour voir que Misha & Dave Lowensohn ont la capacité de composer et d'écrire dans la langue de molière. La chanson en elle même est envoutante, je suis dans l'incapacité de l'expliquer, mais cette chanson eh ce mixtape m'apporte un bien être, un état d'esprit joyeux, un sourire, une envie de me lancer dans la musique :) !
Outre celà ce mixtape est disponible gratuitement et légalement ce qui est bien évidement plus qu'extraordinaire, on voit véritablement l'esprit artiste puisqu'ils ne souhaitent qu'une chose, c'est partagé leur passion et avec moi c'est radicalement efficace !
Bon malgré la gratuité des chansons, les deux guitaristes n'ont pas oublié de nous offrir des chansons de qualité tel que Annie Dan ou The Ballad of Johnny Lo et bien évidement Anodyne.
Enfin pourquoi chercher à vous dire lesquelles sont biens, puisque toutes sont extraordinaires ! Il suffit d'accrocher à leur style très épuré, très indie...

Photos:



Conclusion:
Avec une musique hybride entre le Folk Rock, l'Alternative et Acoustic; Speechwriters LCC réalise une musique trop belle pour être vendu et les deux ont eux l'intelligence de nous offrir gratueuseument des musiques qui nous permettent ainsi de les découvrir et dès que j'ai ma carte de crédit, je me jète sur leurs albums et je leur donne tout mon argent et pourtant c'est dire comment je suis proche de celui-ci !
Enfin à écouter... Au moins Acetate et I'm Yours en duo avec Jason Mraz

Liens:
Mixtape 2003
Site Officiel



Anna Nalick - Wreck of the Day

1. Breathe (2 AM)
2. Citadel
3. Paper Bag
4. Wreck Of The Day
5. Satellite
6. Forever Love (Digame)
7. In The Rough
8. In My Head
9. Bleed
10. Catalyst
11. Consider This

Critique:
La petite est nouveau dans le monde, ce Wreck Of The Day sorti en 2005 est son premier opus. Autant dire qu'il a fait des vagues outre atlantique, en se payant notamment une place dans la B.O très amusante de "A Lot Like Love", avec Breathe (2 AM). C'est donc pas une nouveauté EXCLUSIVE que je vous propose mais un petit coup de coeur qui vient tout droit du film avec la Sexiest Amanda Peet.
Enfin on est tout de même ici pour parler de l'album qui est, je vous le dis tout de suite, tout ce qui est de bon, d'original, de personnel. Et c'est ce dernier adjectif qui m'a plu, un véritable style à elle, très mélancolique avec une batterie omniprésente mais qui n'est pourtant jamais véritablement présente !
Bien sur l'album a les tubes pour accrocher à la première écoute: on peut ainsi citer donc le Breathe (2 AM), le tellement lover Forever Love (Digame) (inévitablement mon titre préféré, d'une planitude rare avec sa voix qui prend le tout et le réhausse), et l'étonnant Satellite qui me donne une impression de déjà écouter ou encore Wreck of the Day...
On sait que la belle a exercé la musique depuis toujours, et même durant ses études où elle reniait un peu son style en chantant dans un groupe de Hard Rock, et c'est ce style qui l'a surment inspiré pour certains titres on peut alors citer inévitablement le Consider This qui ne se porte pourtant pas assez bien à sa jolie voix qui préfère les ballades comme Catalyt qui m'emporte grâce à sa voix qui devient alors son seul instrument dans cet track.
Enfin voilà c'est sa voix qui m'a plus, tendre mais qui se revolte sur certains titres et c'est bon à écouter d'autant plus que la mélodique et les paroles sont entrainantes !

Conclusion:
En plein dans mon Jason Mraz, la jolie, parcequ'elle est très jolie Anna Nalick m'offre une pause plus féminine dans mon univers musical en expansion. Je peux enfin dire que sa musicalité colle parfaitement à mon état d'esprit du moment notamment avec Forever Love que je trouve trop beau, et que je vous conseil d'écoute en continu sur ma radioblog puisque je vous propose trois des titres les plus accrocheurs de l'album...

Liens intêressants:
Site Officiel
Infos

Dites moi ce que vous en pensez !



Sitemap